Clôture Paris : le CAC40 rechute sous les 4.600 pts

Clôture Paris : le CAC40 rechute sous les 4.600 pts©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 10 septembre 2015 à 18h00

LA TENDANCE

Après trois séances consécutives de progression, pour un gain cumulé d'un peu plus de 3%, le CAC40 a rechuté de 1,46% ce jeudi, à 4.597 pts en clôture, dans un marché toujours aussi volatil. L'indice parisien a ainsi reperdu du terrain dans le sillage des places asiatiques (-1,4% pour Shanghai et -2,5% pour le Nikkei) et de Wall Street hier soir, alors que la prudence domine outre-Atlantique avant la réunion de la Fed mardi et mercredi prochain. La fameuse 'keynote' d'Apple, qui se tenait hier soir, n'a par ailleurs pas totalement convaincu les opérateurs... Enfin, certains dossiers actifs sur le marché brésilien ont corrigé aujourd'hui, pénalisés par la dégradation de la note du pays par S&P.

ECO/DEVISES

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 6.000 sur la semaine antérieure à 275.000. Un chiffre en ligne avec les attentes puisque le consensus tablait sur 275.000 demandes.

Selon le rapport gouvernemental du jour ce jeudi, les prix à l'export aux États-Unis pour le mois d'août 2015 ont reculé de 1,4% en comparaison du mois antérieur (-0,4% de consensus), leur baisse en glissement annuel atteignant 7%. Les prix à l'import, quant à eux, sont ressortis en repli de 1,8% par rapport au mois antérieur (-1,6% de consensus) et en déclin de 11,4% sur un an.

Il ne s'agit pas d'une grande surprise mais l'information ne devrait pas restaurer la popularité de Dilma Rousseff dans son pays. Standard & Poor's a dégradé hier soir la note souveraine du Brésil en devises de "BBB-" à "BB+", soit l'échelon le plus élevé de la catégorie spéculative.

En France, l'emploi augmente légèrement dans les secteurs marchands non agricoles (+23.800, soit +0,2%) au deuxième trimestre, après avoir été globalement stable au trimestre précédent (-7.100, soit 0,0%), annonce l'Insee. Hors intérim, l'emploi se maintient (+4.600, après +4.000 au premier trimestre). Sur un an, les effectifs du secteur privé français ont diminué de 0,1%, le nombre de destructions d'emplois atteignant 17.400.

Nouvelle statistique décevante pour l'économie française. La production manufacturière a reculé de 1% en juillet après avoir déjà baissé de 0,6% le mois précédent. La production pour l'ensemble de l'industrie affiche un repli de 0,8% après être restée stable en juin, précise l'Insee. Le consensus tablait sur une hausse de 0,6%.

La Banque d'Angleterre a laissé inchangé son principal taux directeur à 0,5%, tout en maintenant à 375 milliards de livres la taille de son programme de rachat d'actifs, à l'issue de sa réunion du mois de septembre. Cette décision est en tous points identique à ce que prévoyaient les économistes, dans la mesure où l'institution pratique une politique de transparence vis-à-vis de sa politique future. Le comité de politique monétaire a précisé que le vote sur le maintien du taux directeur avait été obtenu à huit voix contre une, tandis que celui concernant le rachat d'actifs était unanime.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1270$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 45,2$ et le Brent s'affiche à 48,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* Bouygues monte de 1%. La filiale britannique de Bouygues va bâtir un centre de traitement et de chirurgie du cancer à Londres. Cet hôpital ultramoderne a été commandé par l'University College London Hospitals, dans le cadre de sa mission pour le service de santé britannique (NHS). Le contrat de Bouygues représente 257 millions d'euros pour la conception et la construction. Les plans ont été confiés au cabinet d'architectes Scott Tallon Walker, en association avec Edward Williams Architects. Le nouveau bâtiment sera construit à proximité du centre anticancéreux et des services de radiothérapie d'UCLH, afin de créer un pôle majeur de traitement du cancer au coeur de Londres. Le centre de protonthérapie sera situé en sous-sol et comptera, à la surface, cinq étages supplémentaires dédiés au traitement de la leucémie et aux interventions chirurgicales avec courte durée d'hospitalisation. Bouygues Travaux Publics apporte son expertise pour la partie souterraine du projet. L'ouverture aux patients est prévue pour 2019.

* Elior gagne 0,7%. C'est Elior qui sera le restaurateur officiel de la 21e conférence des parties sur les changements climatiques ("COP21"), qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 sur le site de Paris-Le Bourget. Le contrat représente la restauration des 45.000 participants quotidiens. La société a mis l'accent sur des offres variées, basées sur des approvisionnements responsables pour le plus grand événement diplomatique jamais organisé par la France.

VALEURS EN BAISSE

* Gameloft chute de 7,4%. Le groupe a creusé ses pertes au premier semestre 2015 malgré un chiffre d'affaires en hausse de 15%.

* La dégradation de la note souveraine brésilienne par Standard & Poor's a des répercussions sur le marché boursier français. Deux des valeurs les plus exposées à l'économie sud-américaine, Edenred (-4,7%) et Casino (-6,2%) peuvent en témoigner. S&P a abaissé la note souveraine brésilienne de " BBB-" à "BB+", soit l'échelon le plus élevé de la catégorie spéculative, ce qui se traduira par une hausse du coût de l'emprunt pour le gouvernement et les entreprises implantées dans le pays.

* ArcelorMittal recule de 4% après trois séances de rebond. Même scénario pour Engie qui cède 2,8%.

* Carrefour fait aussi les frais de la dégradation de la note du Brésil avec une baisse de 3,2%.

* Cela constitue aussi une mauvaise nouvelle pour le secteur automobile avec Renault (-1,8%) et Valeo (-2%) et pour le secteur pétrolier très présent sur cette zone. Vallourec tombe ainsi sous les 10 Euros (-3,5%) et Technip perd 3,1%.

 
0 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 rechute sous les 4.600 pts
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]