Clôture Paris : nouveau sommet annuel pour le CAC40 !

Clôture Paris : nouveau sommet annuel pour le CAC40 !©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 07 avril 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Soutenu hier en fin de séance par les déclarations rassurantes de la BCE quant à la poursuite de sa politique monétaire "ultra-accommodante", le CAC40 a encore gagné 0,27% ce vendredi, clôturant ainsi sur un nouveau sommet annuel, de 5.135 pts ! L'actualité est chargée en cette fin de semaine avec, d'une part, une résurgence des tensions géopolitiques, notamment entre les Etats-Unis et la Russie après les frappes américaines surprises contre une base aérienne en Syrie cette nuit, et d'autre part, le rapport particulièrement contrasté de l'emploi américain en mars, le tout sur fond de rencontre au sommet entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping en Floride. Le baril WTI profite de cette actualité pour revenir sur les 52$, tandis que l'once d'or remonte sur les 1.265$.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC40 gagne 0,25%.

ECO/DEVISES

Le rapport officiel du Département américain au travail concernant l'emploi US du mois de mars vient d'être publié. Le nombre de créations de postes s'élève à 98.000 sur la période. Le consensus de place était logé à ...175.000. Le taux de chômage ressort quant à lui à 4,5%, contre un consensus de 4,7% et 4,7% le mois précédent. Dans le privé uniquement, le nombre de créations de postes s'affiche à 89.000, contre 170.000 de consensus et 221.000 en février (227.000 en première lecture). Le salaire horaire moyen a augmenté de 0,2%, contre +0,3% de consensus. En données révisées, le nombre de créations de postes en février ressort à 219.000 (contre 235.000 en première lecture) et le nombre de créations en janvier s'affiche à 216.000 (contre 238.000 pour la précédente estimation).

La BCE n'est pas prête à relever ses taux d'intérêt directeurs cette année, même si l'Allemagne fait pression en ce sens. Tel est le message de clarification transmis jeudi par le président de la BCE, Mario Draghi, et par Peter Praet, l'économiste en chef de la banque centrale européenne. Alors que des spéculations circulent depuis plusieurs semaines sur un relèvement du taux de dépôt (actuellement fixé à -0,4%) en fin d'année 2017, Mario Draghi y a coupé court. A trois semaines de la prochaine réunion de la BCE, prévue le 27 avril prochain, il a affirmé qu'il ne voyait "aucune raison de dévier des indications que nous avons régulièrement données dans la déclaration introductive de nos conférences de presse".

La production industrielle française accuse un net repli de 1,6% en février après avoir déjà diminué de 0,2% le mois précédent. Le consensus tablait sur une hausse de 0,5%. La production manufacturière recule pour sa part de 0,6% après -0,9% en janvier.

La production industrielle allemande, ajustée des variations saisonnières et des effets calendaires, a augmenté de 2,2% en février, comme au mois précédent (contre +2,8% annoncé initialement). Le consensus tablait sur un repli de 0,1%.

L'excédent commercial allemand a atteint 19,9 milliards d'euros en février contre 17,7 MdsE attendus par le marché. Ajustée des variations saisonnières et des effets calendaires, les importations ont reculé de 1,6% alors que les exportations ont augmenté de 0,8%.

Les regards sont par ailleurs tournés vers la Floride, où Donald Trump reçoit le président chinois, Xi Jinping, dans sa résidence de Mar-a-Lago. Une rencontre électrique alors que Washington a lancé la rédaction d'une liste de "tricheurs" en matière de commerce international. En outre, il sera question de l'épineux dossier de la Corée du Nord, qui a tiré mardi un nouveau missile en Mer du Japon, et surement de la nouvelle stratégie des Etats-Unis dans le conflit syrien...

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0615$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 52$ et le Brent s'affiche à 55$. L'once d'or grimpe de son côté sur les 1.265$.

VALEURS EN HAUSSE

* LDC (+3%). Le volailler a terminé l'exercice 2016-2017 avec un chiffre d'affaires de 3,58 MdsE (+2,9%), qui va lui permettre de réaliser une progression de son résultat opérationnel courant supérieur aux objectifs annoncés (de l'ordre de 5%). Le groupe a par ailleurs annoncé le rachat de Lionor (47 ME de CA) et de Couvoir Perrot (32 ME de CA, en cours de négociation).

* Sur le CAC40, Kering grimpe de 1,9% soutenu par une note positive de Goldman Sachs. Engie monte également de 0,3% avec Renault (+0,7%) ou encore Air Liquide (+1,2%).

* EDF (+1,5%). Le conseil d'administration, réuni jeudi, a voté une motion qui soumet la fermeture de la centrale de Fessenheim à des conditions. Conséquence : la demande officielle d'abrogation de l'autorisation d'exploiter la centrale ne sera pas faite avant la fin du quinquennat de François Hollande, dont c'était une promesse de campagne en 2012. EDF laisse ses options ouvertes même si, dans un communiqué, le groupe évoque "la fermeture de façon irréversible et inéluctable de Fessenheim"... si les conditions sont définitivement remplies, notamment le démarrage de Flamanville 3 et le respect du plancher de production nucléaire.

* Safran (+1,2%) a bouclé la vente de Morpho Detection LLC à Smiths Group, conformément à l'accord signé en avril 2016. Le groupe français enregistrera une plus-value de cession avant impôts dans ses comptes du premier semestre 2017. Safran avait annoncé la vente de Morpho Detection à Smiths en avril 2016 pour une valeur d'entreprise de 710 millions de dollars.

* Les valeurs pétrolières profitent peu de la hausse du baril. Total gagne 1%.

* Du côté des bancaires, Société Générale monte de 0,8% avec Crédit Agricole (+0,4%).

VALEURS EN BAISSE

* Carrefour perd 2,8%. Jusqu'ici à "neutre" sur le distributeur, UBS a dégradé ce vendredi sa recommandation à "vendre", tout en ramenant de 24,50 à 19,50 Euros son cours cible. Pour justifier sa décision radicale, le bureau de recherche helvétique pointe du doigt le contexte concurrentiel sur le marché français. UBS redoute une dégradation supplémentaire des marges du distributeur, compte tenu d'une guerre des prix qui fragilise ses positions. UBS entrevoit notamment de nouvelles pertes de parts de marché pour Carrefour sur les hypermarchés, format qui génère plus de la moitié des revenus du groupe, au profit des enseignes les plus offensives sur les prix, Leclerc et Lidl.

* Sur le CAC40, Axa perd aussi 0,6% avec ArcelorMittal (-0,7%) ou encore Orange (-0,3%).

* Airbus (stable). Le marché de l'aviation civile reste atone à l'issue du premier trimestre 2017, comme le montrent les chiffres publiés par Airbus. En mars, l'industriel a livré 62 appareils mais n'a engrangé que 22 commandes. Après trois mois en 2017, le solde de commandes nettes n'atteint que 6 appareils, car Airbus a engrangé 26 commandes mais a enregistré 20 annulations. Les livraisons sur trois mois, elles, sont plus normales, avec 136 avions remis à leurs propriétaires. La faiblesse des commandes est accentuée par la tenue cette année de la biennale du Salon du Bourget, du 19 au 25 juin, qui est traditionnellement l'occasion d'annoncer de gros contrats.

* Vivendi a mis un terme à la "classe action" de 2002 en versant 26,4 M$ aux plaignants, soit environ un tiers du montant total de 78 M$, en ce compris les jugements déjà rendus. Cet accord se traduira par une reprise nette de provision d'environ 25 ME dans les comptes de l'exercice 2017 de Vivendi. La provision ayant été déduite fiscalement, cette reprise sera taxée en 2017. Cet accord est soumis à l'approbation finale du tribunal compétent. Pendant ce temps, les régulateurs italiens auraient le groupe dans le collimateur.

 
0 commentaire - Clôture Paris : nouveau sommet annuel pour le CAC40 !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]