Clôture Paris : le CAC40 campe au-dessus des 4.500 pts

Clôture Paris : le CAC40 campe au-dessus des 4.500 pts©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 20 octobre 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 s'est accroché au-dessus des 4.500 points ce jeudi, en hausse de 0,44% à 4.540 pts, encore aidé par de bonnes publications trimestrielles dans leur ensemble, en Europe et aux Etats-Unis. Deux déceptions sont quand même à signaler aujourd'hui en bourse de Paris : Publicis et Worldline. Les investisseurs n'ont rien appris en revanche de la réunion de la Banque centrale européenne à Francfort, sans annonce à la clé.

ECO ET DEVISES

Sur le front économique, les statistiques du jour ressortent plutôt solides, avec toutefois une légère déception concernant les inscriptions au chômage...
L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Philadelphie pour le mois d'octobre 2016 est ressorti positif de 9,7 points, contre 7 de consensus de place et 12,8 pour sa lecture antérieure. L'indice dépasse donc les attentes et traduit toujours une expansion tangible de l'activité manufacturière dans la région.
Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont progressé de 13.000 la semaine passée pour ressortir à 260.000. Un chiffre moins bon qu'anticipé puisque le consensus tablait sur 250.000. Cela fait malgré tout 85 semaines consécutives que les inscriptions ressortent sous la barre des 300.000, soit la plus longue série depuis 1970.
La moyenne à quatre semaines atteint 251.750 pour la période terminant le 15 octobre. Un chiffre en repli de 2.250 par rapport à la semaine précédente.
Le taux de chômage indemnisé lors de la semaine close le 8 octobre atteint 1,5%, inchangé point par rapport à la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période s'établit à 2,057 millions, en hausse de 7.000 par rapport à la semaine précédente.

D'après la National Association of Realtors américaine ce jeudi, les reventes de logements aux USA pour le mois de septembre 2016 se sont établies sur un rythme de 5,47 millions d'unités, contre 5,35 millions de consensus de place et 5,3 millions un mois auparavant (lecture révisée). Ainsi, les reventes s'affichent en hausse de 3,2% en comparaison du mois antérieur.

L'indice des indicateurs économiques avancés du Conference Board affiche une hausse de 0,2% en septembre en comparaison du mois antérieur, après -0,2% en août. L'indice ne réserve donc pas de surprise puisque le consensus tablait sur une progression de 0,2%.
L'euro recule encore à 1,0930/$ et le baril de Brent pointe à 51,50$.

VALEURS EN HAUSSE

* Air France KLM s'adjuge 5,5%. Le titre de la compagnie franco-hollandaise a été dopé par le relèvement des objectifs annuels de Lufthansa. La compagnie allemande a surpris le marché hier soir en indiquant désormais tabler sur un bénéfice opérationnel proche du niveau de 2015 (1,8 milliard d'euros) alors qu'elle anticipait jusqu'ici un recul. Lufthansa a expliqué cette révision par des réservations en classe affaires supérieures aux attentes en septembre et les premiers effets des mesures prises pour réduire les capacités.

* Aubay : +4,5% avec Esi Group et Technip

* Sequana : +3,5% avec Virbac, Neurones

* Casino : +2% suivi de BNP Paribas

* Pernod Ricard : +1,2%. Le groupe a vu son chiffre d'affaires progresser de 1% à 2,25 MdsE au cours du premier trimestre du nouvel exercice débuté en juillet. La croissance interne de la période s'établit cependant à 4% (3% en retraitant d'un impact ponctuel en France). Le consensus était positionné à 2,24 MdsE, pour une croissance organique de 2,7%. Les objectifs sont confirmés.

* Michelin : +1%. Le pneumaticien a réalisé 5,18 MdsE de chiffre d'affaires au troisième trimestre 2016, en baisse de 2,5%. La croissance de 1,4% des volumes à fin septembre, supérieure à l'évolution des marchés, intègre un troisième trimestre plus difficile en Europe face à un environnement de prix qualifié d'extrêmement concurrentiel. Les objectifs annuels sont confirmés.

* Dior : +1% avec Sanofi, Peugeot, Vallourec, CGG, SG et Eramet

* Plastic Omnium : gagne 1% après avoir dévoilé une croissance organique à deux chiffres et en accélération au troisième trimestre. Natixis parle d'une publication très solide et confirme son opinion "acheter" sur le titre qui semble toujours aussi attractif à l'aube d'une année 2017 plus difficile pour le secteur. L'objectif est fixé à 36 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Implanet : -17%. Le titre plonge après l'annonce d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de 6,88 millions d'euros.

* Transgene lâche 7%. Le groupe veut lever 48 millions d'euros via une augmentation de capital à 2,60 euros par titre, qui sera conduite du 27 octobre au 4 novembre. Les actionnaires actuels bénéficieront d'un droit préférentiel de souscription. L'Institut Mérieux a pris des engagements de souscription pouvant aller jusqu'à 75% de l'opération. L'augmentation de capital doit permettre à la société de renforcer sa structure financière jusqu'à fin 2018 pour mener à bien ses projets de développement clinique, avec le lancement de sept études actuellement en préparation, portant sur ses cinq candidats produits au stade clinique.

* Publicis chute de 5,5%. La croissance organique de l'agence publicitaire a ralenti à 0,2%, un niveau très faible. Les analystes qui apprécient la valeur estiment ce matin que c'était attendu et ceux qui ne l'aiment guère en profitent pour rappeler leur prudence sur le dossier : par conséquent, on ne note pas beaucoup de modifications dans les recommandations. Le consensus s'attendait à un ralentissement, mais bien moins conséquent (0,8%). "La faiblesse de la performance a été mise sur le compte de l'impact des pertes de budgets 2015, et, plus inattendu, sur des décalages de calendrier des projets numériques", souligne ce matin Liberum, qui fait partie du clan des vendeurs, avec une valorisation à 55 euros. Pour ne rien arranger, Maurice Lévy a aussi lancé un message appuyé de prudence sur la fin de l'année, qui désarçonne jusqu'aux aficionados de la société.

* Worldline perd aussi 5,5%, pénalisé par le ralentissement de la croissance affiché au troisième trimestre et la prudence du management sur la fin de l'année et le début de 2017. Le spécialiste des solutions de paiement a enregistré une progression de ses revenus de +0,2% à périmètre et change constants, contre un rythme de +6% au 1er semestre, à peu près en ligne avec les attentes du consensus. Côté indications sur les prochains trimestres, Worldline a douché les investisseurs. Car si la faiblesse du T3 était anticipée en raison de la perte de deux contrats, la filiale d'Atos évoque un durcissement des bases de comparaison dès le T4. La croissance sera faible jusqu'à la fin du 1er semestre 2017.

* SES : -5% avec SoiTec

* TF1 : -2,5% avec STM

 
0 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 campe au-dessus des 4.500 pts
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]