Clôture Paris : le CAC40 retrouve les 5.000 pts

Clôture Paris : le CAC40 retrouve les 5.000 pts©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 19 avril 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40, qui a chuté hier sous les 5.000 pts, pour sa cinquième séance consécutive de correction, s'est offert un petit rebond technique de 0,27% ce mercredi, à 5.004 pts en clôture. La tendance reste malgré tout hésitante en raison du contexte politique national et international, à commencer par l'attente du premier tour de la présidentielle française ce dimanche... Aux Etats-Unis, Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor, a de son côté admis que la réforme fiscale promise par Donald Trump serait sans doute retardée en raison du récent échec au Congrès de la refonte du système d'assurance-santé "Obamacare"... Wall Street s'affiche de son côté en ordre dispersé actuellement, alors qu'IBM plonge de près de 5% (plus forte baisse du Dow Jones) après ses comptes trimestriels.

ECO/DEVISES

Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 1,5% en mars, contre 2,0% le mois précédent. En séquentiel, les prix à la consommation ont progressé de 0,8%, comme attendu par le consensus. L'inflation 'core' annuelle ressort à 0,7%, comme annoncé initialement par Eurostat.

Un rapport gouvernemental US a estimé que la production de pétrole de schiste américaine enregistrerait en mai sa hausse la plus marquée depuis plus de deux ans.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 1 million de barils lors de la semaine close au 14 avril, à 532,3 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 1,5 million de barils. Les stocks d'essence ont pour leur part progressé de 1,5 million de barils, contre un repli de 1,9 million attendu, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont reculé de 2 millions de barils contre une baisse de 1 million anticipée.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0711$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 52$ et le Brent s'affiche à 54,5$.

VALEURS EN HAUSSE

* Transgene s'envole de 12,3%, dopé par une note de broker.

* Edenred monte de 5%. Le chiffre d'affaires total du groupe Edenred a augmenté de +29,6% en données publiées pour atteindre 322,7 millions d`euros au T1, reflétant une croissance organique de +9,6%, des effets de périmètre liés notamment aux acquisitions d`Embratec et UTA apportant +16,6% de croissance supplémentaire et des effets de change légèrement positifs sur la période (+3,4%). Le chiffre d`affaires opérationnel est ressorti en hausse de +10% en données comparables et atteint 304,9 millions d`euros, reflétant une croissance de +6,7% de l`activité Avantages aux salariés et une hausse de +27,1% de l`activité Gestion des frais professionnels (en données comparables), une croissance organique équilibrée entre les différentes zones géographiques : hausse de +8,9% de l`activité en Europe, croissance de +11,8% en Amérique latine et croissance de +9,1% dans le Reste du monde (en données comparables). Le groupe note le rééquilibrage du profil du Groupe avec une augmentation du poids de l`activité de Gestion des frais professionnels qui passe de 12,8% à 24,8% du chiffre d`affaires opérationnel et confirme une croissance organique du chiffre d`affaires opérationnel attendue supérieure à 7% en 2017. Edenred confirme ainsi viser pour l`exercice 2017 des performances en ligne avec les perspectives à moyen terme de son plan stratégique à trois ans, "Fast Forward", à savoir : une croissance organique de son chiffre d`affaires opérationnel supérieure à 7% : une croissance organique du résultat d`exploitation courant opérationnel supérieure à 9% ; une croissance organique de la marge brute d`autofinancement avant éléments non récurrents (FFO) supérieure à 10%.

* ArcelorMittal, qui a plongé hier de 6,2%, rebondit ce mercredi de 3,7%.

* Capgemini grimpe de 3,6%, porté par une note favorable d'analyste. Après mise à jour de ses estimations, Barclays relève de 80 à 100 euros son objectif, et de "pondération en ligne" à "surpondérer sa recommandation sur le titre.

* Les bancaires reprennent des couleurs avec BNP Paribas (+1,8%), Société Générale (+2,9%) ou encore Crédit Agricole (+2,6%).

* Sur le secteur automobile, Renault reprend 1,8% avec Valeo (+2,4%) ou encore Peugeot (+1,4%).

* Rémy Cointreau monte de 0,8%. Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 1.094,9 Millions d'euros sur l'année 2016-17, en croissance organique (à devises et périmètre constants) de 4,7%, et en croissance publiée de 4,2%. Cette croissance soutenue est portée par les marques du groupe (+7,4% en organique) et notamment par la Maison Rémy Martin (+10,0%), alors que les ventes de Marques Partenaires reculent suite à la fin du contrat de distribution des marques de champagne. Au plan géographique, la dynamique du groupe reflète une claire accélération de la zone Asie Pacifique - notamment en Grande Chine et en Australie - et une belle performance de la zone Amériques, grâce aux Etats-Unis, mais également au Canada. Au sein de la zone Europe/Moyen Orient & Afrique, plus contrastée, la Russie, l'Europe Centrale, le Royaume-Uni et l'Afrique du Sud réalisent une très bonne année...

* L'Oreal gagne 0,7%. À données comparables, la croissance du chiffre d'affaires de L'Oréal ressort à +4,2% sur le premier trimestre. A données publiées, le chiffre d'affaires atteint 7,04 Milliards d'Euros, en progression de +7,5%. C'est la division luxe qui dope les chiffres avec une progression de ses revenus de +12,2% à données comparables. En revanche, les produits professionnels affichent des ventes à -1,8% à données comparables. Enfin, sur ce premier trimestre, les revenus de la division des Produits Grand Public sont en hausse de 1,4% à données comparables.

VALEURS EN BAISSE

* Vivendi perd 1%. Alors que Vivendi vient de perdre un point dans sa bataille pour s'imposer sur le marché italien des médias et des télécoms, l'autorité de tutelle des communications en Italie, l'Agcom, ayant estimé que le groupe français piloté par Vincent Bolloré violait la loi italienne, avec sa double participation dans Telecom Italia (24%) et dans Mediaset (29%), "Vivendi a pris note, avec étonnement, de cette décision". "Vivendi a toujours agi dans les limites imposées par le droit italien, et plus spécifiquement par la loi Gasparri en matière de protection du pluralisme des médias afin d'éviter la constitution de positions dominantes" explique le groupe. "En particulier, il est indiscutable que Vivendi ne contrôle ni n'exerce une influence dominante sur Mediaset qui est contrôlé de manière exclusive par Fininvest avec une participation proche de 40%". Vivendi se réserve le droit d'engager toute action judiciaire appropriée pour assurer la protection la protection de ses intérets, y compris de faire appel de la décision de l'AGCom auprès du Tribunal administratif régional (TAR) et de déposer une plainte officielle auprès de la Commission européenne pour violation du droit de l'Union Européenne. Vivendi demeure pleinement confiant que ses droits seront finalement reconnus...

* Sur le CAC40, Unibail-Rodamco recule de 0,8% avec Danone (-0,8%), Sodexo (-1%) ou encore Essilor (-0,3%).

 
1 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 retrouve les 5.000 pts
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]