Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,5%

Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,5%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 30 mai 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a perdu 0,50% ce mardi, à 5.306 pts en clôture, enregistrant ainsi une cinquième séance consécutive de baisse, pour une perte cumulée de moins de 1%. La nervosité affichée hier par la bourse italienne (-2%), avec la perspective d'élections anticipées, a quelque peu gagné les autres places européennes aujourd'hui. Outre-Atlantique, Wall Street, qui était fermé hier, s'affiche actuellement en légère baisse, proche de ses sommets historiques, après des indicateurs économiques US contrastés, en attendant les chiffres de l'emploi américain du mois de mai qui seront publiés vendredi. Du côté du pétrole, le baril WTI retombe une nouvelle fois sous la barre de 50$...

ECO/DEVISES

Les marchés financiers italiens ont vécu une journée agitée lundi, pendant que le reste du monde somnolait en l'absence des Bourses de Wall Street et de Londres. A la Bourse de Milan, l'indice MIB a chuté de 2%, plombé notamment par les valeurs bancaires, tandis que les taux de la dette italienne se sont brusquement tendus. A l'origine de ces turbulences, se trouvent des déclarations de l'ancien chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, qui a suggéré que des élections législatives anticipées se tiennent en septembre dans son pays.

Les chiffres de la consommation et des revenus des ménages américains ressortent conformes aux attentes... Les dépenses personnelles de consommation des Américains ont augmenté de 0,4% en avril 2017, en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus de place, après un gain révisé à +0,3% pour le mois de mars. Les revenus personnels ont également augmenté de 0,4% par rapport au mois antérieur, conformément au consensus. L'indice des prix 'core PCE' a augmenté de 0,2% par rapport au mois précédent et de 1,5% sur un an...

L'indice de confiance des consommateurs américains du mois de mai 2017, mesuré par le Conference Board, est ressorti à 117,9, contre 119 de consensus de place et 119,4 pour la lecture antérieure. L'indice demeure toutefois à très haut niveau, proche de sommets de 20 ans, ce qui permet de relativiser cette baisse du mois de mai.

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Dallas pour le mois de mai 2017 est ressorti à 17,2, contre un consensus de 15,4 et un niveau d'activité générale de 16,8 un mois auparavant. Ainsi, l'indicateur du jour traduit une légère accélération de l'expansion de l'industrie manufacturière de la région. L'indice de la production ressort à haut niveau, à 23,3 en mai contre 15,4 un mois plus tôt.

L'indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix américains des maisons pour le mois de mars 2017 est ressorti en croissance de 0,9% en comparaison du mois antérieur (indice '20-City' des 20 principales zones métropolitaines, ajusté des variations saisonnières), contre un consensus de place de +0,8%. L'indice hors ajustements saisonniers a grimpé de 1% en comparaison du mois antérieur. Enfin, l'indice '20-City' hors ajustements a augmenté de 5,9% en glissement annuel.

L'indice du sentiment économique de la zone euro a reculé en mai pour la première fois cette année bien qu'il reste proche de ses plus hauts de 10 ans. L'indice est ressorti à 109,2 contre 109,6 le mois précédent et 110 de consensus.

La croissance de l'économie française a légèrement été revue à la hausse au premier trimestre sous l'effet notamment d'une nette révision à la hausse de l'investissement des entreprises, indique l'Insee. Le PIB a ainsi atteint 0,4% sur les trois premiers mois de l'année, soit 0,1 point de plus qu'annoncé précédemment, et contre +0,3% de consensus. L'acquis de croissance pour 2017, à savoir l'évolution du PIB sur l'ensemble de l'année si la croissance était nulle sur les trois derniers trimestres, se situe à +0,9%.

En France, la confiance des ménages dans la situation économique s'améliore à nouveau en mai après quatre mois de stabilité. L'indicateur qui la synthétise, calculé par l'Insee, gagne 2 points et atteint 102, au-dessus de sa moyenne de longue période et à son plus haut niveau depuis août 2007. Le consensus tablait sur un indice à 101.

En France également, les dépenses de consommation des ménages ont, rebondi de 0,5% en avril après deux mois de recul. Les dépenses en énergie rebondissent et la consommation alimentaire accélère nettement. En revanche, les achats de produits manufacturés se replient, souligne l'Insee. Le marché tablait néanmoins sur une hausse plus importante de 0,7% le mois dernier.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1187$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 49,2$ et le Brent s'affiche à 51,4$.

VALEURS EN HAUSSE

* Erytech flambe de 12,5%. Suite à la prise en compte de l'indication du cancer du pancréas pour Graspa dans son modèle, Oddo Securities vient de relever de 29 à 70 Euros son cours cible sur la biotech, toujours conseillée à l'achat.

* Bigben Interactive (+7,2%) a dégagé un résultat opérationnel courant de 11 ME et un bénéfice net de 9 ME, contre respectivement 7,3 ME et 3,9 ME réalisés en 2015-2016. La hausse de la marge à 5,3% est conforme à l'objectif de la société, mais le résultat net ressort supérieur aux attentes des analystes, qui ne se privent pas de relever leur projections ce matin.

* Sur le CAC40 ce mardi, Publicis, plus forte hausse, grimpe de 2,8%.

* Atos gagne 2,4%. Le dividende de 1,6 Euro par action, détaché de l'action le 26 mai, est mis en paiement ce jour.

* Dans le secteur automobile, Michelin gagne 0,5% avec Valeo (+0,8%) et PSA Groupe (+0,1%).

* Elior (stable) a enregistré une belle accélération de sa croissance organique au second trimestre de l'exercice qui a démarré le 1er octobre dernier, grâce à une conjonction de facteurs favorables. Les résultats sont en vive hausse, comme cela était attendu. Les prévisions sont confirmées.

VALEURS EN BAISSE

* Bureau Veritas (-2,7%). Le bureau d'études Kepler Cheuvreux n'est plus acheteur sur le titre, qu'il suit désormais avec un avis neutre, pour un objectif de cours réduit de 22,30 à 21,60 Euros.

* Sur le CAC40, Air Liquide perd 1,6% avec Nokia (-0,8%), Vivendi (-0,6%) ou encore Société Générale (-1,4%).

* Bien orienté hier avec la perspective de voir Alexandre Bompard remplacer Georges Plassat à la direction, Carrefour rend 1,2%.

* EDF (-0,5%). L'énergéticien finlandais TVO a finalement renoncé à son action en référé pour obtenir des documents additionnels concernant l'opération de restructuration d'Areva et ses conséquences pour l'EPR d'Olkiluoto, actuellement en phase finale de construction. "Des discussions entre les parties ont permis le retrait de cette action le 18 mai 2017", a simplement commenté le groupe français dans un communiqué diffusé hier soir.

 
1 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,5%
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]