Clôture Paris : finalement en légère baisse

Clôture Paris : finalement en légère baisse©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 22 août 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 qui gagnait jusqu'à 1% ce matin a finalement terminé en baisse de 0,24% à 4.390 pts à l'issue d'une journée volatile. Les valeurs bancaires sont restées discutées après une séance de vendredi difficile marquée par le retour des inquiétudes autour de la solidité des banques italiennes...

ECO ET DEVISES

Sur le Nymex américain, le baril de brut retombe dans la zone des 48$, après avoir profité la semaine dernière des spéculations sur un contrôle de la production...
L'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago s'est amélioré à +0,27 pour le mois de juillet 2016, contre +0,05 pour la lecture révisée du mois antérieur. L'indice mesure l'activité économique globale aux USA. Un niveau positif signale une croissance "supérieure à la tendance".

A moins d'un mois désormais de la réunion monétaire de la Fed, programmée les 20 et 21 septembre, la probabilité d'une hausse des taux d'un quart de point serait de 18% selon l'outil FedWatch du CME Group, contre 82% pour la probabilité d'un statu quo. L'intervention du vice-président de la Fed Stanley Fischer ce week-end n'a pas donné beaucoup plus d'indices concernant la politique monétaire américaine... Les opérateurs devraient par ailleurs rester assez prudents en attendant le symposium de Jackson Hole, réunion des banquiers centraux mondiaux qui se tient donc dans le Wyoming cette semaine. Janet Yellen, présidente de la Fed, s'exprimera vendredi dans ce cadre.
L'euro remonte ce soir au-dessus des 1,13/$ entre banques...

VALEURS EN HAUSSE

* Teleperformance est au plus haut (+9%). Le groupe de centres d'appels vient de conclure un accord en vue d'acquérir la société LanguageLine Solutions LLC auprès du fonds d'investissement privé ABRY Partners et d'actionnaires minoritaires. Le montant de la transaction s'élèvera à 1,52 Md$ payables à la finalisation de l'opération. L'acquisition sera intégralement financée par dette bancaire souscrite auprès du Crédit Agricole, d'HSBC et de la Société Générale.

* Ekinops : +5% suivi de Genfit et de Parrot

* Carrefour gagne 2,7%. De source de marché, Bernstein a porté son opinion sur Carrefour à "surperformance", contre un précédent avis "performance en ligne". Le broker a simultanément rehaussé son objectif de cours à 25,5 euros alors qu'il visait 24,5 euros précédemment.

* Natixis : +2% avec Technicolor, Guerbet, Axway, Infotel et TF1

* Airbus +0,2%. On sait depuis plusieurs semaines qu'Airbus fait des pieds et des mains pour tenir son objectif de livraison d'A350 cette année. Tom Enders, le patron du groupe, avait lui-même qualifié d'ambitieuse la projection initiale de livrer 50 gros porteurs en 2016, alors que 14 seulement avaient été remis mi-juillet à leurs clients. A Toulouse, des horaires aménagés avec recours aux heures supplémentaires ont été déployés pour accélérer la production. Actuellement, 18 A350 auraient été livrés, selon les informations obtenues par le 'Telegraph', qui a consacré samedi un article aux efforts de l'industriel, non sans ironiser sur la tradition française de coupure aoûtienne, "au même titre que le vin et le fromage". Cela représente 36% de l'objectif 2016.

VALEURS EN BAISSE

* Des prises de bénéfices sur les pétrolières Vallourec (-3,5%) et Technip (2%) avec le baril, Total recule de 1,5%.

* Eramet : redonne 3% suivi de Rallye et de Neopost

* Eurotunnel : -1,5% avec Air Liquide

* Vivendi cède 0,5%. Mediaset a déposé une plainte devant la justice milanaise pour obtenir la conclusion de l'accord signé en avril sur Mediaset Premium. Mediaset réclame aussi des dommages et intérêts, à hauteur de 50 ME pour chaque mois écoulé à partir du 25 juillet 2016. Le groupe transalpin souligne que sa plainte ne porte que sur le retard dans la conclusion. Le non-respect définitif du contrat initial entraînerait un préjudice évalué par Mediaset à 1,5 milliard d'euros minimum. Vivendi n'a pas encore souhaité réagir à cette assignation.

* Sanofi -0,2%. Ce n'est pas Sanofi qui va racheter Medivation mais Pfizer, dont l'offre a finalement eu les faveurs du management de la société de biotechnologie.

 
0 commentaire - Clôture Paris : finalement en légère baisse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]