Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,14%

Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,14%

bourse

Boursier.com, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a encore perdu 0,14% ce vendredi, à 5.145 pts en clôture, enregistrant ainsi une seconde séance consécutive de baisse. Le début de la saison des publications semestrielles ne commence pas très bien avec Carrefour, plus forte baisse de l'indice parisien aujourd'hui... Les investisseurs restent par ailleurs toujours inquiets face au mouvement de resserrement monétaire des banques centrales. Le pétrole, en forte baisse, plombe également l'ambiance en cette fin de semaine. Outre-Atlantique, Wall Street parvient à reprendre de son côté des couleurs après la publication des chiffres de l'emploi de juin, faisant notamment ressortir des créations de postes plus solides que prévu aux Etats-Unis.

Sur l'ensemble de la première semaine du second semestre 2017, le CAC40 gagne 0,5%.

ECO/DEVISES

D'après le dernier rapport du Département américain au travail publié ce vendredi, les créations de postes non-agricoles aux États-Unis pour le mois de juin 2017 sont ressorties au nombre de 222.000, contre un consensus de place de 170.000. Le taux de chômage américain en juin ressort ainsi à 4,4%, contre 4,3% de consensus de place, et 4,3% un mois plus tôt. Les créations de postes dans le secteur privé s'élèvent à 187.000, contre 164.000 de consensus. Le salaire horaire moyen a augmenté de 0,2%, contre +0,3% de consensus et +0,1% un mois plus tôt en donnée révisée (contre +0,2% en première lecture). Le taux de participation ressort enfin à 62,8%, contre 62,7% en mai. Le nombre de créations de postes non-agricoles aux États-Unis pour le mois d'avril 2017 a été révisé à la hausse, à 207.000 (contre 174.000). Celui de mai 2017 a également été révisé à la hausse, à 152.000 (contre 138.000).

Les chefs d'Etat et de gouvernement du G20 sont arrivés à Hambourg pour deux jours de discussions qui s'annoncent tendus, notamment avec les Etats-Unis, autour des questions du climat et du commerce.

Grâce à une nette hausse des exportations (+4,3%), le déficit commercial de la France en mai s'est contracté sur un mois de 5,6 milliards d'euros à 4,9 MdsE. Le consensus tablait sur un déficit de 5,1 MdsE. Selon les Douanes, "le déficit, tout en restant élevé, se réduit donc sensiblement" par rapport à son niveau d'avril, qui a été revu en légère hausse à 5,6 MdsE contre 5,5 MdsE en première estimation. Les importations ont augmenté de 2,2% en mai.

Selon les données de l'Insee, la production industrielle a augmenté de 1,9% en mai en France, après un repli de 0,6% au mois précédent. Le marché anticipait une hausse de 0,5%.

La production industrielle allemande, corrigée des variations saisonnières et des effets calendaires, a augmenté de 1,2% en mai après avoir progressé de 0,7% le mois précédent (+0,8% annoncé initialement). Le consensus anticipait une hausse limitée à 0,3%.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1390$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 44,1$ et le Brent s'affiche à 46,6$.

VALEURS EN HAUSSE

* Soitec rebondit de 4,2% après plusieurs séances consécutives de correction. Le groupe va procéder au remboursement anticipé de ses OCEANE 2018, le 8 août prochain.

* Air France KLM gagne 2,1%. La croissance du trafic passager du mois de mai dans le monde a atteint 7,7%, selon les données dévoilées hier par l'Association internationale du transport aérien (IATA). C'est un peu plus faible que la progression enregistrée en avril, 10,9%, mais cela reste bien supérieur aux moyennes à 5 et 10 ans. Les capacités du mois de mai ont progressé de 6,1%, si bien que le coefficient de remplissage a progressé de 1,2 point pour atteindre 80,1%. Le président et directeur général de l'IATA, l'ancien patron d'Air France KLM Alexandre de Juniac, estime que la tendance favorable va se poursuivre, tout en rappelant que les compagnies sont préoccupées par la montée du protectionnisme.

* Axa (+0,8%) pourrait céder sa division de gestion de fortune à Hong Kong, Swiss Privilege, a appris Bloomberg. La filiale pourrait rapporter 400 M$. L'informateur de l'agence financière lui a expliqué que l'assureur allait faire parvenir dans les prochaines semaines un dossier de vente à d'éventuels prétendants. Axa pourrait ainsi monétiser un actif dont les entreprises chinoises sont actuellement fort avides.

* Renault (+0,1%). L'Alliance Renault Nissan a annoncé ce matin dans un communiqué que le montant de ses synergies a progressé de 16% en 2016, par rapport à 2015. La valeur des synergies annualisées a ainsi atteint 5 milliards d'euros, après 4,3 MdsE en 2015. Le PDG de l'alliance, Carlos Ghosn, a estimé que les deux constructeurs étaient en bonne voie pour atteindre l'objectif de synergies fixé pour 2018 doit, soit 5,5 MdsE, avant même de prendre en compte la contribution de Mitsubishi, le nouveau partenaire de l'Alliance.

VALEURS EN BAISSE

* Carrefour chute de 4,6%. La croissance a accéléré au second trimestre, avec un volume d'affaires sous enseignes avec essence de 26,3 MdsE, en hausse de 5,2% en données brutes. A magasins comparables hors essence et calendaire, les ventes sont en hausse de 2,8% au second trimestre et de 2,1% sur le semestre. En revanche, la croissance a été acquise au prix fort, a laissé entendre le directeur financier en conférence de présentation. Le consensus de résultats a été tiré vers le bas. Interrogé sur le consensus de résultats lors de la conférence de présentation, le directeur financier a botté en touche en évoquant le processus d'entrée en bourse de la filiale brésilienne, actuellement en cours. Il a cependant expliqué que l'effort promotionnel en France reste intense, que l'investissement prix l'est aussi, que la réorganisation de Rue du Commerce a un coût et que des promotions importantes sont aussi nécessaires ailleurs en Europe... Ces informations influencent Casino, en baisse de 1,4%.

* Publicis (-4,4%) fait les frais d'une note d'Exane BNP Paribas qui a dégradé de "surperformance" à "neutre" sa recommandation sur le dossier tout en réduisant son objectif de cours de 75 à 69 Euros.

* TechnipFMC cède 2,7%. UBS recommande toujours à ses clients d'acheter le titre, dans le cadre d'une étude sectorielle sur les services à l'industrie pétrolière, dans laquelle l'analyste examine le maintien de cours pétroliers faibles et une reprise qui s'annonce plus longue que prévu.

*Sodexo (-2,5%). Au lendemain d'une séance particulièrement difficile, le titre concède encore du terrain ce vendredi sur le marché parisien et pâtit de nouveaux ajustements de brokers consécutifs à la déception sur les chiffres du troisième trimestre, publication qui s'est accompagnée d'un avertissement sur la guidance de croissance organique annuel, fixée à présent sur une fourchette +1,5/+2% contre +2,5% auparavant.

* Total (-1,5%). Dans le cadre de la modernisation de la plateforme Raffinage-Chimie d'Anvers, le groupe annonce avoir démarré sur le site la production d'éthylène à partir d'éthane, matière première issue du gaz naturel qui bénéficie d'un coût compétitif par rapport à la matière première dérivée du pétrole.

* EDF (-0,7%) Renewable Energy va pouvoir lancer son projet éolien "Copenhagen", qui ne se situera pas au Danemark mais dans le nord de l'Etat de New York. En revanche, les turbines éoliennes seront fournies par Vestas, le grand producteur danois. 40 éoliennes V110 de 2 MW ont été commandées. Le chantier démarrera en août prochain, ce qui permettra de mettre le site en exploitation en novembre 2018. L'électricité produite fait l'objet d'un contrat d'acquisition de 15 ans de la part filiale de National Grid.

* Nexans (-0,3%) a repris les parts de son coactionnaire Viscas dans le fournisseur japonais de câbles NVC, dont le français détient désormais 100%. L'entité avait été créée en 2006 pour développer les ventes du groupe, en apportant une capacité supplémentaire dans les câbles à huile et à isolation papier imprégné de matière. La transaction permet à Nexans de prendre totalement la main sur cette activité exposée au marché des câbles d'énergie sous-marins. Les modalités financières n'ont pas été communiquées.

* Ubisoft (-0,2%). Le Conseil d'administration a décidé, sur proposition du Comité des nominations et des rémunérations, d'élargir sa composition en proposant la nomination de Corinne Fernandez-Handelsman et de Virginie Haas en qualité d'administratrices indépendantes. Si ces nominations sont approuvées, le Conseil d'administration comptera 11 membres, dont 6 administrateurs indépendants et 5 femmes. Ubisoft atteindra ainsi son objectif annoncé d'avoir une majorité de membres indépendants à son conseil d'administration. Les nominations de Corinne Fernandez-Handelsman et de Virginie Haas seront soumises à l'approbation de l'Assemblée Générale Mixte des actionnaires d'Ubisoft, qui se réunira le 22 septembre 2017.

* Airbus (stable). Le Salon du Bourget a permis d'étoffer, un peu, le carnet de commandes 2017, un millésime qui s'annonce faible compte tenu de l'absence de lancement majeur d'appareil. Sur les six premiers mois de l'année, les commandes fermes atteignent 203 unités nettes, soit 248 commandes et 45 annulations. Les livraisons ont dans le même temps atteint 306 avions.

 
0 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,14%
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]