Clôture Paris : le CAC40 retrouve les 5.300 pts

Clôture Paris : le CAC40 retrouve les 5.300 pts©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 juin 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Après quatre séances dans le rouge, pour une perte cumulée d'environ 1,5%, le CAC40 a repris 0,67% ce vendredi, à 5.300 pts en clôture. Hier, les marchés n'ont que peu réagi en fin de séance au discours prononcé par Mario Draghi, globalement conforme aux attentes. Les marchés américains, sur de nouveaux records, semblent de leur côté rassurés par la tournure qu'a finalement pris l'audition de l'ancien patron du FBI par le Sénat américain. Au Royaume-Uni, si les conservateurs restent largement le premier parti représenté au Parlement, ils perdent la majorité absolue et leur marge de manoeuvre pour gouverner s'est réduite, ce qui est peut-être de bon augure pour les européens dans le cadre des négociations sur le Brexit... Theresa May vient d'annoncer qu'elle allait former un nouveau gouvernement en Grande-Bretagne.

ECO/DEVISES

Baisse surprise de la production industrielle en avril en France. Selon les données de l'Insee, la production a reculé de 0,5% sur la période après avoir progressé de 2,2% en mars. Le consensus tablait sur une hausse de 0,2%. La production manufacturière se replie de son côté de 1,2 % après +2,8% en mars.

L'excédent commercial allemand, ajusté des variations saisonnières et des effets calendaires, ressort à 19,8 milliards d'euros en avril contre 20,3 MdsE de consensus et 19,9 MdsE le mois précédent. Les exportations ont progressé de 0,9% alors que les importations ont augmenté de 1,2%.

D'après un rapport gouvernemental aux États-Unis, les stocks de grossistes du mois d'avril 2017, en lecture finale, sont ressortis en baisse de -0,5% en comparaison du mois antérieur, contre -0,3% de consensus.

Le déficit commercial britannique s'est réduit en avril. Il ressort à -10,4 milliards de livres après -12,05 Mds£ en mars. Le consensus tablait sur un déficit de 12 Mds£.

Léger rebond de la production industrielle britannique en avril. Après avoir diminué de 0,5% en mars, la production a progressé de 0,2% sur la période, loin de la hausse de 0,8% attendue par le marché. Sur un an, la production recule de 0,8% contre +1,4% le mois précédent et -0,2% de consensus.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1186$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 45,7$ et le Brent s'affiche à 48$.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Airbus gagne 2,2%. L'industrie du transport aérien aura besoin de près de 35.000 avions neufs au cours des deux décennies à venir ! Dans ses dernières prévisions de marché, Airbus indique que 34.899 appareils neufs devront être livrés d'ici 2036, soit 1.829 unités de plus qu'anticipé l'an dernier. Signe de la tendance actuelle du marché, l'avionneur a revu à la baisse ses prévisions de livraisons de très gros porteurs, à 1.406 unités (-74). Il table en revanche désormais sur l'expédition de 24.807 monocouloirs (+1.277) et sur 8.686 bi-couloirs (+626). Airbus note que si les avions court-courriers représentent 71% des volumes, les appareils à fuselage large représentent 54% de la valeur du marché.

* Air France KLM (+1,6%). La bonne performance commerciale de la compagnie aérienne s'est confirmée en mai, avec un trafic global en progression de 6,1%, pour des capacités en hausse de 4,1%, ce qui entraîne mécaniquement une amélioration du coefficient d'occupation, qui ressort à 85,7%. La recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO), un ratio d'importance dans le secteur, est en hausse par rapport à mai 2016 hors change. Même le cargo se redresse.

* PSA Groupe (+1,1%). Opel, la filiale européenne de General Motors, estime que sa cession au constructeur français pourrait être bouclée avant la fin du mois de juillet. "Nous confirmons que la conclusion devrait avoir lieu au deuxième semestre de 2017 comme prévu, et la date du 31 juillet constitue une première hypothèse de date la plus précoce possible, soumise à la décision des autorités de la concurrence", a ainsi écrit Opel dans un communiqué publié jeudi soir.

* L'Oréal (+0,9%). C'est finalement l'offre du brésilien Natura qui a semblé la plus intéressante à L'Oréal pour céder The Body Shop. Des négociations exclusives ont démarré sur la base d'une offre ferme, valorisant l'enseigne 1 milliard d'euros, en valeur d'entreprise. En 2016, The Body Shop, fondé par Anita Roddick en 1976, a dégagé 921 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé. Le PDG de L'Oréal, Jean-Paul Agon, a estimé dans le communiqué diffusé ce matin que Natura est le meilleur propriétaire que l'on pouvait imaginer pour nourrir l'ADN de la marque bâti autour de la naturalité et de l'éthique. Le projet fera l'objet d'une information-consultation du Comité central d'entreprise de L'Oréal. Sa réalisation est soumise aux autorisations réglementaires notamment au Brésil et aux États-Unis et devrait être clôturée dans le courant de 2017. Les pronostics des financiers ont été déjoués, même si Natura figurait au rang des prétendants régulièrement cités. Dernièrement, le nom du fonds CVC circulait comme étant en bonne place pour racheter The Body Shop.

* Safran (+0,6%). Le rachat de Zodiac Aerospace a franchi une nouvelle étape formelle, avec la signature par certaines familles fondatrices de l'équipementier des engagements d'apport prévus lors de la négociation. Désormais, l'initiateur dispose d'engagements d'apports sur 27% du capital.

VALEURS EN BAISSE

* Le départ d'Alexandre Bompard pour Carrefour pèse sur Fnac-Darty, en baisse de 0,6%.

* Engie (-0,4%). Les tarifs réglementés du gaz pourraient être ajustés en baisse marquée le 1er juillet, si l'on se base sur le rapport remis par la Commission de régulation de l'énergie hier. Les tarifs pourraient évoluer de -3,5% au moins. Par ailleurs, la société a confirmé avoir cédé ses 10% dans l'indien Petronet pour 410 ME nets.

* Carrefour (-0,1%). Alexandre Bompard va bien diriger Carrefour, la nouvelle, est tombée ce matin après le conseil d'administration du distributeur, avait été largement anticipée ces dernières semaines. Le choix du conseil est "unanime", souligne Carrefour dans un communiqué. La succession n'attendra pas l'automne, comme cela était pressenti : le nouveau PDG sera en poste dès le 18 juillet prochain. Les administrateurs ont salué l'action menée depuis cinq ans par Georges Plassat.

 
5 commentaires - Clôture Paris : le CAC40 retrouve les 5.300 pts
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]