Clôture Paris : le CAC40 gagne encore 0,3%

Clôture Paris : le CAC40 gagne encore 0,3%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 janvier 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Après un rebond de 1,5% hier, le CAC40 a encore gagné 0,30% ce mercredi, restant sous les 4.400 pts, à 4.392 pts en clôture. L'indice parisien, qui avait retouché les 4.465 pts en matinée, a reperdu une bonne partie de ses gains dans l'après-midi, toujours plombé par l'évolution des cours du pétrole. L'indice avait en effet profité en début de séance du sursaut des prix de l'or noir, jusqu'à la publication, dans l'après-midi, des stocks pétroliers domestiques américains faisant ressortir une progression des stocks d'essence nettement plus importante que prévu... Le baril, après s'être rapproché des 32$ aujourd'hui, retombe à nouveau sur les 30$...

ECO/DEVISES

L'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta, qui mesure chaque mois les attentes en matière d'inflation à un an du point de vue des entreprises, est ressorti à +1,8% pour le mois de janvier 2016, contre +1,9% un mois auparavant.

La production industrielle, corrigée des variations saisonnières, a diminué de 0,7% dans la zone euro en novembre après avoir augmenté de 0,8% le mois précédent. Le consensus tablait sur un repli de 0,3%. En glissement annuel, la production industrielle affiche une hausse de 1,1%.

L'indice des prix à la consommation a progressé de 0,2% en décembre après avoir enregistré une baisse équivalente le mois précédent. Corrigé des variations saisonnières, il reste inchangé sur un mois, après -0,1 % en novembre. Sur un an, les prix à la consommation croissent de 0,2%, après une stabilité en novembre. Le consensus tablait sur une hausse de 0,1%. L'augmentation des prix en décembre résulte des hausses saisonnières de certains services et produits manufacturés. Elles sont en partie compensées par un nouveau recul des prix de l'énergie et des produits alimentaires frais, précise l'Insee.

Les cours du pétrole ont encore plongé tombant même hier en séance sous les 30$ le baril pour le brut américain WTI, au plus bas depuis plus de 12 ans, en décembre 2003, sur fond de tensions entre les membres de l'Opep, le cartel de 13 pays qui contrôle environ 35% des exportations mondiales.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont augmenté de 0,2 million de barils lors de la semaine close au 8 janvier, à 482,6 millions de barils. Les stocks restent proches de leur niveau le plus élevé à cette période de l'année depuis au moins 80 ans! Le consensus tablait sur une hausse de 2 millions de barils. Les stocks d'essence ont eux bondi de 8,4 millions de barils contre une hausse de 2,5 millions de barils attendue alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 6,1 millions de barils contre une progression de 1,5 million anticipée.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0849$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 30,6$ et le Brent s'affiche à 30,6$.

VALEURS EN HAUSSE

* Edenred grimpe de 8,1%. The Capital Group Companies, Inc. a déclaré avoir franchi en hausse, le 11 janvier 2016, le seuil de 20% des droits de vote d'Edenred et détenir 51.180.473 actions Edenred représentant autant de droits de vote, soit 22,17% du capital et 20,08% des droits, après une acquisition d'actions Edenred sur le marché. L'acquisition des titres de la société Edenred "s'inscrit dans le cadre normal de son activité de société de gestion de portefeuille et a été financée par des fonds propres". L'acquisition d'autres titres Edenred "dépendra des conditions de marché", ajoute le déclarant. L'acquisition "a été menée sans intention de mettre en oeuvre une stratégie particulière à l'égard d'Edenred ni d'exercer, à ce titre, une influence spécifique sur la gestion de cette dernière". Enfin, CGC n'agit pas de concert avec un tiers et n'a pas l'intention de prendre le contrôle d'Edenred, ni de demander sa nomination ou celle d'une ou plusieurs personnes comme administrateur, membre du directoire ou du conseil de surveillance.

* Neopost (+3,6%) a remporté un nouveau contrat avec Royal Mail, son plus gros client. Neopost Shipping fournira à Royal Mail et à Parcelforce Worldwide, la division Colis Express de Royal Mail, des solutions d'expéditions et de traçabilité comprenant la fourniture de logiciels et de matériels informatiques ainsi que des prestations de service.

* Technip monte de 2,3% avec Total (+1,6%).

* EDF reprend 1%. Le groupe a réagi suite à la chute de son cours de bourse, consécutive à un chiffrage de l'Andra sur le coût de gestion à long terme des déchets radioactifs évalué à 34,5 MdsE, contre 20,8 MdsE projetés dans les modélisations comptables de l'énergéticien, et 20 MdsE selon sa dernière estimation. Le management reste "convaincu que des optimisations doivent permettre de réduire le coût global du projet Cigéo par rapport au coût estimé par l'Andra dans son dossier provisoire de chiffrage".

* L'Oréal gagne 0,5%. Credit Suisse a relevé sa recommandation de "neutre" à "surperformance", pour un objectif de cours inchangé de 166 Euros.

VALEURS EN BAISSE

* CGG rechute de 6,4%. Le groupe de services pétroliers va lancer demain son augmentation de capital à un prix très décoté de 0,66 Euro. Pour les actionnaires, cela va se traduire dès demain matin par le détachement d'un Droit Préférentiel de Souscription (DPS) à raison d'1 DPS par action détenue ce soir à la clôture. Chaque DPS permettra de souscrire 3 actions nouvelles au prix de 0,66 euro. La période de souscription sera ouverte jusqu'au mercredi 27 janvier et les souscriptions à titre réductible seront possibles. Les actions nouvelles seront admises aux négociations à compter du 5 février.

* ArcelorMittal poursuit sa chute de 3,1%. Emboîtant le pas à plusieurs de ses homologues, dont Deutsche Bank en début de semaine, Jefferies à abaissé sa recommandation à "sous-performance" contre "onserver" précédemment. Le courtier a simultanément coupé son objectif de cours sur le groupe sidérurgique à 3 euros, contre une valorisation théorique de 5,50 euros affichée auparavant. Le potentiel à la baisse s'élève ainsi à une dizaine de pourcents selon Jefferies...

* Publicis recule de 2,5%. Le groupe réfléchit à déposer une offre de rachat sur Cheil Worldwide, rapporte ce mercredi Bloomberg en citant des sources proches du dossier.

* Vallourec continue de plonger, en baisse de 2,3%.

* Sur le CAC40, Peugeot rend aussi 1,5% avec Valeo (-3%).

* Faurecia baisse de 1,1%. L'équipementier a confirmé le succès du remboursement anticipé des OCEANE d'échéance janvier 2018.

* Orange (-0,4%) va racheter les filiales de Bharti Airtel en Sierra Leone et au Burkina Faso, qui ont réalisé ensemble quelque 275 ME. En revanche, il renonce à celles du Congo Brazzaville et du Tchad, pour lesquelles les négociations n'ont pas abouti.

 
0 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 gagne encore 0,3%
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]