Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,22%

Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,22%

chef d'entreprise face à un écran

Boursier.com, publié le lundi 15 mai 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Malgré la cyberattaque mondiale lancée vendredi, le CAC40 a débuté la semaine en légère hausse de 0,22%, à 5.417 pts en clôture, enregistrant ainsi une deuxième séance consécutive de progression et se rapprochant de son plus haut annuel (5.442 pts). La place parisienne a résisté aux prises de bénéfices ce lundi, notamment grâce au secteur pétrolier qui a profité de la remontée du baril, après la prolongation de l'accord de réduction de la production entre l'Arabie saoudite et la Russie jusqu'en mars 2018. En Europe, les opérations capitalistiques se poursuivent avec la prise de participation de Conforama dans Showroomprivé et l'OPR de Fimalac. Outre-Atlantique, Wall Street s'affiche actuellement en nette progression, permettant au Nasdaq d'afficher de nouveaux sommets historiques.

ECO/DEVISES

L'annonce du Premier ministre attendue ce matin a finalement été retardée. Le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler, a donc dévoilé le nom du locataire de Matignon, peu avant 15 heures. Il s'agit bien d'Edouard Philippe, un proche d'Alain Juppé, député-maire LR du Havre, qui a été désigné.

Une cyberattaque de grande ampleur touche actuellement l'ensemble de la planète... Elle provient du virus WannaCry et risque encore de se répandre, à mesure que les employés, de retour au travail, allument leurs ordinateurs et consultent leurs courriels. Le "rançongiciel", a déjà bloqué vendredi plus de 200.000 ordinateurs dans 150 pays. Il s'est principalement répandu par le biais de messages malveillants, et a touché des usines, des hôpitaux, des commerces et des écoles du monde entier...

L'Arabie saoudite et la Russie se sont entendus en novembre pour réduire leur production de brut de près de 1,8 million de barils par jour sur une période couvrant le premier semestre 2017. Une période étendue de neuf mois... Le ministre saoudien de l'Energie Khalid al Falih et son homologue russe Alexandre Novak se sont engagés à "faire tout ce qu'il faut" pour réduire les stocks mondiaux et les ramener à leur moyenne de cinq ans. Ils ont dit avoir bon espoir de rallier à leur cause des pays producteurs autres que ceux qui sont partie à l'accord de réduction en cours, précise Reuters.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0982$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 49,2$ et le Brent s'affiche à 52,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* Showroomprivé gagne 4,2%. Moins de deux ans après son arrivée en bourse, le groupe de vente en ligne, bouleverse encore une fois son capital pour accueillir un hôte de poids, Conforama. L'enseigne d'ameublement va racheter des actions représentant 17% du capital et près de 13% du droit de vote à 27 euros pièce.

* Air France KLM (+3,6%). La direction est déterminée à mener à lancer son plan "Boost" durant l'hiver, comme elle l'a réaffirmé vendredi lors de sa journée investisseurs. Boost est une nouvelle compagnie qui doit exploiter, à bas coûts, certaines des lignes déficitaires du transporteur, sans quoi elles seront fermées. Il faut encore convaincre le personnel navigant.

* ArcelorMittal rebondit de 3,2% après avoir chuté de 8% vendredi. Berenberg estime que le plongeon du titre après la publication des résultats du premier trimestre est largement excessif.

* PSA Groupe gagne 1,9%. C'est donc à bord d'une voiture de pré-série que le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, a décidé de défiler ce week-end pour son investiture. Emmanuel Macron est apparu dans une DS7 Crossback, le nouveau modèle de la marque DS (PSA Groupe). Dévoilée en mars dernier au salon de Genève, cette DS7 Crossback est le premier modèle de la seconde génération de la gamme DS mais elle ne sera commercialisée qu'en janvier 2018.

* Total gagne 0,8% dans le sillage du pétrole, avec TechnipFMC (+1,8%) et Vallourec (+3,8%).

* Renault (+0,5%). En France, Renault est la victime la plus médiatique de la vaste cyberattaque qui a frappé le monde entier vendredi. Mais sera-t-elle la plus pénalisée ? Le constructeur automobile a dû fermer plusieurs de ses sites de production par précaution. Tous devraient rouvrir ce matin, à l'exception de Douai, où des opérations additionnelles seront encore nécessaires pour sécuriser la reprise du travail.

* Fimalac va quitter le marché boursier. Le Groupe Marc de Lacharrière, propriétaire de 93,6% du capital, va déposer une OPA simplifiée à 131 euros par action (dividende détaché) en numéraire, qui sera suivie d'un retrait obligatoire, si les conditions sont réunies...

VALEURS EN BAISSE

* Archos (-11,5%). Début de semaine très difficile pour le dossier. Les volumes sont également conséquents. Il faut dire que le groupe a souffert en début d'année avec un chiffre d'affaires en repli de 38% au premier trimestre. "Les performances de ce début d'année ne permettent actuellement pas de viser la croissance en 2017, à périmètre égal. Cependant, les actions mises en oeuvre, notamment autour du développement de nouvelles gammes de tablettes et de smartphones ainsi que l'évolution du segment de la mobilité urbaine ont pour objectif de redynamiser les ventes dès le 2e trimestre", a indiqué la firme en guise de guidance.

* CGG plonge encore de 8,5%. La purge se poursuit sur le titre, après l'annonce, vendredi, des grandes lignes de la restructuration capitalistique de la société. L'action chute encore, après avoir perdu plus de 13% au cours de la séance précédente. La direction n'a d'autre choix que de transformer sa dette en actions, ce qui pourrait réduire jusqu'à moins de 5% la détention des actionnaires actuels. Mais même ce scénario n'a pas encore reçu l'assentiment de tous les créanciers, ce qui fait planer le spectre d'une procédure de sauvegarde ou d'un redressement judiciaire. Le dossier n'a plus le soutien d'aucun analyste, puisque les recommandations sont à 93% négatives et à 7% neutres.

* Capgemini cède 1,2% après deux séances de progression.

* Nexans cède 0,7%. Le dividende de 0,5 Euro par action sera détaché demain et mis en paiement vendredi.

* Safran (stable). Le premier B737 MAX de Boeing sera bien livré avant la fin du mois de mai. Le problème qui affecte les moteurs du dernier-né de la gamme des monocouloirs de l'avionneur américain est en passe d'être réglé. La compagnie indonésienne Malindo, qui fait partie du groupe Lion Air, devrait recevoir le tout premier B737 MAX de l'histoire le 22 mai, avec quatre jours de décalage seulement sur la date prévue initialement.

* Vivendi. Bruxelles jugerait trop faible la concession proposée dans le cadre de sa prise de contrôle de fait de Telecom Italia. Une source proche du dossier citée par l'Agence Reuters a laissé entendre que l'engagement de vendre Persidera ne suffira pas à apaiser les craintes de l'antitrust.

 
0 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,22%
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]