Clôture Paris : le CAC40 perd 0,2%

Clôture Paris : le CAC40 perd 0,2%

bourse

Boursier.com, publié le mardi 16 mai 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Après deux séances consécutives de progression, le CAC40 a cédé 0,21% ce mardi, à 5.406 pts en clôture, sur fond de volatilité toujours faible. Sur le front politique français, l'annonce de la composition du gouvernement d'Edouard Philippe, initialement prévue pour aujourd'hui, sera finalement annoncée mercredi à 15h00... Du côté du pétrole, le baril WTI, au lendemain d'un vif rebond, repasse légèrement sous les 49$. Outre-Atlantique, Wall Street hésite actuellement de son côté, après des indicateurs économiques contrastés, et alors que le Nasdaq et le S&P500 ont enregistré hier soir de nouveaux records.

ECO/DEVISES

Pas de surprise au niveau des prix à la consommation du mois d'avril en France. Selon les données définitives de l'Insee, l'inflation annuelle atteint 1,2% sur la période après 1,1% en mars. Harmonisée aux normes européennes, l'inflation annuelle ressort à 1,4%, comme au cours des deux mois précédents. En séquentiel, elle ralentit nettement, à +0,1% après +0,7% en mars. Des données en ligne avec les attentes.

Le PIB, corrigé des variations saisonnières, a bien augmenté de 0,5% dans la zone euro au premier trimestre 2017, annonce Eurostat. En glissement annuel, la croissance ressort à 1,7%, comme annoncé précédemment et en ligne avec les attentes du marché.

La zone euro a enregistré en mars un excédent commercial avec le reste du monde de 30,9 milliards d'euros contre 28,2 MdsE un an plus tôt et 26,5 MdsE de consensus. Les exportations de biens ont bondit de 13% tandis que les importations ont progressé de 14%.

L'indice ZEW ressort à 83,9 points pour la situation actuelle en mai et 20,6 points pour les attentes, contre 82 et 22 points de consensus. En avril, l'indice avait atteint 19,5 pour les attentes et 81 points pour la situation actuelle.

Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis, pour le mois d'avril 2017, sont ressorties au nombre de 1,172 million, contre un consensus de place de 1,256 million et 1,203 million pour le mois de mars. Les permis de construire, quant à eux, se sont établis à 1,229 million d'unités, contre 1,271 million de consensus et 1,260 million un mois plus tôt.

D'après la Fed, la production industrielle américaine du mois d'avril 2017 ressort en hausse de 1% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +0,4% et +0,4% un mois avant. La production manufacturière affiche un gain de 1% en avril, contre +0,3% de consensus et -0,4% un mois plus tôt. Le taux d'utilisation des capacités de production s'est établi à 76,7%, contre 76,3% de consensus.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1076$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 48,9$ et el Brent s'affiche à 51,8$.

VALEURS EN HAUSSE

* Fimalac s'envole de 20,1%, après le projet de retrait de la cote du Groupe Marc de Lacharrière à 131 euros, coupon détaché.

* Une autre opération financière porte aujourd'hui sur PCAS qui flambe de 18,6% après le projet de rachat à 17 Euros l'action de Novacap. Novacap prévoit de racheter à plusieurs actionnaires importants de PCAS des blocs de titres représentant plus de 50% du tour de table, notamment celui d'Eximium, le holding de Michel Baulé, propriétaire de 29,5% des parts.

* EDF (+7,1%). L'action de l'énergéticien a progressivement accéléré ses gains depuis l'ouverture de la Bourse de Paris, pour dominer assez largement le palmarès des grandes valeurs de la cote. Les investisseurs ont mis un peu de temps à éplucher la biographie du nouveau premier ministre français, Edouard Philippe, et ses implications. D'octobre 2007 à décembre 2010, le nouveau chef de l'exécutif était directeur adjoint de la communication d'Areva, en charge des affaires publiques. De là à en conclure qu'il sera un soutien à la politique nucléaire française, il n'y a qu'un pas que les financiers ont allègrement franchi aujourd'hui.

* Groupe Gorge (+3,4%) a décroché la deuxième commande la plus importante de son histoire dans le nucléaire. Le groupe a signé un contrat majeur pour les deux réacteurs EPRTM actuellement en construction sur le site de Hinkley Point C situé dans le Somerset, au sud-ouest de l'Angleterre.

* AccorHotels (+2,4%) et le FCDE (Fonds de Consolidation et de Développement des Entreprises) sont entrés en négociations exclusives en vue de la cession de 100% de la participation minoritaire du FCDE au sein du Groupe Noctis, spécialiste de l'évènementiel, de la restauration et du divertissement à Paris.

* Engie gagne 2,3%. Le solde du dividende, soit 0,50 euro par action, a été détaché ce mardi et sera mis en paiement jeudi. L'acompte de 0,50 euro par action avait été versé le 14 octobre 2016.

* Carrefour progresse encore de 1,8% pour sa troisième séance consécutif de hausse.

* Orange monte aussi de 1,1% sur le CAC40.

VALEURS EN BAISSE

* AB Science (-27,9%). La reprise de cotation des actions est douloureuse. Le laboratoire avait fait suspendre les échanges le temps d'annoncer une mauvaise nouvelle en provenance de l'ANSM sur masitinib et d'en expliquer les conséquences aux investisseurs.

* SFR Group perd 3,8%. Le titre de l'opérateur fait les frais d'une décision du MSCI, qui a décidé lors de la revue semi-annuelle de ses indices, de sortir la valeur du MSCI France. SFR Group sera remplacé par le laboratoire Ipsen. Le changement sera effectif le 31 mai.

* Ubisoft (-2,5%) doit publier ce soir ses résultats annuels.

* TechnipFMC recule de 1,8% au lendemain d'un rebond de ...1,8%.

* Dans le secteur automobile, Valeo recule de 1,3%, avec Peugeot (-0,3%) et Michelin (-0,6%).

* Renault perd 1,1%. Les immatriculations de véhicules particuliers neufs ont enregistré un sérieux coup de frein en Europe en avril, puisqu'elles chutent de -6,6% en glissement annuel, à 1,19 million d'unités. Il faut cependant rapprocher cette baisse de la vive hausse de 11,2% comptabilisées en mars, qui était tout aussi excessive, mais dans l'autre sens. En effet, c'est un problème de jour ouvré : le week-end de Pâques tombait en avril cette année, alors qu'il a eu lieu en mars en 2016. La lecture sur les quatre premiers mois de l'année est plus cohérente, avec une hausse de 4,7% pour 5,33 millions d'immatriculations.

* Elis (-0,5%). HSBC a réduit d'achat à conserver sa recommandation sur le dossier, en visant toujours 19 Euros.

 
0 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 perd 0,2%
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]