Clôture Paris : le CAC40 s'envole de 2,2%

Clôture Paris : le CAC40 s'envole de 2,2%©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 février 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Le retournement à la hausse des marchés américains hier soir explique en grande partie le rebond observé en Europe aujourd'hui sur fond de relative stabilisation des cours du pétrole. Le CAC40 a repris 2,24% ce jeudi, repassant ainsi nettement au-dessus des 4.200 pts, à 4.248 pts en clôture, après deux séances consécutives de correction. Le sursaut du jour est par ailleurs alimenté par les nombreuses publications d'entreprises, globalement satisfaisantes, à l'exception notable de Zodiac dont le nouveau "warning" est particulièrement sanctionné... A l'inverse, Technip s'offre un puissant rebond à Paris !

ECO/DEVISES

En vue de préparer la réunion des ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales du G20 qui se tient vendredi et samedi à Shanghaï, en Chine, le Fonds monétaire international maintient la pression... Dans une note publiée mercredi soir, l'institution indique qu'une nouvelle révision à la baisse des prévisions de croissance mondiale est à prévoir. En janvier dernier, le FMI avait déjà réajusté ses perspectives, visant un PIB de +3,4% en 2016, contre une prévision de 3,6% annoncée en octobre dernier.

Le taux d'inflation annuelle de la zone euro est finalement un peu plus faible que prévu en janvier, quoiqu'en hausse par rapport à celui de décembre. Il s'établit à 0,3%, a fait savoir Eurostat, alors que l'estimation rapide donnait 0,4%. En décembre, les prix à la consommation étaient en hausse de 0,2%. Les impacts les plus forts à la hausse sur les prix proviennent des restaurants & cafés, du tabac et des fruits. Les carburants pour le transport, les combustibles liquides et le gaz ont pour leur part pesé à la baisse.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les commandes de biens durables pour le mois de janvier 2016 ont augmenté de +4,9% en comparaison du mois antérieur, contre +2% de consensus de place et -4,6% pour le mois de décembre en donnée révisée (contre -5,1% en première lecture). Hors transport, les commandes de biens durables pour le mois de janvier ressortent en progression de +1,8%, contre une variation nulle de consensus et -0,7% un mois avant.

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont augmenté de 10.000 sur la semaine antérieure à 272.000. Un chiffre moins bon qu'attendu puisque le consensus tablait sur 270.000.

L'indice de la Federal Housing Finance Agency (FHFA) concernant les prix américains de l'immobilier fait ressortir une progression de 0,4% en décembre 2015, en comparaison du mois antérieur, contre +0,5% de consensus de place et +0,6% un mois avant. En comparaison du mois de décembre 2014, l'indice de décembre 2015 progresse de 5,7%.

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Kansas City pour le mois de février 2016 est ressorti négatif de -12 points, contre -9 rapporté un mois plus tôt. Un niveau négatif de l'indice signale une contraction de l'activité.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1031$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 31,3$ et le Brent s'affiche à 33,8$.

VALEURS EN HAUSSE

* Technip bondit de 11,5%. Le groupe a publié des résultats 2015 solides en dépit d'un contexte de plus en plus tendu dans le secteur. Le dividende a été maintenu à deux euros. Les perspectives sont prudentes, mais le groupe a du répondant au niveau bilanciel. Technip a généré un flux de trésorerie d'exploitation de 633,6 ME. La position nette de trésorerie ressortait à 1,94 MdE fin 2015 contre 1,3 MdE un an avant. Cette année, le groupe s'attend à un chiffre d'affaires Subsea ajusté entre 4,7 et 5 MdsE et à un résultat opérationnel courant ajusté de la division de 640 à 680 ME. Dans l'Onshore/Offshore, les revenus ajustés sont attendus entre 5,7 et 6 MdsE et le résultat opérationnel courant ajusté entre 240 et 280 ME. Le groupe dispose sans doute de l'une des meilleures visibilités du secteur, malgré des entrées de commandes divisées par deux en 2015 par rapport à 2014.

* Airbus reprend 4,4%. Le titre n'avait finalement pas profité de sa publication de résultats hier et de sa demi-journée investisseurs à Londres.

* Eiffage gagne 3,8%. Le groupe a publié ses résultats 2015. Il propose un dividende de 1,50 euro par action, en augmentation de 25 % par rapport à 2014. Eiffage attend une nouvelle progression de ses résultats en 2016 malgré un léger repli de son activité.

* Engie (+4,3%). L'annonce d'une baisse du dividende en 2017 et 2018 passe comme une lettre à la Poste en bourse ! Le marché semble en effet avoir davantage retenu le maintien du dividende à 1 euro cette année et en 2016, ainsi que le plan de transformation stratégique à trois ans, par lequel le groupe va mettre l'accent sur les activités peu émettrices de CO2, les solutions intégrées pour les clients et les activités peu exposées aux prix des commodités. Pour y parvenir, l'entreprise prévoit de procéder à 22 milliards d'euros d'investissements, de réduire ses coûts de 1 milliard d'euros et de réaliser des cessions massives d'actifs portant sur 15 milliards d'euros, près d'un tiers de ce programme de cessions étant déjà signé.

* BNP Paribas remonte de 3,9% avec Société Générale (+3,3%).

* Orange gagne 2,3%. Martin Bouygues a indiqué que Bouygues souhaiterait détenir au moins de 10% du capital de l'opérateur si le rachat de Bouygues Telecom devait avoir lieu. "Entre 10 et 15% du capital" serait "très correct", a-t-il précisé.

* Seb monte de 1,4%. Les ventes 2015 ont progressé de 8% en données organiques à 4,77 MdsE, pour un résultat opérationnel d'activités de 428 ME, soit 9% de marge. Un dividende de 1,54 euro par action sera proposé, en hausse de 6,9%. Le groupe vise une hausse de ses résultats cette année, sans la chiffrer.

* Axa gagne 1,2%. Les résultats annuels sont globalement conformes aux attentes. L'assureur a réalisé en 2015 un résultat opérationnel en hausse de 10% à 5,6 milliards d'euros (+2% à change constant) pour un chiffre d'affaires en augmentation de 7% à 99 milliards d'euros (+1% à change contant). Le bénéfice net affiche une progression de 3% à 5,6 milliards d'euros. Un dividende de 1,10 euro sera proposé.

* Veolia (+1,1%) a publié ce matin des résultats proches des attentes, tout en portant son dividende à 0,73 euro par action, comme le groupe s'y était engagé en décembre.

VALEURS EN BAISSE

* Zodiac Aerospace plonge de 25,3%. Nouvel avertissement pour le groupe, qui ne tiendra pas son objectif d`une marge opérationnelle proche de 10% sur l'exercice 2015/2016, le calendrier de redressement industriel de la branche Sièges devant s`étaler sur une période plus longue que les 18 mois initialement prévus.

* Peugeot reperd 2,8%. Malgré un redressement spectaculaire des comptes publiés hier, l'absence de dividende a fait tiquer certains analystes. HSBC a exclu le dossier de ses valeurs préférées et UBS a ajusté en baisse son cours cible à 15 Euros.

* Safran (-1,1%) a publié des résultats 2015 un peu courts par rapport aux attentes. Le groupe a "chargé la barque" en matière de dépréciations, sur le programme Silvercrest et sur les dérivés de change. Les prévisions 2016 sont prudentes.

 
0 commentaire - Clôture Paris : le CAC40 s'envole de 2,2%
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]