Trump relance les matières premières et le financières

Trump relance les matières premières et le financières©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 14 novembre 2016 à 11h40

L'élection de Donald Trump a eu l'effet inverse de ce que prévoyaient une majorité de professionnels sur les marchés actions. En particulier, le retour en grâce général des défensives n'a pas eu lieu, si l'on excepte quelques segments que les investisseurs estiment mieux traités sous Trump que sous Clinton, comme la pharmacie. Les valeurs très cycliques ont à l'inverse fait le plein. En France, Vallourec (+15% depuis que le résultat de l'élection est connu), ArcelorMittal (+8%) ou Aperam (+7%) en ont profité. Rexel (+10,4%) aussi, dans l'espoir de voir le groupe récupérer une partie de la manne des grands travaux d'infrastructure promis par le futur président. Les financières se sont également bien comportées, à l'image d'Axa (+12%), Crédit Agricole (+11%) et Société Générale (+9,5%), même si c'est Hillary Clinton qui passait pour la "candidate de Wall Street". Thales (+6,5%) figure aussi parmi les 15 plus fortes progressions du SBF120 depuis l'élection, ce qui est plutôt logique au regard du biais sécuritaire qui semble s'installer dans les sociétés occidentales.

A la baisse, les utilités ne sont pas à la fête : Engie (-9,6%) et Veolia (-7,5%) sont en berne. Korian (-7,6%) et Rubis (-7,5%) aussi. Ça coince aussi pour Teleperformance (-6,6%), exposé à l'Obamacare aux Etats-Unis. Les foncières (baisse de 3 à 5% pour Icade, Klépierre, Gecina, Mercialys et Unibail sont également à classer parmi les perdantes, car elles auront à souffrir de la hausse des taux qui risque d'accompagner la politique de Donald Trump, même si la BCE est encore dans un cycle accommodant.

 
0 commentaire - Trump relance les matières premières et le financières
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]