Clôture Paris : le CAC40 s'écroule de 8% avec le Brexit !

Clôture Paris : le CAC40 s'écroule de 8% avec le Brexit !

marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le vendredi 24 juin 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Pénible séance pour les marchés financiers ce vendredi... Après l'annonce surprise du Brexit ce matin, le CAC40 a plongé de 8,04% aujourd'hui, dans des volumes extrêmement importants (plus de 11 MdsE), à 4.107 pts en clôture.

L'indice parisien, qui avait misé sur la victoire du "Remain" ces derniers jours, vient donc de mettre brutalement fin à une série de 5 séances consécutives de rebond (et un gain cumulé de plus de 7%).

Ce vendredi, les valeurs bancaires et automobiles sont les plus durement touchées à Paris.

Le vote en faveur du retrait britannique de l'Union Européenne crée un grand nombre d'interrogations, aussi bien sur le plan économique, que politique ou encore social. Des incertitudes qui pourraient nettement accentuer la volatilité sur les marchés financiers à l'avenir...

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC40 perd finalement 2%.

ECO/DEVISES

Le premier ministre britannique, David Cameron, a tiré les conclusions de la volonté des britanniques de quitter l'Union européenne, après avoir milité pour le maintien de son pays au sein de l'Union. Il a annoncé son intention de démissionner d'ici octobre. "Le peuple britannique a pris la décision extrêmement claire de poursuivre un chemin différent, si bien que je pense que le pays a besoin d'une nouvelle équipe pour l'emmener dans cette direction", a-t-il déclaré devant son bureau du 10, Downing Street.

L'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne ressort à 108,7 en juin, en hausse d'un point sur un mois, et supérieur aux 107,5 attendus par le consensus. Le sous-indice des anticipations atteint 103,1 contre 101,2 attendu.

L'indice du sentiment des consommateurs américains pour le mois de juin 2016, mesuré par l'Université du Michigan, est ressorti à 93,5 contre 94 de consensus de place. La lecture 'flash' initiale du mois de juin était logée à 94,3.

Selon le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les commandes de biens durables pour le mois de mai 2016 sont ressorties en déclin de 2,2% en comparaison du mois antérieur (-0,3% hors transport), contre -0,7% de consensus de place (consensus stable hors transport). Les commandes de biens durables du mois d'avril avaient augmenté de 3,3% selon les révisions du jour (+0,5% hors transport).

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1133$. La Livre Sterling plonge de quant à elle de 9% à 1,3649$. Du côté du pétrole, le baril WTI retombe sur les 48$ (-4%) et le Brent sur les 48,7$. L'Or, valeur refuge, s'envole pour sa part de plus de 4% à 1.313$ l'once.

VALEURS EN HAUSSE

* Aucune hausse sur le CAC40.

VALEURS EN BAISSE

* Les valeurs bancaires ont été les plus attaquées. Société Générale plonge de 20,5%. BNP Paribas chute de 17,4%. Crédit Agricole cède 14%. Axa perd aussi 15,4% avec Natixis (-17,1%).

* Les valeurs automobiles ne sont pas épargnées avec Renault qui plonge de 13,6% et Peugeot qui cède 18,1%.

* Vallourec perd 11,1% dans le sillage du pétrole, avec Technip (-5%) ou encore Total (-7%).

* Symbole de l'exposition au Royaume-Uni, Groupe Eurotunnel a connu une matinée chaotique, perdant plus de 30% jusqu'à 7,75 Euros avant de remonter sur les 10 Euros (-14,5%). Malgré le vote pour la sortie de la Grande Bretagne de l'Union Européenne, Eurotunnel réaffirmait ce matin "sa vocation au service des échanges franco-britanniques et comme moteur du développement économique et commercial entre la Grande-Bretagne et le continent européen". L'issue du référendum ne devrait pas affecter les activités de la Concession du tunnel sous la Manche et Groupe Eurotunnel maintient ses objectifs. A savoir 560 ME d'EBIDTA en 2016 puis 605 ME d'EBITDA en 2017. Le tunnel sous la Manche est exclusivement régi par un Traité binational de deux Etats souverains, le Royaume-Uni et la France, signé il y a trente ans. Le Royaume-Uni n'ayant jamais été dans l'espace Schengen, les biens et personnes transitant par le Tunnel sous la Manche resteraient soumis aux mêmes procédures qu'actuellement. Eurotunnel voit même quelque avantage à la baisse de la livre sterling qui diminuerait le montant de la dette du Groupe dans cette monnaie, augmenterait les coûts des concurrents maritimes et pourrait soutenir les exportations britanniques, "ce qui compenserait les éventuels effets négatifs".

* Les actions des compagnies aériennes européennes sont également fortement secouées après le vote des Britanniques en faveur du Brexit. Air France KLM n'est pas épargné avec un titre en baisse de 9,9%. Au-delà de ses conséquences sur le trafic dans les mois et les années à venir, un Brexit risque de remettre en cause certains droits de survol dont disposent les compagnies britanniques. Le Royaume-Uni fait pour l'instant partie du marché unique européen du transport aérien, qui permet aux compagnies de desservir librement tous les pays membres, mais rien n'assure que ces droits seront maintenus à l'issue des négociations sur le Brexit. Outre l'incertitude générale qui règne sur les marchés, l'avertissement lancé par IAG, maison mère de British Airways, pèse fortement sur le secteur. HSBC a par ailleurs coupé son objectif de cours sur Air France KLM de 11 à 4,75 euros après avoir abaissé à "alléger" sa recommandation sur l'ensemble de l'industrie.

* Airbus perd 6,1%. Le fonds new-yorkais Veritas Capital tiendrait la corde pour racheter Vector Aerospace, la branche de maintenance aéronautique d'Airbus, selon un informateur de l'Agence Bloomberg. L'opération, décidée dans le cadre du programme de recentrage de l'industriel, pourrait lui rapporter environ 800 millions de dollars (705 millions d'euros). D'autres investisseurs financiers seraient sur les rangs, notamment des Canadiens, puisque le siège de la société est situé à Toronto. Mais Veritas Capital aurait une longueur d'avance.

* Air Liquide (-5,5%) a vendu certains de ses actifs américains à Matheson Tri-Gas, dans le cadre des engagements pris avec les autorités américaines dans le cadre du rachat d'Airgas. Par ailleurs, Air Liquide est actuellement en cours de négociations pour vendre deux de ses unités dans l'Iowa qui produisent du dioxyde de carbone liquide et de la glace sèche, et qui correspondent aux actifs restants dont la FTC a ordonné la vente.

* Sanofi perd 3,6%. Les dirigeants de Medivation ont envoyé aux actionnaires de la société un courrier fournissant des informations détaillées "de nature à corriger les demandes erronées de Sanofi dans sa tentative d'acquérir Medivation de façon opportuniste et à vil prix". Ils accusent aussi le laboratoire français, qui a formulé une offre à 9,3 milliards de dollars, de vouloir renverser un conseil d'administration expérimenté pour le remplacer par un assemblage d'administrateurs dont l'expérience dans les biotechnologies est faible.

 
1 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 s'écroule de 8% avec le Brexit !
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    suite au brexit je pense sincèrement qu'il n'a pas fini de s'écrouler et pour certaines banques ça pourrai se traduire par bientôt exit panique au cirque c'est la faillite !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]