Clôture Paris : le CAC40 reprend un peu de hauteur

Clôture Paris : le CAC40 reprend un peu de hauteur

Illustration générique bourse

Boursier.com, publié le mercredi 10 février 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Au lendemain d'une clôture sous la barre psychologique des 4.000 pts (une première depuis octobre 2014), le CAC40 s'est offert un rebond de 1,59% ce mercredi, à 4.061 pts, perdant néanmoins une bonne partie de ses gains à l'approche de la clôture, dans le sillage de la nouvelle faiblesse des prix du pétrole (27,5$ le baril WTI)... La hausse de l'indice parisien a été alimentée aujourd'hui par le vif rebond des valeurs bancaires, après deux séances particulièrement compliquées pour le secteur. Le CAC40 reste tout de même en baisse d'environ 12% depuis le début de l'année. Outre-Atlantique, Wall Street hésite actuellement, alors que les investisseurs surveillent les derniers commentaires de la présidente de la Fed devant le Congrès...

ECO/DEVISES

Janet Yellen, la présidente de la Fed, s'exprime aujourd'hui et demain devant le Congrès, à l'occasion de son témoignage semi-annuel de politique monétaire. La présidente de la Fed paraît sensible aux turbulences récentes sur les marchés financiers, qui limitent le potentiel de croissance économique. Yellen souligne que l'évolution des taux dépendra bien évidemment des données futures. On peut ainsi estimer que Yellen fait allusion à une hausse des taux plus lente qu'initialement attendu, afin de s'adapter aux conditions de marché plus nerveuses, mais sans pour autant suspendre le durcissement monétaire.

La production industrielle française a chuté de -1,6% au mois de décembre, alors que les économistes interrogés par Bloomberg espéraient une hausse de 0,3%. La production manufacturière prend le même chemin, en retrait de -0,8%, alors que le consensus était positionné en hausse de 0,3%. Une tendance négative qui ressemble à la situation que connaît l'Allemagne, confrontée elle aussi une contraction industrielle fin 2015, alors que le marché espérait une reprise après un mois de novembre difficile. En dépit des mauvais chiffres de décembre en France, la production augmente au quatrième trimestre par rapport au troisième trimestre dans l'industrie manufacturière (+0,4%) et, plus légèrement, dans l'ensemble de l'industrie (+0,2%).

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 0,8 million de barils lors de la semaine close au 5 février, à 502 millions de barils. Les stocks restent proches de leur niveau le plus élevé à cette période de l'année depuis au moins 80 ans! Le consensus tablait sur une hausse de 3,5 millions de barils. Les stocks d'essence ont eux progressé de 1,3 million de barils contre une hausse de 0,4 millions de barils attendue alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 1,3 million de barils contre une baisse de 1,5 million anticipée.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut 1,1235$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 27,5$ et le Brent s'affiche à 30,8$.

VALEURS EN HAUSSE

* Après une chute de 12% en deux jours, LafargeHolcim reprend 6%.

* Les banques sont les premières à rebondir avec la Société Générale en tête du CAC40 (+9%). BNP Paribas monte aussi de 4,9% avec Natixis (+6,2%) et Crédit Agricole (+4,7%). Axa remonte aussi de 6,6%. Pour le gouverneur de la Banque de France (BdF), la volatilité actuelle des marchés boursiers est "excessive". Dans un entretien publié par 'Le Figaro' de mercredi, François Villeroy de Galhau se veut rassurant sur la santé financière des banques françaises, rudement attaquées en Bourse ces dernières semaines. Les banques françaises sont "deux fois plus solides qu'avant la crise financière" de 2008, estime ainsi le banquier central, "avec un ratio de capital porté de 6% à 12% de leurs risques pondérés".

* Klépierre (+4,2%) a dépassé ses prévisions 2015. L'actif net réévalué EPRA est en hausse de 8% à 34,70 euros par action. Un dividende de 1,70 euro par action sera proposé. En 2016, les revenus locatifs du groupe devraient continuer de progresser à périmètre constant, la société visant une croissance de son cash-flow net courant comparable à celle de 2015, pour atteindre 2,23 à 2,25 euros par action sur l'année.

* Renault gagne 3,9%. Credit Suisse a abaissé son objectif de cours de 92 à 86 Euros.

* Orpea (+3,5%) a enregistré une croissance de près de 23% l'an dernier. Pour 2016, le groupe vise un chiffre d'affaires en progression de près de 14% à 2,72 MdsE.

VALEURS EN BAISSE

* Coface perd 3,6% au lendemain d'un avertissement sur ses résultats. En l'absence de rebond significatif de l'activité mondiale et compte tenu du transfert de la gestion des garanties publiques, le groupe d'assurance-crédit a indiqué que les objectifs de croissance du chiffre d'affaires et de rentabilité (rendement sur fonds propres nets des actifs incorporels) qu'il s'était fixés il y a deux ans, à horizon 2016, ne seront pas atteints... Le taux de distribution du résultat, à environ 60%, n'a toutefois pas été remis en cause.

* Technip rate le rebond et recule de 2,5% enregistrant ainsi une troisième séance consécutive de baisse. Total perd aussi 0,8%.

* ArcelorMittal poursuit sa chute, en baisse de 2,1% après un plongeon de plus de 10% hier...

 
1 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 reprend un peu de hauteur
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]