Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,65%

Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,65%

marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le vendredi 30 juin 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Après trois séances de correction, et notamment une chute de 1,88% hier, le CAC40 a encore perdu 0,65% ce vendredi, à 5.121 pts en clôture, toujours plombé par l'hypothèse d'un resserrement monétaire généralisé par les banques centrales, malgré une inflation toujours sous l'objectif de la BCE en zone euro et en ralentissement aux Etats-Unis. Du côté des valeurs, les bancaires ont subi des prises de bénéfices aujourd'hui, après plusieurs séances de rebond. Outre-Atlantique, Wall Street reprend un peu de couleurs actuellement, au lendemain d'une séance difficile marquée une nouvelle fois par la chute des valeurs technologiques...

ECO ET DEVISES

En France, les dépenses de consommation des ménages ont accéléré en mai, affichant une hausse de 1% après +0,4% le mois précédent. Les achats de vêtements et d'automobiles rebondissent nettement. En revanche, les dépenses en énergie et en produits alimentaires ralentissent, précise l'Insee. Le consensus tablait sur une progression limitée à 0,5%.

L'inflation annuelle a ralenti en France, de 0,8% en mai à 0,7% en juin, selon l'estimation provisoire de l'Insee. Cette légère baisse de l'inflation sur un an serait due à un nouveau ralentissement des prix de l'énergie.

Pas de mauvaise surprise au niveau de la croissance britannique du premier trimestre 2017. L'Office national de la statistique a confirmé la progression de 0,2% sur la période et de 2% en glissement annuel. Des données en ligne avec les attentes du marché.

Selon l'estimation préliminaire d'Eurostat, le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 1,3% sur la période, contre 1,4% en mai et +1,2% de consensus. L'inflation annuelle 'core' est pour sa part estimée à 1,1% contre +0,9% en mai et +1% de consensus.

L'indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois de juin ressort à 95,1 en lecture finale, contre 94,5 de consensus et 94,5 par sa précédente lecture.

L'indice PMI de Chicago pour le mois de juin 2017 est ressorti à 65,7, contre 58,2 de consensus de place et 59,4 un mois auparavant.

D'après le rapport gouvernemental, les revenus personnels des ménages pour le mois de mai 2017 sont ressortis en augmentation de +0,4% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus. Les dépenses personnelles s'affichent en hausse de +0,1%, en ligne avec le consensus. Enfin, l'indice des prix 'core-PCE' rattaché aux dépenses a augmenté de +0,1% en comparaison du mois antérieur (+1,4% en glissement annuel).

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1409$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 45,5$ et le Brent s'affiche à 47,8$.

VALEURS EN HAUSSE

* Nicox s'envole de 10% après 4 séances de baisse.

* Air France (+2,6%). Selon nos informations, HSBC a relevé son objectif de cours de 12,50 à 16 euros tout en restant "acheteur" de la valeur.

* Sur le CAC40, ArcelorMittal monte de 1% avec Atos (+1,5%), Valeo (+0,8%) ou encore Safran (+0,5%).

* Ubisoft (+0,9%). Vivendi, après s'être séparé du numéro un mondial du jeu vidéo, Activision Blizzard, en 2013, ne cesse de clamer qu'il veut redevenir un acteur clef dans le secteur. C'est la raison pour laquelle il a pris le contrôle de Gameloft et qu'il a bâti une position de 27% au capital d'Ubisoft. Depuis plusieurs mois, c'est le statu quo sur l'éditeur français, mais Vivendi n'a pas renoncé à bouger, comme le révèle Stéphane Roussel, le nouveau PDG de Gameloft, au 'Figaro'. Pour le dirigeant, qui veut faire gonfler la division jeux vidéo chez Vivendi, le plus naturel serait d'accélérer avec Ubisoft, mais des discussions ont lieu avec d'autres acteurs. Roussel ne voit que deux scénarios possibles : soit les dirigeants d'Ubi acceptent de négocier une solution de rapprochement amicale, soit Vivendi va voir ailleurs, avec une autre cible pesant plus d'un milliard d'euros. Quitte, pourquoi pas, à sortir d'Ubisoft, ajoute le dirigeant. En d'autres termes, Vivendi ne semble pas prêt à se lancer dans une OPA hostile, contrairement à ce qu'il a fait avec Gameloft.

* Derichebourg (+0,6%). L'actualité du groupe est dominée par la signature d'un "petit" contrat de 30 ME sur 10 ans pour la distribution de l'eau potable de Saint-Leu à La Réunion. Même de petite taille, ce contrat est symptomatique des ambitions de développement de Derichebourg sur ce métier, appelé à devenir un nouveau relais de croissance significatif pour la division Services environnementaux du groupe, estime Midcap Partners Louis Capital Markets dans une note parue ce jour. Le broker est par ailleurs confiant sur la dynamique de désendettement du groupe, avec une probabilité renforcée d'opération "structurante" ces prochains mois. Après ajustement de ses paramètres de valorisation, Midcap Partners Louis Capital Markets en profite pour rehausser de 7,50 à 8,30 euros son cours cible sur Derichebourg, dont la recommandation reste à "achat".

* Imerys (+0,3%). Le groupe va racheter Zhejiang Zr-Valley, un des principaux producteurs d'oxychlorure de zirconium et de zircone de haute pureté en Chine, qui a réalisé l'équivalent de 29 ME de revenus en 2016 avec 460 employés. Cette transaction devrait être clôturée au cours du troisième trimestre 2017. Son prix n'a pas été précisé.

* Saint-Gobain (+0,1%). le groupe rachète SimTek, un leader industriel innovant dans les produits de clôtures. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.

VALEURS EN BAISSE

* Orchestra-Prémaman (-28,7%) est sanctionné après avoir fait état d'une nette dégradation de ses comptes annuels. Malgré une activité en hausse, le groupe a vu sa marge brute se contracter de 52,7% à 49,9% alors que le résultat net consolidé part du Groupe affiche une perte de 33,6 ME contre un bénéfice de 17,7 ME l'exercice précédent. La firme estime que ces résultats en repli reflètent la mutation en cours du parc de magasins dans un marché très concurrentiel...

* Technicolor (-9,5%). Chute après le nouvel avertissement lancé par la société hier soir. Le management a expliqué que la hausse brutale du prix des puces mémoire allait dégrader son Ebitda 2017. La fourchette initiale de 460 à 520 millions d'euros est ainsi réduite de 420 à 480 ME. La société a beau expliquer qu'hormis cet élément, la performance opérationnelle des différentes divisions est conforme à ce qui était prévu, elle ne parvient pas à convaincre les investisseurs. En février, le groupe avait déjà renoncé à ses objectifs 2020.

* Total (-1,4%). Kepler Cheuvreux a passé en revue le secteur pétrolier et parapétrolier européen, après avoir modifié ses projections des cours du baril. Il anticipe désormais un niveau de 50$ pour le Brent à long terme, contre 60$ précédemment. Le secteur est mis sous pression par l'accroissement de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis, une tendance appelée à perdurer, estime le bureau d'études, qui pense que le retour des investissements dans le secteur de l'exploration-production risque d'être plus faible que ce qu'espèrent les investisseurs. La recommandation sur Total a été abaissée d'achat à conserver, pour un objectif de cours ajusté de 51 à 45 euros. Kepler Cheuvreux pense cependant que la major française reste l'un des dossiers les plus défensifs du secteur. Ce n'est pas le cas de TechnipFMC, sur lequel l'analyste passe d'achat à alléger avec une valorisation réduite de 36 à 24 euros.

* Au terme d'une belle semaine pour le secteur bancaire, Société Générale cède 2,9% avec BNP Paribas (-1,4%) ou encore Crédit Agricole (-1,5%).

* Sur le CAC40, Engie recule aussi de 1,4% avec Renault (-0,6%).

 
2 commentaires - Clôture Paris : le CAC40 perd encore 0,65%
  • avatar
    NOUCHONET -

    le gouvernement nous cache l'état réel du chômage , du PIB et de la dette?Cela semblerait indiquer que nous allons vers la faillite
    la bourse baisse également et tout cela n'est pas publié pour éviter la panique?
    NOUCHONET

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    ça va devenir une habitude chaussez vos espadrilles en place pour danser le quadrille on va bientôt attaquer la série des 4000 pensez donc la musique depuis le temps je commence a bien la connaître !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]