Clôture Paris : nouveau sommet annuel au-dessus des 4.800 pts !

Clôture Paris : nouveau sommet annuel au-dessus des 4.800 pts !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 décembre 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Au lendemain d'une baisse de 0,7%, le CAC40 a repris de la hauteur ce jeudi, repassant au-dessus des 4.800 pts, et s'offrant par la même occasion un nouveau sommet annuel, à 4.819 pts en clôture (+1,05%). La Réserve Fédérale a donc, comme prévu, annoncé hier soir une hausse son principal taux directeur d'un quart de point, pour le porter dans une fourchette allant de 0,50% à 0,75%. En parallèle, la Fed a légèrement relevé ses prévisions de croissance aux Etats-Unis et ses anticipations pour le taux des Fed Funds, qui pourraient ainsi connaître trois nouveaux relèvements en 2017... Les conséquences de ces annonces sont un nouveau renforcement du dollar face à l'euro et une remontée des taux obligataires.

Côté sociétés, le secteur pharmaceutique, toujours agité par la rumeur Sanofi / Actelion, a vu une autre opération de concrétiser, le rachat par Lonza de Capsugel pour 5,5 milliards de dollars. EDF est également sous le feu des projecteurs après avoir une nouvelle fois réduit ses prévisions de résultats...

Outre-Atlantique, Wall Street, après avoir cédé aux prises de bénéfices hier soir, s'offre un nouveau rebond actuellement, à l'assaut de nouveaux records !

ECO/DEVISES

La Réserve fédérale a donc relevé son principal taux directeur d'un quart de point, dans une fourchette de 0,50% à 0,75% mais elle a aussi rehaussé ses objectifs de taux directeurs pour 2017, 2018 et 2019, signifiant notamment qu'elle comptait relever ses taux trois fois l'an prochain.

La forte croissance de la zone euro se poursuit en décembre, la région enregistrant sa meilleure performance trimestrielle de l'année en cours, selon les dernières données PMI Flash. L'enquête met également en évidence une nouvelle intensification des tensions inflationnistes. L'Indice PMI Flash Composite de l'Activité Globale dans l'Eurozone s'inscrit ainsi à 53,9, identique au mois précédent et en ligne avec les attentes. L'Indice PMI Flash de l'Industrie Manufacturière ressort pour sa part sur un sommet de 68 mois, à 54,9 (53,7 en novembre). Enfin, l'indice relatif aux services atteint 53,1, contre 53,8 en novembre, au plus bas depuis 2 mois.

L'indice désaisonnalisé Flash Composite Markit de l'Activité Globale en France se redresse de 51,4 en novembre à 52,8, mettant ainsi en évidence un taux de croissance de l'activité élevé, le plus fort depuis 1 an et demi. Dans le détail, l'indice flash relatif aux services s'établit à 52,6 (51,6 en novembre), sur un plus haut de 3 mois et l'indice relatif à l'industrie manufacturière atteint 53,5 (51,7 en novembre), au plus haut depuis 67 mois. Les trois indices ressortent nettement supérieurs aux attentes du consensus.

L'indice du marché immobilier américain mesuré par la National Association of Home Builders pour le mois de décembre 2016 est ressorti à 70, contre un consensus de place de 63 et un niveau de 63 par ailleurs affiché sur le mois antérieur. L'indice s'envole donc de 7 points, pour sa première mesure consécutive à l'élection présidentielle américaine. Cet indicateur du sentiment des professionnels de l'immobilier aux USA ressort par ailleurs au plus haut niveau depuis le mois de juillet 2005.

L'indice flash PMI manufacturier américain du mois de décembre 2016 est ressorti à 54,2, en ligne avec le consensus de place, contre une lecture finale de 54,1 un mois auparavant. L'indice n'affiche donc pas de grande évolution, traduisant une croissance constante de l'activité manufacturière.

Le déficit courant américain du troisième trimestre 2016 est ressorti à 113 Mds$ selon l'évaluation gouvernementale du jour, contre un niveau révisé de 118,3 Mds$ pour la période antérieure. Le consensus était de -111 Mds$ pour le troisième trimestre.

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Philadelphie pour le mois de décembre 2016 est ressorti positif de 21,5 points, contre +10 de consensus de place. L'indicateur traduit une très forte accélération de la croissance de l'activité manufacturière dans la région.

L'indice américain des prix à la consommation pour le mois de novembre 2016 est ressorti en croissance de 0,2% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus de place (+1,7% en glissement annuel). Le 'CPI' américain hors alimentaire et énergie a également progressé de 0,2% par rapport au mois précédent, conformément au consensus (+2,1% en comparaison de l'an dernier).

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 4.000 la semaine passée à 254.000. Un chiffre globalement en ligne avec les attentes puisque le consensus tablait sur 255.000. Cela fait désormais 93 semaines consécutives que les inscriptions ressortent sous la barre des 300.000, soit la plus longue série depuis 1970.

L'indice d'activité manufacturière régionale dit 'Empire State' de la Fed de New York est ressorti positif de +9 points pour le mois de décembre 2016, contre +3 points de consensus de place, et 1,5 un mois plus tôt.

La Banque d'Angleterre a opté pour le statu quo à l'issue de sa réunion de décembre. La banque centrale a conservé un taux directeur de 0,25% et maintenu la taille de ses programmes de rachat d'actifs. Le vote a été unanime.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0397$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 50,3$, et le Brent s'affiche à 53,4

VALEURS EN HAUSSE

* Les banques dominent le palmarès du CAC40. BNP Paribas gagne 5,3% avec Crédit Agricole (+3,8%). La hausse des taux directeurs américains joue donc en faveur des banques en normalisant un peu plus la situation sur les taux obligataires. Le taux à 10 ans français remonte notamment à 0,8%.

* Société Générale s'adjuge aussi 3,4%. Natixis est passé de Neutre à Achat sur la banque de la Défense, tout en relevant son objectif de 34 à 54 Euros.

* Sur le CAC40, Airbus grimpe aussi de 2,7% avec AccorHotels (+3,5%).

* Air Liquide (+1,5%). Selon nos informations, Morgan Stanley a relevé de "pondération en ligne" à "surpondérer" sa recommandation sur le dossier, dont la valorisation passe de 92 à 115 Euros.

* Renault (+1,3%). Les immatriculations de véhicules neufs sont reparties de l'avant en Europe en novembre, en hausse de 5,8% à 1.148.618 unités. Les performances par constructeurs sont encore contrastées. Renault fait mieux que la moyenne (+16,8%). PSA souffre à nouveau (-4,3%) avec un plongeon de -35,4% pour DS et des baisses plus contenues pour Peugeot (-1,1%) et Citroën (-4,8%).

VALEURS EN BAISSE

* EDF plonge de 12,7%. Le groupe a peut-être intérêt à stopper pour un temps ses prévisions de résultats. Le conseil d'administration a une nouvelle fois révisé en baisse ses anticipations lors de la réunion tenue hier. Pas celles de 2016, qui sont confirmées, mais celles de 2017 cette fois. L'EBITDA 2017 se situera dans la fourchette 13,7 à 14,3 MdsE, alors que le consensus est actuellement positionné à 15,8 MdsE. La faute aux prix en France et au Royaume-Uni et aux volumes ARENH souscrits pour 2017.

* Solocal (-2,7%). C'est aujourd'hui que se tient l'assemblée générale cruciale, qui déterminera l'avenir de l'entreprise. Hier, le Tribunal de commerce de Nanterre a repoussé le référé déposé par D&P pour faire ajourner la réunion. L'assemblée générale aura bien lieu à 16h00 à l'Espace Grande Arche de la Défense.

* Sur le CAC40, Klépierre recule de 1,9% avec ArcelorMittal (-1,6%) ou encore Carrefour (-1,1%).

 
0 commentaire - Clôture Paris : nouveau sommet annuel au-dessus des 4.800 pts !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]