Vivendi : renforce son pouvoir chez Telecom Italia !

Vivendi : renforce son pouvoir chez Telecom Italia !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 15 décembre 2015 à 20h37

Vincent Bolloré a gagné son pari, mardi, à l'occasion de l'Assemblée générale de Telecom Italia ! Les actionnaires ont finalement accordé au président de Vivendi ce qu'il réclamait, à savoir 4 administrateurs au conseil et la non-dilution de sa participation au capital de TI.

D'une part, le groupe français de médias a donc obtenu la nomination au conseil d'administration de 4 de ses alliés, dont Arnaud de Puyfontaine, le président du directoire de Vivendi. Une décision qui a pour effet d'élargir ce conseil de 13 à 17 membres.

D'autre part, la résolution controversée visant à convertir les actions d'épargne Telecom Italia en actions ordinaires a finalement été rejetée. Si elle avait été adoptée, cette mesure aurait eu pour effet de réduire la part de Vivendi de 20,11% à environ 14% du capital de Telecom Italia. Vivendi s'est abstenu lors de ce vote, une stratégie qui a donc été payante.
Lors de l'Assemblée générale de TI, 55,67% du capital était représenté mardi, dont notamment 20,53% pour Vivendi, 2,65% pour JP Morgan ou encore 2,07% pour Bank of China.

Telecom Italia au coeur de la future consolidation des télécoms européennes

Les rumeurs vont bon train sur les intentions de Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance de Vivendi, alors que le groupe de médias français s'est renforcé régulièrement au capital de TI depuis l'été dernier.

Vivendi est devenu l'actionnaire de référence de Telecom Italia en août, à l'occasion notamment d'un échange de titres avec l'espagnol Telefonica, dans le cadre de la cession de l'opérateur brésilien GVT à Telefonica, finalisée le 28 mai 2015. Le groupe français, qui avait reçu 8,24% de Telecom Italia à cette occasion, s'est renforcé rapidement par des achats successifs d'actions sur le marché boursier. Il détient actuellement plus de 20% du capital et pourrait monter jusqu'à 25%, selon des proches du dossier.
Le 4 décembre, Vivendi a pourtant fait savoir qu'il n'avait pas l'intention d'exercer une influence particulière, ni d'intégrer les deux groupes Vivendi et Telecom Italia. Selon les analystes, Bolloré ferait d'une part un pari financier, comme il en a l'habitude, mais il pourrait aussi avoir intérêt à peser sur la stratégie de TI, qui étudie notamment la fusion de sa filiale brésilienne avec un opérateur rival.

Dans le cadre des grandes manoeuvres de consolidation en préparation en Europe, Telecom Italia est en tout cas devenu une pièce clé, à laquelle s'intéresse au moins un autre opérateur français. Fin octobre, Xavier Niel, le fondateur de Free (Iliad) a ainsi confirmé avoir fait irruption au capital de TI, dont il détient plus de 11% du capital. Cette initiative n'a pas été prise en concertation avec Vincent Bolloré, qui affirmé n'avoir eu aucun contact avec Niel ou Free.

En outre, fin novembre, des sources financières ont aussi prêté à Orange, le premier opérateur français, un intérêt pour Telecom Italia, ce qui n'a pas été confirmé, d'autant qu'Orange serait aussi en train d'étudier un rapprochement avec Bouygues Telecom et TF1.

 
0 commentaire - Vivendi : renforce son pouvoir chez Telecom Italia !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]