Clôture Paris : le CAC40 s'enfonce sous les 4.200 points

Clôture Paris : le CAC40 s'enfonce sous les 4.200 points

bourse finance

Boursier.com, publié le mardi 05 juillet 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Plombé par de nouvelles craintes concernant l'impact du "Brexit" sur l'économie et les entreprises, le marché parisien a aligné ce mardi une deuxième séance de repli d'affilée. Le CAC40 a concédé 1,69% à 4.163 points, dans des volumes il est vrai assez modestes malgré le retour des investisseurs américains, absents hier pour cause de jour férié outre-Atlantique (Independance Day). Le retour de l'aversion au risque a été renforcé par l'annonce du ralentissement de l'activité globale en Chine. Autre facteur anxiogène avec la poursuite de l'aplatissement de la courbe des taux d'intérêt souverain au sein de la Zone Euro. Le 15 ans allemand a basculé en négatif tandis que le Bund inscrivait de nouveaux planchers. Une tendance qui pèse sur les financières, d'autant que la pression sur le secteur bancaire italien s'accentue avant les résultats du 'stress test' de la BCE à la fin du mois. Dans la zone euro, la croissance de l'activité du secteur privé a quasiment stagné en juin, l'indice PMI Markit composite se stabilisant à 53,1 points. Ce chiffre suggère que la zone euro devrait connaître au deuxième trimestre son taux de croissance le plus faible depuis la fin 2014. Du côté de l'actualité microéconomique, on soulignera la forte chute de l'assureur-crédit Coface après un avertissement sur ses résultats.

VALEURS EN HAUSSE

* Parmi les valeurs CAC40, une seule hausse est à signaler. Il s'agit de Legrand qui gagne 1,6% à 46,71 Euros. Le titre bénéficie du relèvement de recommandation de la Société Générale. Le broker est passé à " achat " sur le spécialiste des équipements électriques, contre une précédente opinion " conserver "

* Bastide Le Confort Médical s'adjuge 2,06% à 19,85 Euros. Les investisseurs ont réagi à la finalisation de deux acquisitions, dont une emplette en suisse. Suite à ces initiatives, Gilbert Dupont a rehaussé sa valorisation théorique sur le dossier de 22,5 à 23,7 Euros, ce qui conforte son avis positif sur la valeur.

* Orpea (+66% à 74,95 Euros) a annoncé l'acquisition du groupe espagnol de maisons de retraite, Sanyres, et l'émission d'un financement Schuldschein pour 277 ME. Créé en 2002, Sanyres, reconnu pour la qualité de sa prise en charge, développe un réseau de 3.300 lits, répartis sur 18 établissements, correspondant parfaitement aux critères d'Orpea.

* Air France-KLM reprend 2,63% à 5,96 Euros sur fond de reflux des prix du carburant.

* Plastivaloire (+5,99% à 98,02 Euros) inscrit un nouveau sommet historique, tout près du seuil symbolique des 100 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Chute libre pour la Coface, dont le titre plonge de 29,74% à 4,205 euros ce mardi en clôture après l'avertissement lancé au marché... Le spécialiste de l'assurance-crédit prévoit désormais un ratio net de sinistralité en nette hausse en 2016, à 63%-66%, contre 52,5% en 2015 à la suite d'une augmentation plus marquée que prévu des risques dans les pays émergents.

* Le secteur automobile reste sous-pression, en liaison avec les conséquences attendues du Brexit sur les immatriculations. Peugeot reperd 5,43% sous les 11 Euros. Renault abandonne pour sa part 3,73% à 66,55 Euros. L'alliance Renault Nissan a annoncé avoir atteint l'an dernier 4,3 milliards d'euros de synergies, un montant qui n'était attendu initialement qu'en 2016 et qui dépasse de 500 millions d'euros les synergies estimées en 2014 (3,8 MdsE). Au niveau de l'ingénierie des véhicules, l'architecture modulaire mise en place au sein de l'Alliance, Common Module Family (CMF), est une source de synergies en constante progression. CMF permet à Renault et Nissan de produire une vaste gamme de véhicules avec un ensemble de pièces et composants commun. Cette architecture CMF devrait confirmer à l'avenir son rôle moteur en matière de synergies puisqu'elle devrait concerner 70% des véhicules d'ici 2020. La production croisée dans des usines communes à Renault et Nissan, en particulier sur les marchés émergents, apporte d'autres sources de synergies et les deux constructeurs misent à l'avenir sur le développement de technologies comme la conduite autonome et la connectivité. L'alliance évoque désormais au moins 5,5 milliards d'euros de synergies en 2018.

* Société Générale concède 3,62% à 26,79 Euros. Depuis le référendum britannique du 23 juin, Société Générale abandonne plus de 25%.

* Sopra Steria chute encore de 2,79% à 87,45 Euros. Le titre de la société informatique est toujours très pénalisé par le vote britannique en faveur de la sortie de l'Union Européenne, compte tenu de sa forte exposition au Royaume-Uni (27% des revenus).

* Nicox (-12,68% à 11,60 Euros) a conclu un accord avec GHO Capital, un investisseur européen spécialisé dans le domaine de la santé, en vue du transfert de ses opérations commerciales européennes et internationales pour une valeur maximale de 26 millions d'euros, à une société nouvellement créée pour la commercialisation de produits ophtalmiques en Europe. En échange de ces actifs, et sous réserve de la finalisation de la transaction, Nicox recevra 9 millions d'euros en numéraire et 12 millions d'euros sous forme d'actions et d'obligations portant intérêt. Nicox pourrait également recevoir jusqu'à 5 millions d'euros additionnels sous forme d'obligations en cas d'atteinte d'étapes commerciales et d'un plan d'affaires préalablement définis.

* Sanofi (-0,61% à 74,59 Euros) et Regeneron Pharmaceuticals ont annoncé que le ministère japonais de la Santé, du Travail et de la Protection sociale a délivré l`autorisation de fabrication et de mise sur le marché de Praluent (alirocumab) dans le traitement de l'hypercholestérolémie à lipoprotéines de faible densité (LDL-C) non contrôlée chez certains patients adultes atteints d`hypercholestérolémie, à haut risque cardiovasculaire.

* Vallourec rechute de près de 6,39% à 3,22 Euros avec CGG (-4,48% à 0,64 Euro), dans le sens du baril de pétrole qui redonne près de 4% à 46,8 dollars pour le WTI.

 
0 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 s'enfonce sous les 4.200 points
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]