Clôture Paris : le CAC40 perd 0,3%

Clôture Paris : le CAC40 perd 0,3%©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 07 mars 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Après trois semaines de rebond, pour un gain total d'environ 14%, le CAC40 a reperdu un peu de terrain ce lundi, en baisse de 0,32% à 4.442 pts. La volatilité reste néanmoins présente, notamment sur les secteurs pétrolier et minier, malgré la nouvelle remontée des prix du pétrole avec un baril WTI à plus de 37$ et un Brent sur les 40$ ! En Europe, les regards se tournent désormais vers la Banque Centrale Européenne dont la réunion monétaire se tiendra jeudi prochain... Outre-Atlantique, Wall Street hésite actuellement, dans une actualité limitée, en attendant la réunion FOMC de la Fed qui aura lieu dans un peu plus d'une semaine.

ECO/DEVISES

L'indice des conditions du marché de l'emploi aux États-Unis pour le mois de février 2016 est ressorti négatif à -2,4, contre -0,8 un mois avant (lecture révisée). L'indice LMCI des conditions du marché du travail a été créé par le département de recherche de la Fed. Il est basé sur 19 indicateurs du marché de l'emploi.

En baisse. C'est le leitmotiv de la dernière mouture du document de perspectives économiques publié par l'agence Fitch Ratings aujourd'hui. Elle anticipe désormais une croissance de 1,7% en 2016 pour les économies développées, contre 2,1% dans l'édition parue en décembre dernier. Pour les marchés émergents, le curseur est fixé à 4% contre 4,4% trois mois plus tôt.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0997$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 37$ et le Brent s'affiche à 40$.

VALEURS EN HAUSSE

* DBV Technologies grimpe de 12,6%, après avoir présenté de nouvelles données issues de l'étude OLFUS-VIPES (IIb) lors du Congrès Annuel 2016 de l'AAAAI (Académie américaine dédiée à l'allergologie et l'immunologie). Le docteur Hugh Sampson, investigateur principal de l'étude a publié des résultats qui continuent de confirmer l'innocuité, l'efficacité et le profil de tolérance du Viaskin Peanut chez les patients allergiques à l'arachide...

* CGG gagne 8% après une envolée jusqu'à 0,89 Euro ce matin (+19%). On avait appris vendredi que la position vendeuse de la banque UBS sur CGG dépasse désormais les 5% du capital. Cette position vendeuse a encore été augmentée à 5,14% du capital le 3 mars contre 4,9% du capital la veille, 4,7% du capital le 1er mars et 4,65% le 26 février.

* ArcelorMittal commence encore la semaine dans le vert, en hausse de 1,4%.

* Sur le CAC40, Essilor gagne 1,3% avec Schneider Electric (+1,2%) ou encore Peugeot (+1,1%).

* Air Liquide gagne 1,1% pour sa troisième séance consécutive de hausse.

VALEURS EN BAISSE

* Gros retournement sur Vallourec qui gagnait jusqu'à 9% ce matin, chute finalement de 3%.

* EDF replonge de 6,7% après la confirmation de la démission du directeur financier Thomas Piquemal. L'énergéticien a nommé provisoirement Xavier Girre avec effet immédiat pour lui succéder. Il a notamment occupé le poste de directeur financier du groupe La Poste de 2011 à 2014, après un passage chez Veolia. Il évoluait chez EDF comme directeur financier pour la France depuis 2015.

* AccorHotels cède 3,6%. Dans une note sectorielle, Citi a dégradé le titre du groupe français à "neutre" en se déclarant plus prudent sur l'hôtellerie européenne.

* Après une belle semaine de rebond, Zodiac reperd 3,4%.

* Les bancaires reperdent du terrain. Société Générale perd 1,7% avec Natixis (-3%), Crédit Agricole (-2,1%) et BNP Paribas (-1,8%).

* Sur le CAC40, Engie perd aussi 1,4% avec Carrefour (-1,5%).

* Vivendi cède 0,8%. Les rumeurs se poursuivent concernant le flirt entre Vivendi et Mediaset. 'La Stampa' a révélé la tenue d'une réunion commune à Paris il y a quelques jours, pour évoquer la création d'une plateforme de création de contenu commune. En revanche, l'hypothèse d'un rachat de Mediaset Premium par le français pour renforcer Canal+ semble perdre du crédit, car les positions des deux groupes sont encore assez éloignées.

* Vinci perd 0,4%. Les lauréats de l'appel d'offres pour la construction de l'un des plus gros ouvrages de génie civil du monde ont été dévoilés en fin de semaine dernière. Il s'agit du tunnel sous-marin routier et ferroviaire de 18 kilomètres qui doit relier l'Allemagne et le Danemark, Fehmarnbelt Link. Parmi les entreprises sélectionnées, figure en bonne place le français Vinci via ses filiales Vinci Construction Grands Projets et Solétanche-Bachy. Le projet coûtera 7 milliards d'euros. Le consortium Vinci aurait décroché deux des trois lots principaux, représentant 4 milliards d'euros, selon les informations du quotidien 'Les Echos'. Des informations qui doivent être crédibles puisque Vinci les a retweetées sur son compte officiel.

 
0 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 perd 0,3%
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]