Clôture Paris : le CAC40 rebondit de 0,57%

Clôture Paris : le CAC40 rebondit de 0,57%

bourse

Boursier.com, publié le mardi 28 mars 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Après deux séances de légère baisse, le CAC40 a repris 0,57% ce mardi, à 5.046 pts en clôture, dans le sillage de Wall Street. Les marchés se montrent donc toujours peu inquiets des difficultés parlementaires rencontrées par les mesures de Donald Trump aux Etats-Unis. Les opérateurs minimisent en effet pour le moment le revers lié à la réforme du système de santé, en attendant la plus probable mise en place du projet fiscal de Trump. Le nouveau président n'aura, de ce côté, pas le droit à l'erreur, au risque de plonger les marchés dans l'incertitude...

ECO/DEVISES

D'après l'étude dévoilée ce jour, l'indice S&P Case-Shiller '20-City' des prix des maisons aux Etats-Unis, pour les 20 principales zones métropolitaines, a grimpé de 0,9% au mois de janvier 2017, en comparaison du mois antérieur et sur une base ajustée des variations saisonnières. Le consensus était de +0,8%... Hors ajustements saisonniers, cet indicateur s'est affiché en hausse de 0,2% par rapport au mois précédent. En comparaison du mois de janvier 2016 cette fois, l'indice '20-City' hors ajustements saisonniers a augmenté de 5,7%.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux USA, le déficit commercial du mois de février 2017 est ressorti à 64,8 Mds$, contre 66,5 Mds$ de consensus de place et 68,8 Mds$ pour la lecture révisée du mois de janvier.

La Première ministre britannique Theresa May lancera officiellement mercredi la procédure du Brexit pour son pays... Mais beaucoup prennent les devants : d'après les informations de RTL, entre 30 et 35 entreprises françaises basées à Londres préparent leur arrivée à Paris, pour s'y installer définitivement.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0857$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 48,5$ et le Brent s'affiche à 51,6$.

VALEURS EN HAUSSE

* Solocal poursuit son rebond de 4% après avoir été pénalisé par les ventes d'une partie de la participation des créanciers.

* Crédit Agricole gagne 3,8%. La préférence de Barclays va désormais au Crédit Agricole plutôt qu'à la Société Générale dans l'univers des banques françaises. Le bureau d'études a abaissé sa recommandation sur la banque rouge et noire de "surpondérer" à pondération en ligne, avec un objectif inchangé de 50 euros. À l'inverse, la recommandation passe de pondération en ligne à "surpondérer" sur la banque verte, dont l'objectif de cours est relevé de 12 à 15 Euros. Barclays pense que l'établissement a de bonnes chances de dépasser les attentes de résultats, avec un modèle offrant désormais plus de levier que Société Générale ou BNP Paribas. BNP Paribas gagne de son côté 2,6%.

* AccorHotels progresse encore de 2,4% après avoir déjà gagné 1,2% hier.

* Groupe PSA (+2,2%). L'Etat français vient de matérialiser sa confortable plus-value latente sur le dossier. Lundi, l'Agence des participations de l'Etat (APE) a ainsi annoncé avoir cédé à la banque publique d'investissement Bpifrance, les 12,7% du capital de PSA qu'elle détenait, pour un montant de 1,92 MdE. Le reclassement interne au service public de ces 12,7% du capital (18,5% des droits de vote) de PSA, permet au passage à l'Etat d'engranger une plus-value de 1,12 MdsE.

* Renault gagne 1,4%. RCI Banque, la filiale de financement automobile de Renault, a annoncé l'émission d'un emprunt obligataire en francs suisses de 200 millions de francs suisses à échéance avril 2022, portant un coupon de seulement 0,50%. Le succès de cette transaction montre l'intérêt soutenu des investisseurs pour la signature RCI Banque et la capacité de l'entreprise à diversifier ses sources de financement.

VALEURS EN BAISSE

* Lucibel (-6,3%). A la suite de la forte progression de ses résultats annuels 2016, Lucibel a décidé de lancer une opération d'augmentation de capital en numéraire avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS) d'un montant de 3,86 ME par l'émission de 941 431 Actions Nouvelles au prix unitaire de 4,10 Euros.

* Danone rend 1,4%. Jefferies avait rehaussé hier à 70 Euros, son objectif de cours.

* Nokia (-1,1%). Le concurrent Ericsson a dévoilé ce matin les détails d'un vaste plan de réorganisation, qui doit lui permettre de s'adapter à un marché toujours plus concurrentiel. Le management en profite pour "charger la barque", en annonçant 7 à 9 milliards de couronnes suédoises (entre 734 et 944 millions d'euros) de charges exceptionnelles dans les comptes du 1er trimestre, pour intégrer des "développements négatifs récents" sur plusieurs gros projets. A cela vont s'ajouter 3 à 4 MdsSEK de charges de dépréciations d'actifs et 2 MdsSEK de charges de restructuration sur le seul 1er trimestre. Sur l'année entière, les charges de restructuration monteront entre 6 et 8 MdsSEK.

* Orange perd aussi 0,6% au lendemain d'une hausse de 0,9%.

* Vinci (-0,5%). Le groupe australien d'ingénierie du BTP Seymour Whyte est toujours en négociations exclusives en vue d'un rachat par Vinci et prévoit de fournir cette semaine tous les documents réclamés dans le cadre des "due diligence". Le français a dégainé une proposition informelle valorisant l'entreprise d'ingénierie entre 1,36 et 1,43 dollar australien par titre, soit entre 120 et 126 millions de dollars australiens environ (entre 84 et 88,5 millions d'euros).

 
1 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 rebondit de 0,57%
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]