Clôture Paris : le CAC40 rebondit de 1%

Clôture Paris : le CAC40 rebondit de 1%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 15 juin 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Après cinq séances consécutives de recul, pour une perte cumulée de près de 8%, le CAC40 a rebondi de 1% ce mercredi, restant tout de même sous les 4.200 pts, à 4.171 pts en clôture. Le rebond du jour est donc technique, alors que la crainte d'un Brexit reste toujours présente sur les marchés. L'environnement de taux négatif ajoute à la nervosité ambiante avec de probables conséquences inquiétantes pour la rentabilité des banques et des assureurs. Outre-Atlantique, Wall Street regagne aussi un peu de terrain actuellement, en attendant le communiqué monétaire de la Fed, normalement sans mauvaise surprise, ce soir...

ECO/DEVISES

L'actualité économique du jour aux Etats-Unis est évidemment dominée par la réunion de la Fed. Le communiqué monétaire de la Banque centrale américaine sera publié à 20 heures, en même temps que ses prévisions économiques. La conférence de presse de Janet Yellen est programmée pour 20h30. Selon l'outil FedWatch de CME Group, la probabilité d'une hausse des taux de la Fed ce soir n'est que de 2%, contre 98% pour la probabilité de statu quo. Les opérateurs étudieront tout de même les détails du communiqué de la Fed et les commentaires de Yellen, dans l'espoir d'y trouver quelques indices concernant le 'timing' des actions futures...

L'indice des prix à la consommation a bien augmenté de 0,4% en mai après avoir progressé de 0,1% le mois précédent. L'indice ICPH affiche pour sa part une hausse de 0,5% contre 0,3% annoncé auparavant, précise l'Insee. En glissement annuel, il progresse de 0,1% après être resté stable en avril.

La production industrielle américaine a reculé de 0,4% en avril, effaçant sa progression de 0,6% (contre 0,7% annoncé précédemment) du mois précédent. Le consensus tablait sur une baisse de 0,2%. Le taux d'utilisation des capacités ressort à 74,9% sur la période, contre 75,2% de consensus et 75,3% en mars.

L'indice des prix américains à la production pour le mois de mai 2016 est ressorti en augmentation de 0,4% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus de place. Hors alimentation et énergie, le PPI a grimpé de 0,3% en comparaison du mois d'avril, contre +0,2% de consensus. Hors alimentaire et énergie, la hausse est de 1,2% en glissement annuel. Enfin, hors alimentaire, énergie et services commerciaux, le PPI recule de 0,1% par rapport au mois antérieur, même s'il progresse de 0,8% sur un an.

L'indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York pour le mois de juin 2016 est ressorti positif de 6 points, alors que le consensus était de -4 et la lecture antérieure de -9. Il s'agit donc d'une bonne surprise, qui traduit un retour à l'expansion de l'industrie manufacturière dans la région.

D'après le rapport du Département américain à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques pour la semaine close au 10 juin 2016, les stocks de brut hors réserve stratégique se sont établis en baisse de 0,9 million de barils, soit un recul un peu moins important que prévu, après un déclin de 3,2 MB rapporté une semaine auparavant. Les stocks d'essence ont décliné de 2,6 millions de barils sur cette semaine close le 10 juin. Les stocks de produits distillés ont augmenté de 0,8 MB.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1251$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 48,4$ et le Brent s'affiche à 49,5$.

VALEURS EN HAUSSE

* Zodiac Aerospace (+11,6%) repasse au-dessus des 21 Euros. Le groupe a généré une croissance de +5,9% de son chiffre d'affaires pour les 9 premiers mois de son exercice fiscal 2015/2016, à 3,841 milliard d'euros (+0,4% à périmètre et taux de change constants). Zodiac maintient son objectif d'un résultat opérationnel courant pour l'ensemble de l'exercice proche de celui de l'exercice précédent.

* Sur le CAC40, ArcelorMittal remonte de 4,3% avec Vivendi (+4%) ou encore LafargeHolcim (+2,6%).

* Schneider gagne 2,1%. La seconde phase de négociations entre Schneider et Aveva n'a pas été plus fructueuse que la première. Les deux groupes ont encore échoué à s'entendre sur un rachat du britannique par le français, comme cela avait déjà été le cas en décembre dernier, après plusieurs mois de négociations. Aveva l'a officialisé dans un communiqué diffusé ce matin. La reprise des pourparlers avait été éventée par le 'Financial Times', si bien qu'Aveva avait dû demander la suspension de son cours de bourse.

* Durement affectées cette semaine par l'environnement de taux négatif, les banques reprennent un peu de hauteur avec Société Générale (+1,9%), Crédit Agricole (+0,6%) et BNP Paribas (+0,9%).

* Technip (+1,1%) a racheté à BP Chemicals la technologie Hummingbird, qui permet de produire de l'éthylène à partir d'éthanol. Hummingbird est désormais fournie sous licence par le centre de Technip de Milton Keynes au Royaume-Uni. Les modalités financières n'ont pas été communiquées.

* Eurazeo gagne 1%. Les fameuses écoles hôtelières suisses font rêver jusqu'aux sociétés de portefeuille. Le groupe français vient ainsi de racheter les écoles de gestion hôtelière Glion Institute of Higher Education et Les Roches International School of Hotel Management sur la base d'une valeur d'entreprise de 380 MCHF, dont un débours de 248 MCHF pour 100% du capital.

VALEURS EN BAISSE

* Michelin (-0,8%). Les indications fournies hier soir par le groupe sur la situation du marché au mois de mai ont confirmé un certain nombre d'éléments négatifs, comme le ralentissement du marché du remplacement en Amérique du Nord. "La demande de pneumatiques tourisme sur le marché du remplacement était faible en mai, pour le second mois consécutif en dépit d'un effet calendaire positif", explique le bureau d'études Barclays, qui met cette situation au passif de stocks élevés que Michelin explique par un démarrage plus tardif que d'habitude de la saison d'été.

* Neopost (-0,4%) a annoncé la signature d'un accord en vue d'acquérir la société allemande icon Systemhaus, spécialiste des solutions de Gestion de la Communication Client. Employant actuellement environ 100 personnes, icon cible en priorité les sociétés évoluant dans les secteurs des services financiers et de l'assurance, principalement en Allemagne, en Autriche et en Suisse. L'entreprise bénéficie en particulier d'un fort positionnement dans le secteur de l'assurance, et compte 75% des 30 premières compagnies allemandes parmi ses clients.

* Renault perdu aussi 0,2% avec Axa (-0,1%) ou encore Orange (-0,1%).

 
1 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 rebondit de 1%
  • avatar
    lugin -

    Vous parlez d'un rebond!!!! Le brexit pourrait être profitable à la FRANCE et aux autres pays de l'UE. Alors je ne vois pas pourquoi, les spéculateurs s'inquiètent du bréxit.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]