Vinci décroche l'exploitation de l'Aéroport de Lyon

Vinci décroche l'exploitation de l'Aéroport de Lyon©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 29 juillet 2016 à 06h01

Le gouvernement a annoncé hier soir que le consortium emmené par Vinci Airports, appuyé par Predica (Crédit Agricole) et la Caisse des Dépôts, est l'acquéreur pressenti de la participation de 60% détenue par l'Etat dans la société des Aéroports de Lyon, ou "ADL". Le favori l'a donc emporté à l'issue de la procédure d'appel d'offres. "L'arrivée au capital de la société de gestion de l'aéroport d'un investisseur privé expérimenté et s'engageant sur le long terme, doit permettre d'offrir des perspectives solides pour le développement de l'aéroport et de son territoire, et ainsi contribuer à l'attractivité et au dynamisme de toute l'économie régionale", explique Bercy dans le communiqué diffusé hier soir.

535 ME pour 60%

Le consortium est détenu à 51% par Vinci et à 24,5% chacun par ses deux partenaires. Les 40% d'ADL que l'Etat ne possédait pas sont aux mains de la Chambre de commerce et d'industrie Lyon Métropole (25%) et de trois collectivités territoriales : Métropole de Lyon (7%), Région Auvergne-Rhône-Alpes (5%) et Département du Rhône (3%). ADL dispose d'un accord de concessions qui court jusqu'à fin 2017. L'Etat récupèrera 535 millions d'euros pour ses 60%, ce qui valorise l'infrastructure 1 milliard d'euros environ, soit un multiple, élevé, de 21 fois son EBITDA.

A Nice, Vinci a été battu par Azzurra, l'équipe créée par l'italien Atlantia avec l'appui d'EDF Invest et de l'Aéroport de Rome. L'aéroport azuréen est valorisé 2 MdsE, soit un ticket d'entrée à 1,22 MdE pour les lauréats.

 
0 commentaire - Vinci décroche l'exploitation de l'Aéroport de Lyon
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]