Transport Aérien : Alitalia pourrait bel et bien disparaître

Transport Aérien : Alitalia pourrait bel et bien disparaître

Alitalia

Boursier.com, publié le mercredi 26 avril 2017 à 08h49

Les jours d'Alitalia sont désormais comptés. Après le "non" des salariés au dernier plan de sauvetage destiné à redresser le transporteur italien, la compagnie se retrouve privée de toute aide financière et risque purement et simplement d'être liquidée. Malgré un accord provisoire conclu avec les syndicats le 14 avril, prévoyant 1.700 suppressions de postes ainsi qu'une réduction des salaires, Alitalia n'est pas parvenue lundi à obtenir l'aval indispensable du personnel à l'octroi d'une aide d'environ deux milliards d'euros.

Vers une procédure de liquidation?

Alitalia a dit qu'elle "commencerait à préparer les procédures prévues par la loi" et une source proche de la compagnie aérienne a précisé à Reuters que le conseil d'administration solliciterait l'approbation des actionnaires avant de demander la nomination d'un administrateur judiciaire. Cet administrateur devra déterminer si le transporteur peut être restructuré ou doit être liquidé. La restructuration devra être faite avec célérité, soit qu'Alitalia reste une entité autonome soit qu'elle soit vendue en tout ou partie. Sinon, une procédure de liquidation sera enclenchée.

Plus de 500.000 euros de pertes par jour

Détenue à 49% par Etihad Airways, Alitalia n'est parvenue à dégager un bénéfice annuel qu'à de rares occasions durant ses 70 ans d'existence. Malgré de multiples plans de restructuration et des milliards d'argent public injecté, le transporteur continue à perdre de l'argent. Selon certaines sources, les pertes atteindraient plus de 500.000 euros par jour.

Une renationalisation exclue

Le vice-président James Hogan a estimé que le résultat de la consultation auprès des salariés signifiait que "toutes les parties y perdront: les salariés d'Alitalia, ses clients et ses actionnaires, et finalement l'Italie aussi". Le ministre italien de l'Industrie Carlo Calenda a exclu mardi une renationalisation de la compagnie aérienne et a jugé qu'une nouvelle injection de deniers publics était une "option non viable". "Une approbation (...) aurait débloqué une augmentation de capital de deux milliards d'euros, dont 900 millions d'euros d'argent frais, qui auraient servi à relancer l'entreprise", a déclaré Alitalia, ajoutant déplorer le choix des salariés qui a rendu impossible toute recapitalisation...

 
0 commentaire - Transport Aérien : Alitalia pourrait bel et bien disparaître
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]