Clôture Paris : la baisse se poursuit

Clôture Paris : la baisse se poursuit©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 04 mai 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Après une petite tentative de rebond ce matin, la bourse de Paris a repiqué du nez au cours de la séance, pour terminer sa course en baisse de 1,09% ce mercredi, à 4.324 pts en clôture pour le CAC40. Certaines valeurs de l'indice tirent néanmoins leur épingle du jeu après la publication de résultats satisfaisants, à l'image de Legrand ou encore Société Générale qui enregistrent les plus fortes progressions sur le CAC40 ce mercredi. Outre-Atlantique, Wall Street continue de déprimer après une série d'indicateurs économiques contrastés, avec notamment une déception du côté de l'emploi (rapport ADP), alors que les chiffres officiels de l'emploi américain seront publiés vendredi...

ECO/DEVISES

Les ventes au détail, corrigées des variations saisonnières, ont diminué de 0,5% dans la zone euro en mars après avoir progressé de 0,3% le mois précédent. Le consensus tablait sur une baisse de 0,1%. En glissement annuel, les ventes affichent une hausse de 2,1%.

Indices PMI inférieurs aux attentes en France en avril. Selon l'estimation finale de Markit, l'indice de l'activité de Services s'établit à 50,6 contre 49,9 en mars et 50,8 de consensus. Il ressort néanmoins sur un plus haut de 5 mois. L'Indice final Composite de l'Activité Globale dans l'hexagone atteint pour sa part 50,2 (50 en mars), sur un plus haut de 3 mois.

L'indice PMI Final Markit Composite de l'Activité Globale dans l'Eurozone s'établit à 53 en avril, contre 53,1 le mois précédent. Il indique malgré tout une hausse de l'activité du secteur privé de la zone euro pour le 34ème mois consécutif. L'indice relatif aux services ressort à 53,1 contre 53,2 en estimation flash et 53,2 de consensus.

Selon le rapport d'ADP ce mercredi, les créations de postes dans le secteur privé non-agricole aux Etats-Unis pour le mois d'avril 2016 se sont établies au nombre de 156.000, contre un consensus de place de 193.000.

Le déficit commercial américain a atteint 40,4 Milliards de dollars en mars 2016, contre 41,4 Mds$ de consensus, et 47 Mds$ un mois plus tôt.

D'après le Département américain au travail, la productivité non-agricole aux États-Unis pour le premier trimestre 2016, est ressortie en baisse de -1% par rapport au mois précédent, contre un consensus de place de -1,2%. Les coûts unitaires du travail, quant à eux, sont ressortis en hausse de +4,1% sur la période, contre un consensus de +3,5%.

L'indice PMI des services américains mesuré par Markit pour le mois d'avril 2016 est ressorti à 52,8, contre 52 de consensus et 51,3 en mars. Au-dessus de la barre des 50, l'indice traduit une amélioration de l'activité dans les services aux États-Unis.

L'indice ISM des services américains pour le mois d'avril 2016 est ressorti à 55,7, contre 54,7 de consensus et 54,5 un mois avant.

Selon un rapport gouvernemental aux Etats-Unis, les commandes industrielles du mois de mars 2016 ont augmenté de +1,1% en comparaison du mois antérieur, contre +0,6% de consensus de place, et -1,9% un mois avant.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont augmenté de 2,8 millions de barils lors de la semaine close au 29 avril, à 543,4 millions de barils. Les stocks restent ainsi à leur niveau le plus élevé pour cette période de l'année! Le consensus tablait sur une hausse de 1,7 million de barils. Les stocks d'essence ont eux progressé de 0,5 million de barils, contre un repli de 0,25 million attendu, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont reculé de 1,3 million de barils contre une hausse de 0,4 million anticipée.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1497$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 43,7$ et le Brent s'affiche à 44,8$.

VALEURS EN HAUSSE

* Nexans (+6,8%) s'offre un gros rebond après sa chute de la veilleGoldman Sachs, à l'"achat" sur la valeur (qui figure dans sa Pan-Europe Conviction Buy list), estime que le récent mouvement baissier sur l'action s'explique par des prises de profits sur la meilleure performance du secteur depuis le début de l'année. La banque d'affaires estime que le titre a désormais une des plus basses valorisations au sein de l'industrie en dépit de la forte croissance attendue sur la période 2016-2018. Selon GS, le consensus d'Ebit 2016 est environ 9% trop bas, le marché se montrant sceptique vis-à-vis du plan de restructuration... Au global, le titre offre un point d'entrée intéressant aux niveaux actuels, selon GS.

* Wendel (+3,9%) a cédé Parcours pour 300 ME à ALD Automotive, la filiale de location longue durée de la Société Générale. Le produit net de cession atteint 240 ME.

* Legrand (+2,3%) bénéficie d'un chiffre d'affaires trimestriel en croissance de 2,1% à 1,19 MdE. Surtout, le groupe est parvenu à relever de 18,8% à 19,1% sa marge opérationnelle ajustée au premier trimestre 2016. Les deux objectifs de l'année sont confirmés, soit une évolution organique des ventes comprise entre -2% et +2% et une marge opérationnelle ajustée avant prise en compte des acquisitions comprise entre 18,5% et 19,5% du chiffre d'affaires. Legrand poursuivra également sa stratégie d'acquisitions.

* Société Générale gagne 1,7%. La banque, comme la BNP Paribas hier, a dépassé le consensus au premier trimestre, à la faveur notamment d'une baisse du coût du risque. Son ratio CET1 progresse à 11,1%. Le PDG Frédéric Oudéa estime que l'environnement de début d'année est plus difficile que l`année dernière, mais que les résultats sont solides.

* ArcelorMittal remonte de 1,1% après trois séances consécutives de baisse.

* Thales (+0,2%) a confirmé ce matin ses objectifs 2016 après un premier trimestre marqué par une croissance organique robuste et un reflux des entrées de commandes, à cause de la base 2015 élevée, puisque gonflée par le contrat 'Rafale' avec l'Egypte et un gros budget dans la signalisation ferroviaire à Hong Kong.

VALEURS EN BAISSE

* Vallourec abandonne 7,2%. Le groupe a dégagé au premier trimestre 2016 un résultat brut d'exploitation négatif de -72 ME. Le groupe en avait déjà annoncé les grandes lignes de ses comptes trimestriels début avril lors de son assemblée générale avec un chiffre d'affaires de 671 ME, en forte baisse de 36%. Le résultat net est une perte de -284 ME. Vallourec confirme ses objectifs 2016 et continue à anticiper un second semestre 2016 difficile.

* Air France KLM perd 4,3%. Le conseil d'administration de la compagnie a autorisé mardi la direction à imposer dès le 1er juin des baisses de rémunération aux pilotes, qui ont rejeté une ultime proposition de la direction, a fait savoir le DRH du groupe, Gilles Gateau. La compagnie dévoile un chiffre d'affaires trimestriel de 5,6 MdsE (+0,4%, mais -1,3% à données comparables). L'EBITDAR de 531 ME ressort en amélioration de 371 ME en données comparables. La perte nette part groupe est ramenée à -155 ME, contre -559 ME un an plus tôt. La société vise un cash-flow libre d'exploitation après cessions compris entre 0,6 et 1,0 MdE.

* Veolia (-4%) a généré un chiffre d'affaires de 6,09 MdsE au premier trimestre, en retrait de -3,4% en courant et -1,7% à périmètre et change constants. Malgré ce recul, l'EBITDA ressort en croissance de +3% en courant, à 840 ME. Veolia confirme ses perspectives 2016 avec une croissance du chiffre d'affaires et de l'EBITDA, une progression du Free Cash-Flow hors cessions financières nettes d'au moins 650 ME et un résultat net courant part du groupe d'au moins 600 ME.

* Orange recule de 3,7%. Les actionnaires de Mobistar, réunis ce matin en assemblée générale, ont validé le nouveau patronyme de la société, qui s'appellera dorénavant Orange Belgium, dans le cadre de la politique d'harmonisation de marque de sa maison-mère Orange. Il s'agit de la "première étape du processus de transition de la marque Mobistar vers Orange", a expliqué la société belge, qui va désormais procéder à la migration de son site internet qui va devenir www.orange.be (le 8 mai), puis le 9 mai au changement de dénomination et de code pour l'action cotée à Bruxelles (le nom officiel devient Orange Belgium et le mnémonique passe de "MOBB" à "OBEL"). Une campagne de communication Orange sera lancée sur tout le territoire à compter du 10 mai. Le déploiement de la marque Orange se poursuit en parallèle dans les points de vente.

* Saint-Gobain (-2,7%) est pénalisé par le désengagement partiel de Wendel. La société de portefeuille, qui détenait 11,7% du capital du groupe de matériaux de construction et 19,3% des droits de vote, a ramené sa participation à 6,4% suite à la cession de 30 millions d'actions par placement privé, dont 10 millions rachetées par Saint-Gobain.

* Sanofi (-2,1%) D'après les informations de Reuters, Pfizer pourrait aussi être intéressé par le rachat de l'américain Medivation.

* Axa (-0,7%) a vu son chiffre d'affaires trimestriel progresser de 1% à 31,8 MdsE. La marge sur affaires nouvelles diminue de 6 points à 29%, reflétant un changement temporaire de mix produits principalement au Royaume-Uni. La collecte nette en vie, épargne, retraite atteint +3 MdsE.

 
0 commentaire - Clôture Paris : la baisse se poursuit
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]