Clôture Paris : finalement à l'équilibre...

Clôture Paris : finalement à l'équilibre...©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 mai 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40, qui a touché ce vendredi un point bas de 5.282 pts à la mi-séance, plombé notamment par la chute des prix du pétrole hier soir, est parvenu à limiter la casse dans l'après-midi, dans le sillage de Wall Street, et à clôturer quasiment à l'équilibre (-0,01% à 5.336 pts). Sur les marchés pétroliers, les investisseurs avaient acheté la rumeur d'un accord à l'Opep depuis début mai. Jeudi, dès la confirmation de cet accord, ils ont vendu massivement la nouvelle, renvoyant le cours du brut léger américain WTI sous le seuil symbolique des 50$ (49$ actuellement). Outre-Atlantique, Wall Street se maintient également à l'équilibre, après pas moins de six séances consécutives de rebond et de nouveaux sommets historiques enregistrés par le S&P500 et le Nasdaq hier. Sur le front économique US, la croissance américaine du premier trimestre a été rehaussée, pour sa seconde estimation.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC40 gagne 0,2%.

ECO ET DEVISES

Le WTI avait regagné près de 13% entre le 4 mai et mercredi soir, dans l'anticipation d'une prolongation de 9 mois, jusqu'en mars 2018, de l'accord de baisse de la production d'or noir conclu fin 2016 par l'Opep et d'autres pays producteurs, dont la Russie. La réunion de jeudi à Vienne a donc confirmé la conclusion de cet accord, avec des modalités inchangées par rapport à l'accord initial, conclu pour le seul 1er semestre 2017. Certains investisseurs se sont montrés déçus car une partie d'entre eux avaient espéré que l'Opep et ses alliés accroîtraient leurs coupes.

La croissance américaine du premier trimestre a été rehaussée à 1,2% (pour sa seconde estimation) contre +0,7% annoncé initialement par le Bureau d'analyses économiques. Le consensus tablait sur une hausse de 0,9%. Le PIB américain avait progressé de 2,1% au quatrième trimestre 2016. L'image générale de l'économie reste la même avec une augmentation des investissements fixes non résidentiels et des dépenses de consommation personnelle plus élevée qu'initialement annoncé et, à l'inverse, un repli des dépenses des administrations publiques et locales inférieur à la première estimation. Ces révisions ont été partiellement compensées par une diminution plus importante de l'investissement dans les stocks privés. L'indice des prix rattaché au PIB a par ailleurs progressé de 2,2%, comme annoncé précédemment, et contre une hausse de 2,3% attendue.

Les commandes de biens durables du mois d'avril 2017 aux Etats-Unis sont ressorties en baisse de -0,7% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de -1% et un gain de +2,3% pour le mois de mars (contre +0,7% en première lecture). Hors transport cette fois, les commandes se sont établies en recul de -0,4% en comparaison du mois précédent, contre +0,4% de consensus et +0,8% un mois plus tôt (contre -0,2% en première lecture).

L'indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois de mai 2017 est ressorti à 97,1 en lecture finale, contre 97,6 de consensus de place et 97,7 pour sa précédente lecture.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1178$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 49$ et le Brent s'affiche à 51,5$.

VALEURS EN HAUSSE

* Onxeo (29,9%). Grosse poussée spéculative sur le titre de la biotech. Le groupe a indiqué mardi soir que le DSMB (comité indépendant chargé d'évaluer tous les 6 mois la sécurité d'une étude clinique) avait pour la dixième fois d'affilé, donné unanimement son feu vert pour la poursuite de l'étude de phase III Relive évaluant son principal actif Livatag dans le cancer primitif du foie sans demande de modification de l'étude, ni de remarque particulière. Cette annonce est évidement une bonne nouvelle dans la mesure où elle vient de nouveau rassurer sur le profil de sécurité du produit qui fut pendant un certain temps problématique, explique Oddo...

* Kindy (+18,8%). Ça s'agite à l'approche du 30 mai... Le Tribunal de commerce de Beauvais examinera à cette date les offres reçues par la société, actuellement en redressement judiciaire, pour son pôle Chaussette et son pôle Chaussure pour enfant. La société a déjà indiqué que la cession de l'ensemble des activités ne lui permettra pas d'apurer l'intégralité de ses passifs...

* Zodiac (+1,9%). Le fonds TCI n'est plus aussi opposé que ça au rachat de Zodiac. Mais il juge que la nouvelle offre est encore un peu élevée au regard des risques opérationnels qu'elle induit. Le fonds se dit prêt à soutenir le projet si le management engage la part variable de sa rémunération sur les objectifs.

* Plus forte hausse du CAC40, LafargeHolcim grimpe de 1,8%, suivi par Vivendi qui progresse de 1,8%.

* Altice (+1,7%). La filiale américaine et Viacom se sont entendues sur un vaste contrat pluriannuel portant sur des offres publicitaires et de la distribution de contenus sur tous les types d'écrans. Le volet diffusion de l'accord comprend le renouvellement des plusieurs chaînes sur la plateforme Optimum et l'arrivée de plusieurs d'entre elles chez Suddenlink.

VALEURS EN BAISSE

* ESI Group (-3,8%) après avoir repris près de 10% sur les cinq dernières séances. L'éditeur de logiciels, qui évolue sur des plus hauts historiques en bourse, a réalisé au 1er trimestre 2017 un chiffre d'affaires de 27,3 ME, stable en glissement annuel après une croissance de 13,8% sur la même période de l'exercice précédent. Pour le CM-CIC, le début d'année infirme son scénario d'une poursuite de la dynamique de croissance de l'activité de Services et de l'amélioration de sa marge brute. L'activité Licences devrait par contre s'afficher en croissance à environ 10% malgré le dérapage de ce 2017, à condition que les négociations aboutissent. Le niveau actuel de valorisation d'ESI ne paraît pas en phase avec ses perspectives court terme, selon le broker, qui estime qu'un de-rating du titre paraît probable...

* De son côté Société Générale repasse sous les 50 Euros, en baisse de 1,6% ce vendredi.

* Sur le CAC40, PSA Groupe perd aussi 0,8% avec Renault (-0,9%).

* Total perd 0,6% avec Vallourec (-1,5%) ou encore TechnipFMC (-3%).

 
0 commentaire - Clôture Paris : finalement à l'équilibre...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]