Clôture Paris : les banques tirent le CAC40 sur les 5.000 points

Clôture Paris : les banques tirent le CAC40 sur les 5.000 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 03 mars 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Le marché parisien a enfin franchi la barre des 5.000 points en séance ce vendredi avant de clôturer à 4.995 points (+0,63%) Si le CAC40 évolue encore très loin de ses plus hauts historiques, il faut remonter au mois de novembre 2015 pour retrouver l'indice phare de la place française à un tel niveau. C'est donc une belle semaine qui se termine pour la bourse de Paris avec une progression de 3% et une nette surperformance du secteur bancaire. Paradoxalement, l'hypothèse d'un prochain relèvement des taux d'intérêt américains est loin de contrarier les marchés et profite aux valeurs financières. Ce soir, Janet Yellen doit prononcer un discours sur les perspectives économiques à 19h00. Les investisseurs essaieront justement de percer les intentions de la patronne de la Fed sur les taux directeurs, après une série de déclarations de ses gouverneurs laissant penser que la poursuite du resserrement monétaire pourrait être plus précoce que le marché ne l'anticipait.

VALEURS EN HAUSSE

* Gemalto (+8% à 61,7 Euros) a publié des résultats 2016 conformes aux dernières indications qui avaient été fournies. Le groupe est désormais attendu sur ses perspectives post-rachat de 3 M Identity Management, qui devrait être finalisé d'ici la fin juin.

* Les bancaires restent recherchées, BNP Paribas et Crédit Agricole gagnant près de 3%.

* Comme l'ensemble du secteur bancaire, la Société Générale pointe en vive hausse en fin de semaine, sur un gain de 4,6% à 46 Euros. L'établissement de la Défense bénéficie des solides résultats dévoilés par sa filiale ALD. Le gestionnaire de flottes de véhicules, que la SG souhaite introduire en bourse dans les prochains mois, a vu son bénéfice net bondir de 21% en 2016 à 511,7 millions d'euros pour un produit net des activités en hausse de 6,1% à 1,24 MdsE.

* PSA Group (+2,9% à 19 Euros) : la rumeur d'un accord la semaine prochaine entre le constructeur et General Motors sur Opel se fait plus pressante sur les marchés. Il faut dire que l'ouverture du Salon de Genève, mardi, approche, et que les observateurs trouvent que cette grand'messe de l'automobile est une excellente occasion pour annoncer des noces. Il faudra pour cela que les derniers désaccords entre le français et l'américain soient surmontés, notamment concernant l'ardoise des retraites et le cantonnement ou non de la marque Opel à l'Europe.

* Engie gagne 1,5% à 12,8 Euros après avoir bondi de 8,2% la veille. L'action a gagné presque 15% sur la semaine, sa meilleure performance depuis la semaine du lundi 13 octobre 2008, quand le titre (qui s'appelait encore GDF Suez). L'objectif de cours moyen des analystes sur Engie s'est déplacé de 13,76 à 14,09 euros, après la publication des résultats 2016 et des perspectives 2017 de l'énergéticien. Après une période d'actualité adverse, un point d'inflexion semble avoir été atteint sur le dossier, avec un flux d'informations plus porteur, au niveau des cessions, du plan stratégique et des objectifs. Parmi les changements les plus en vue, Bank of America Merrill Lynch a été séduit et relève sa recommandation à l'achat.

VALEURS EN BAISSE

* CGG chute de 10% à 8 Euros. Le groupe a beau avoir fait des efforts de restructuration, l'atonie du marché géophysique a lourdement pesé sur ses résultats. Ecrasée sous le poids de sa dette, la société n'a pas les ressources nécessaires pour y faire face, sans passer par une lourde restructuration. La dette non-sécurisée devrait être convertie en actions, entraînant une dilution XXL. Mais ça, les investisseurs le savaient déjà.

* Solocal (-1,7% à 2,92 Euros) : le groupe a bouclé son augmentation de capital en levant 273 ME en cash auprès de ses actionnaires actuels. Le complément, proposé aux créanciers par une conversion de dette, pour atteindre les 398 ME prévus par le plan de refinancement, atteint 125 ME. En conséquence, les créanciers détiennent 35,8% du capital de Solocal, les actionnaires précédents et les nouveaux entrants 64,2%. La cotation doit reprendre aujourd'hui.

* Publicis (-1,7% à 63,1 Euros) a été influencé par la chute de son concurrent WPP (-8% à Londres). Le premier groupe publicitaire mondial a dévoilé des revenus 2016 record mais a aussi fait part d'objectifs prudents pour 2017 après un début d'année poussif. La firme britannique a dégagé en 2016 un chiffre d'affaires en croissance organique de 3% (à 14,4 milliards de livres, en hausse de 17,6% en publié) tout en ajoutant qu'il n'avait progressé que de 1,5% en janvier. Le bénéfice net annuel a bondi de 20,6% à 1,5 Md£ (+7,2% à change constant) alors que l'Ebita ajusté a progressé de 20,8% à 2,42 Mds£ (+8% à change constant).

 
3 commentaires - Clôture Paris : les banques tirent le CAC40 sur les 5.000 points
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]