Clôture Paris : Carrefour grimpe, Publicis chute

Clôture Paris : Carrefour grimpe, Publicis chute©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 19 octobre 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Après avoir frôlé les 5.400 pts hier, le CAC40 est reparti à la baisse ce jeudi, finissant sa course à 5.368 pts (-0,29%). Il aura donc fallu attendre les publications trimestrielles pour véritablement voir le palmarès de l'indice parisien s'animer. Les publications sont désormais nombreuses et se traduisent par des écarts significatifs à la baisse pour Publicis et à la hausse pour Carrefour et Pernod Ricard. Aux Etats-Unis, Wall Street subit également quelques prises de bénéfices actuellement, au lendemain de nouveaux records, avec notamment un Dow Jones qui a clôturé pour la toute première fois au-dessus des 23.000 pts. Aujourd'hui, Apple (en recul de plus de 2%) pèse sur la tendance, plombé par de nouvelles rumeurs concernant des coupes dans la production de l'iPhone 8...

ECO/DEVISES

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a jeté un froid en lançant une mise en garde aux investisseurs. Selon lui, en cas d'échec du projet de réforme fiscale initié par Donald Trump, la Bourse pourrait subir un krach boursier. "Il n'y a aucun doute sur le fait que la hausse des marchés actions s'explique par des attentes sur les baisses d'impôts et la réforme fiscale", a ainsi déclaré Steven Mnuchin dans un entretien à 'Politico'."Si la réforme passe, le marché continuera de grimper. Mais je suis sûr que si elle ne passe pas, vous allez voir une inversion significative de ces gains", a ainsi prévenu le secrétaire au Trésor.

D'après le Conference Board ce jeudi, l'indice des indicateurs avancés pour le mois de septembre 2017 a décliné de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre +0,1% de consensus de place.

L'indice manufacturier régional de la Fed de Philadelphie pour le mois d'octobre 2017 est ressorti très largement supérieur aux attentes, à 27,9, contre 20,2 de consensus de place et 23,8 un mois auparavant. L'indicateur traduit donc une vive accélération de l'activité manufacturière dans la région.

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 22.000 la semaine passée à 222.000, au plus bas depuis 1973. Le consensus tablait sur 240.000.

Nouvel indicateur décevant pour l'économie britannique. Alors que l'inflation atteint des sommets, les ventes au détail ont reculé de 0,8% en septembre après avoir progressé de 0,9% le mois précédent. En glissement annuel, les ventes augmentent de 1,2% contre +2,3% en août et +2,1% de consensus. Les ventes 'core' affichent un repli de 0,7% sur un mois et une hausse limitée à 1,6% sur un an après +2,6% en août et contre 2,4% attendu.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1842$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 51,6$ et le Brent s'affiche à 57,4$.

VALEURS EN HAUSSE

* Soitec bondit de 6,6%. Le recentrage du groupe porte ses fruits, comme le prouve le chiffre d'affaires réalisé au cours du premier semestre 2017/2018, dévoilé hier soir. Le directeur général Paul Boudre a relevé à "environ 25%" l'objectif de marge d'Ebitda annuelle, qui était jusque-là attendue à "plus de 20%".

* Carrefour progresse de 3,4%. Le chiffre d'affaires du troisième trimestre s'élève à 21,859 MdsE, en hausse de +0,5% en comparable. La France a souffert. L'objectif de cash-flow libre est maintenu. Sur l'année, la société vise une croissance des revenus à change constant de 2 à 4%. La variation du ROC annuel à taux de changes courants devrait être comparable à celle constatée au premier semestre. Pour les analystes, le prochain élément clef sera la présentation stratégique programmée par Alexandre Bompard d'ici la fin de l'année, qui suscite beaucoup d'attente chez les investisseurs.

* Pernod Ricard gagne 3,3%. Les revenus du premier trimestre fiscal ont progressé de 5,7% en organique, une performance solide. L'objectif de croissance interne du résultat opérationnel courant pour l'exercice compris entre +3% à +5% est confirmé.

* Sur le CAC40, Engie monte aussi de 1,3% avec ArcelorMittal (+0,9%) ou encore LafargeHolcim (+0,4%).

VALEURS EN BAISSE

* Publicis chute de 6,6%. La croissance organique s'est établie à 1,2% au troisième trimestre 2017. Le géant de la publicité a annoncé ce matin que son revenu de la période avait atteint 2,26 milliards d'euros, en baisse de -2,20% par rapport à la même période de 2016, mais en légère progression, donc, toutes choses égales par ailleurs. Malgré tout, le management reste prudent en signalant que l'environnement reste difficile, même si plusieurs budgets sont entrés récemment (Diesel, Southwest, Lionsgate, McDonald's...). Publicis mise toujours sur des taux de croissance supérieurs à la concurrence, en s'appuyant sur quatre initiatives internes.

* CGG rechute de 6,6% au lendemain d'une envolée de 28%.

* Thales perd 3,2%. Le troisième trimestre est moins favorable que prévu, avec un chiffre d'affaires inférieur aux attentes. Une question de phasage, selon le management, qui a confirmé ses prévisions annuelles et ses objectifs de moyen terme.

* Sur le CAC40, Valeo perd aussi 3,1% avec Renault (-1,9%) ou encore Michelin (-1,5%).

* Danone (-0,8%) a décidé de réunir les fonctions de Président et de Directeur Général. Emmanuel Faber, Directeur Général depuis 2014, est nommé PDG de Danone, à compter du 1er décembre 2017. Il succède à Franck Riboud en qualité de Président. M. Riboud devient Président d'Honneur de Danone. Il reste administrateur de l'entreprise et membre du Comité stratégique du Conseil.

* PSA Groupe (-0,8%) lance carventura.com, un service dédié à la vente de véhicules de particulier à particulier.

* Dans le sillage du secteur technologique américain, STMicroelectronics (-0,5%) est victime de quelques prises de bénéfices ce jeudi. Le fabricant de puces est notamment emporté par la chute de plus de 2% d'Apple sur fond d'inquiétudes pour les ventes d'iPhone 8 avant le lancement début novembre du nouveau smartphone iPhone X. La remontée de l'euro face au dollar pèse également.

 
0 commentaire - Clôture Paris : Carrefour grimpe, Publicis chute
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]