Clôture Paris : finalement rouge avec le pétrole...

Clôture Paris : finalement rouge avec le pétrole...

marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le mercredi 14 juin 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40, qui avait bien débuté la séance ce mercredi, a finalement piqué du nez dans l'après-midi, repassant dans le rouge, dans le sillage de la nouvelle chute des prix du pétrole (-3,7% à 44,7$ pour le baril WTI livraison juillet 2017). L'indice parisien cède ainsi 0,35% à 5.243 pts en clôture. La prudence est donc de retour avant le communiqué monétaire de la Fed attendu ce soir. Sauf surprise, la Réserve fédérale américaine devrait annoncer une nouvelle hausse des taux d'intérêt outre-Atlantique... Wall Street, après avoir tenté d'afficher de nouveaux sommets ce mercredi en début de séance, se montre également plus prudent désormais, autour de l'équilibre.

ECO/DEVISES

La production industrielle, corrigée des variations saisonnières, a augmenté de 0,5% dans la zone euro en avril, en ligne avec les attentes. En glissement annuel, la production affiche une hausse de 1,4% après +2,2% le mois précédent et contre +1,3% de consensus.

Pas de surprise au niveau de l'évolution des prix à la consommation en Allemagne en mai. L'office fédéral de la statistique a confirmé ce matin ses données initiales, indiquant que l'inflation annuelle avait atteint 1,5% le mois dernier. Calculée aux normes européennes, l'inflation ressort à 1,4% après +2% en avril. En séquentiel, les prix à la consommation affichent même un repli de 0,2%.

Les ventes de détail US du mois de mai 2017 se sont établies en baisse de -0,3% en comparaison du mois antérieur, contre +0,1% de consensus et +0,4% le mois antérieur. Hors automobile, les ventes de détail de mai ressortent en recul de -0,3%, contre +0,2% de consensus et +0,4% un mois plus tôt. Hors automobile et essence, les ventes sont stables, contre +0,3% de consensus.

L'indice des prix américains à la consommation pour le mois de mai 2017 est ressorti en baisse de -0,1% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus stable. Le CPI grimpe de +1,9% en glissement annuel. Hors alimentaire et énergie, le 'CPI' a progressé de +0,1% en mai, par rapport au mois précédent (+1,7% en glissement annuel), contre +0,2% de consensus.

D'après un rapport gouvernemental, les stocks de grossistes aux Etats-Unis, au mois de d'avril 2017 se sont établis en baisse de -0,2% en comparaison du mois antérieur (+2,3% en glissement annuel), contre -0,1% de consensus. Les ventes sont stables par rapport au mois de mars, mais augmentent de 5,6% par rapport à avril 2016.

Dans la soirée, les opérateurs seront très attentifs au communiqué de la Fed et aux commentaires de Janet Yellen. Le verdict monétaire de la Banque centrale américaine sera connu à 20 heures. Les prévisions économiques de la Banque seront dévoilées à la même heure. La conférence de presse de Yellen aura lieu à 20h30.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité actuelle d'un statu quo monétaire ce soir n'est que de 4,2%, alors que la probabilité d'une hausse des taux d'un quart de point s'élève à 95,8%. La Fed devrait donc très probablement remonter le taux des 'fed funds' d'un quart de point, entre 1% et 1,25%.

D'après le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 1,7 million de barils lors de la semaine close au 9 juin, à 511,5 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse plus prononcée de 2,7 millions de barils. L'Institut API avait pour sa part dévoilé hier une hausse de 2,75 millions. Les stocks d'essence ont pour leur part augmenté de 2,1 millions de barils, contre un repli de 0,5 million attendu, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont progressé de 0,3 million de barils contre une hausse de 0,7 million anticipée.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1279$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 44,7$ et le Brent s'affiche à 47$.

VALEURS EN HAUSSE

* EDF reprend 3,2%. L'italien Simone Rossi va prendre les rênes de la filiale britannique EDF Energy, à la place de Vincent de Rivaz, a fait savoir hier soir l'énergéticien, dans un communiqué détaillant des changements au sein de son comité exécutif. Rossi prendra le relais le 1er novembre prochain. Jusqu'à présent, il dirigeait la direction internationale, qui sera désormais opérée par Marianne Laigneau. Christophe Carval et Cédric Lewandowski font leur entrée au comité, respectivement comme DRH et directeur programmation, stratégie et innovation. Hormis le remplacement de Vincent de Rivaz, les autres changements interviennent dès le 17 juillet.

* Sur le CAC40, Engie grimpe de 2% avec Veolia (+1,9%).

* Michelin gagne 1,8%. Le groupe renforce ses activités de diversification en rachetant l'américain NexTraq, un fournisseur de solutions télématiques pour flotte commerciale. Cette entreprise basée près d'Atlanta est une filiale de Fleetcor Technologies. Elle fournit des solutions qui améliorent la sécurité des chauffeurs, la gestion du carburant et la productivité des flottes, notamment pour les flottes de petits utilitaires commerciaux. La société, qui emploie 117 personnes, continuera à évoluer de manière indépendante. La finalisation de l`opération reste soumise à certaines conditions préalables et à l`obtention des autorisations nécessaires en vertu du Hart-Scott-Rodino Act.

* Groupe ADP (+1,2%). En mai 2017, le trafic de Paris Aéroport est en hausse de 2,8% par rapport au mois de mai 2016 avec 8,8 millions de passagers accueillis. Les vacances de Pâques de la région parisienne ont eu lieu du 1er au 17 avril en 2017, alors qu'elles avaient eu lieu du 23 avril au 8 mai en 2016.

VALEURS EN BAISSE

* Lectra (-8,1%). André Harari, le président du conseil d'administration, a annoncé hier soir son intention de céder les 16,6% du capital qu'il détient. La vente est entérinée depuis ce matin, les 5.206.851 actions ayant été placées à 24 euros pièce auprès d'investisseurs institutionnels. Daniel Harari va récupérer le siège de PDG.

* Euronext (-2,8%). BNP Paribas et Société Générale ont réduit la voilure au capital, en plaçant une partie de leurs titres auprès d'investisseurs institutionnels. Les deux établissements se séparent de 6,3% du tour de table, alors que leur détention atteignait jusque-là 10%. BNP conservera 2,2% des parts (vs. 7%) et SocGen 1,5% (vs. 3%), au moins jusqu'à l'expiration du nouveau pacte conclu hier, soit le 20 juin 2019. Les actions ont été vendues 45 euros pièce.

* Le secteur pétrolier est plombé par la nouvelle chute des prix de l'or noir. TechnipFMC cède 2,3% avec Total (-1,5%). L'actualité est chargée en Norvège pour le groupe TechnipFMC, qui a décroché un nouveau contrat Subsea auprès de Statoil et qui va prendre le contrôle de la petite société d'ingénierie KANFA.

* PSA Groupe perd 2,2% avec Valeo (-1,7%) et Renault(-1,2%).

* Les bancaires repassent également dans le rouge avec Crédit Agricole (-1,5%), BNP Paribas (-1,5%) ou encore Société Générale (-1,5%).

 
3 commentaires - Clôture Paris : finalement rouge avec le pétrole...
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]