Clôture Paris : le CAC40 reprend son souffle

Clôture Paris : le CAC40 reprend son souffle©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 12 octobre 2015 à 18h00

LA TENDANCE

Après six séances consécutives de rebond, pour un gain cumulé de plus de 6% et une clôture vendredi dernier au-dessus des 4.700 pts, le CAC40 a repris un peu son souffle ce lundi, en baisse de 0,27% à 4.689 pts. Les opérations financières continuent de faire l'actualité, avec le projet de rachat de SABMiller par AB Inbev, ou l'entrée en bourse confirmée de Ferrari à New York. Interactive Data et la Poste Italienne sont également sur les rangs pour une introduction boursière, tandis que Dell (avec MSD Partners et Silver Lake) a confirmé en début d'après-midi son intention de mettre la main sur EMC pour la somme colossale de 67 Mds$ ! En outre, beaucoup de publications trimestrielles de grandes entreprises sont attendues cette semaine, à commencer par LVMH dès ce soir.

ECO/DEVISES

L'acquisition du spécialiste des logiciels de stockage EMC par Dell, pour 67 milliards de dollars, est l'une des plus grosses opérations de l'histoire... et même la plus grosse du secteur technologique. Elle devance ainsi largement l'opération d'Avago sur Broadcom (29,8 Mds$, en cours de finalisation) ou le rachat de First Data par KKR en 2007 (27,5 Mds$). Même l'offre avortée de Microsoft sur Yahoo! en 2008 n'était pas aussi copieuse (42,3 MdsE), ni le projet présumé du géant de Redmond sur Salesforce au printemps dernier (47,5 Mds$, selon la rumeur).

Après avoir plongé fin août à leur plus bas niveau depuis 16 ans, les cours des matières premières semblent enfin renaître de leurs cendres... Ces dernières semaines, le secteur a profité d'une conjonction de facteurs de soutien, à commencer par le recul du dollar (qui a profité aux actifs réels que sont les matériaux de base). Ce recul du billet vert s'est accentué depuis la publication, jeudi, des Minutes de la Fed, qui ont confirmé l'extrême prudence de la banque centrale américaine dans sa politique de relèvement des taux directeurs. Un premier tour de vis n'est plus attendu désormais avant le mois de mars 2016 par une majorité d'investisseurs.

Wall Street sera ouvert ce lundi, malgré le jour férié du 'Columbus Day' américain. Il n'y aura pas de statistique notable aujourd'hui outre-Atlantique.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1363$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 48,5$ et le Brent s'affiche à 51,7$.

VALEURS EN HAUSSE

* Nexity rebondit de 5,8% après 10% de baisse sur les deux dernières séances.

* Le secteur automobile reste bien orienté, Renault progresse de 2,9% et Peugeot de 0,1%.

* EDF gagne 1,5%. Alors que l'Allemagne est engagée dans un processus de sortie du nucléaire, le ministère allemand de l'Economie a déclaré qu'E.ON et RWE ont suffisamment de fonds pour financer la fermeture et le nettoyage des centrales nucléaires. Une déclaration qui entraîne une flambée du titre des deux énergéticiens à Francfort, et qui profite à l'ensemble du secteur en Europe.

* Sur le CAC40, Sanofi monte de 1,3% avec Danone (+1,1%) ou encore Pernod Ricard (+0,8%).

VALEURS EN BAISSE

* Vallourec rechute de 6,1% après plusieurs séances de vif rebond.

* Safran chute de 5%. Comme nous l'avons relayé ce matin, le 'Financial Times' a débusqué l'existence d'une enquête, à un stade très préliminaire, visant les rapports entretenus par les équipementiers avec les compagnies aériennes concernant l'après-vente (maintenance, pièces détachées...) de leur matériels. Le quotidien explique notamment que l'antitrust cherche à savoir si les contrats imposant des tierces-parties ne se font pas au détriment de la concurrence. Rolls-Royce, qui serait concerné au titre du programme A350 XWB, a confirmé avoir reçu un questionnaire de Bruxelles, ce qui démontre qu'une procédure est en cours. Concernant Safran, il est question de son CFM56, le réacteur coproduit avec General Electric. Le groupe français a dégagé 4,08 milliards d'euros des services en propulsion (26,6% du chiffre d'affaires consolidé) et 4,45 MdsE des équipements aéronautiques (29% des revenus consolidés, première monte et services combinés). A ce stade, les demandes d'information ne préjugent évidemment pas de l'issue de l'enquête, ni même si elle ira au-delà du processus actuel.

* LafargeHolcim perd 3,2%. Le Directeur Financier, Thomas Aebischer, va voguer vers de nouveaux horizons. Il sera remplacé par Ron Wirahadiraksa, aux commandes des finances de Philips depuis 2011. Ce néerlandais de 55 ans entrera officiellement en fonctions le 1er décembre prochain, et fera partie du comité exécutif.

* Après avoir repris 24% entre le 28 septembre et le 9 octobre, l'action Technip est chahutée, en baisse de 5,4%, dans des volumes importants. C'est Citi qui provoque des dégagements, après avoir abaissé de "neutre" à "vendre" sa recommandation.

* Total cède 0,2%. Le groupe pétrolier Thetys Petroleum n'a pu honorer l'appel de fonds de septembre dans le cadre de sa participation au projet Bokhtar PSC au Tadjikistan. La société négocie la vente de ses intérêts, mais n'a pas bouclé d'accord. Thetys a entamé des pourparlers avec CNPC et Total, ses co-actionnaires dans le projet tadjik, mais là encore, rien n'a abouti à ce stade.

 
0 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 reprend son souffle
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]