Vallourec : perte nette stable au 3ème trimestre

Vallourec : perte nette stable au 3ème trimestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 08 novembre 2016 à 17h56

Vallourec annonce ses résultats du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2016. Au troisième trimestre 2016, le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 693 millions d'euros, en baisse de 20,5% par rapport au troisième trimestre 2015 (-20,6 % à taux de change constants). L'effet volume positif (+5%) a été neutralisé par un effet prix/mix fortement négatif (-25,6%).

Sur les neuf premiers mois de 2016, le chiffre d'affaires s'est établi à 2,13 MdsE, en baisse de 27,7% par rapport aux neuf premiers mois de 2015 (-25,3% à taux de change constants), en raison principalement de la baisse des volumes (-17%) et d'un effet prix/mix négatif (-8,3%).

Au troisième trimestre 2016, le résultat brut d'exploitation s'est établi à -52 millions d'euros, en amélioration de 14 millions d'euros par rapport au T3 2015. Le résultat d'exploitation se traduit par une perte de 143 millions d'euros, par rapport à une perte de 165 millions d'euros au T3 2015. Le résultat net, part du groupe est une perte de 160 millions d'euros, stable par rapport au T3 2015 qui représentait une perte de 164 millions d'euros.

Au cours des neuf premiers mois de 2016, le résultat brut d'exploitation s'est établi à -156 millions d'euros, en baisse de 156 millions d'euros par rapport aux neuf premiers mois de 2015. Le résultat net, part du groupe est une perte de 575 millions d'euros à neuf mois, contre une perte de 439 millions d'euros en neuf mois sur 2015.

Au 30 septembre 2016, Vallourec disposait de 1,316 milliard d'euros de trésorerie. La dette court terme au 30 septembre 2016 s'élevait à 1,242 milliard d'euros, dont 650 millions d'euros au titre de l'emprunt obligataire arrivant à échéance en février 2017. Au 30 septembre 2016, Vallourec disposait de 2,11 milliards d'euros de lignes de crédit moyen et long terme confirmées disponibles non tirées, et 0,2 milliard de lignes de crédit disponibles non tirées à échéance juillet 2017.

Vallourec confirme ses objectifs 2016 tels qu'annoncés lors de la publication des résultats annuels 2015 :

- Un résultat brut d'exploitation inférieur à celui de 2015 ;
- Un cash flow disponible négatif d'environ -600 millions d'euros, à fonds de roulement et taux de change stables par rapport à fin 2015 ;
- Une dette nette n'excédant pas 1,5 milliard d'euros en fin d'année, après acquisition de Tianda et intégration globale de VSB.

Les livraisons et résultats de l'activité Pétrole et gaz de Vallourec devraient encore être affectés par des conditions de marché mitigées au cours des prochains trimestres. Aux États-Unis, le rebond des livraisons au T3 2016 résultant du restockage des distributeurs et de la reprise progressive du marché devrait se confirmer au T4 2016. Les livraisons d'OCTG devraient être comparables au cours des prochains trimestres. Les prix, qui ont été sous pression au premier semestre 2016, se sont stabilisés à un niveau bas au deuxième semestre.

Dans la zone EAMEA, le carnet est composé de commandes enregistrées au cours des derniers trimestres auprès des compagnies pétrolières nationales (NOCs) à des prix qui n'ont cessé de décliner. Les compagnies pétrolières internationales (IOCs), dont les volumes de commandes sont très faibles, n'ont toujours pas commencé à sanctionner de nouveaux projets. Les faibles volumes et marges du T3 2016 ne devraient donc pas connaître d'amélioration significative au cours des prochains trimestres.

Au Brésil, la concentration des livraisons du second semestre 2016 sur le T3 2016 se traduira par un faible niveau de livraisons au T4 2016. Selon le Plan Stratégique de Petrobras publié le 20 septembre 2016, la consommation de tubes OCTG devrait rester stable dans les prochains trimestres par rapport au second semestre 2016.

L'activité Énergie électrique devrait s'inscrire en baisse en 2016 par rapport à 2015 à périmètre constant, en prenant en compte le ralentissement d'activité du segment nucléaire en 2016. Le groupe n'anticipe pas d'évolution notable pour les prochains trimestres.

Les activités Industrie & autres devraient être en baisse en 2016 par rapport à 2015. En Europe, les activités continueront à être affectées par la faiblesse des investissements mondiaux et la pression sur les prix. Au Brésil, les activités non énergie devraient rester stables. Le groupe n'anticipe pas d'évolution notable pour les prochains trimestres.

Compte tenu de ce qui précède, les conditions dans lesquelles Vallourec opère au cours de ce semestre devraient rester relativement comparables au premier semestre 2017. Les résultats du groupe devraient bénéficier, à partir de mi-2017, du rééquilibrage attendu des marchés Pétrole et Gaz et des effets continus du Plan de Transformation.

 
0 commentaire - Vallourec : perte nette stable au 3ème trimestre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]