Clôture Paris : puissant rebond pour le CAC40 !

Clôture Paris : puissant rebond pour le CAC40 !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 15 décembre 2015 à 18h00

LA TENDANCE

Après cinq séances consécutives de baisse, pour une perte cumulée de 6%, le CAC40 s'est offert un puissant rebond de 3,16% ce mardi, repassant ainsi au-dessus des 4.600 pts, à 4.614 pts en clôture. Les marchés profitent aujourd'hui de la hausse des prix du pétrole, en attendant la fin de la réunion FOMC de la Fed qui a débuté ce mardi et le communiqué monétaire demain soir. Sauf surprise de dernière minute, la Fed devrait, pour la première fois depuis près de 10 ans, relever ses taux d'intérêts. Janet Yellen, qui tiendra par la suite une conférence de presse, pourrait livrer quelques indices intéressants concernant le futur rythme de la hausse des taux aux Etats-Unis.

ECO/DEVISES

Les milieux financiers allemands voient leur confiance s'accroître en décembre. L'indice ZEW progresse de 10,4 à 16,1 points au niveau des attentes et de 54,4 à 55 points au niveau de la situation actuelle. Les chiffres sont supérieurs aux attentes du consensus (respectivement 15 et 54,2 points).

La Fed tient aujourd'hui et demain sa réunion de politique monétaire. Il s'agit d'une réunion cruciale et probablement historique, puisque la Fed devrait, selon le consensus de place, procéder à un premier relèvement des taux sur les fonds fédéraux. Il s'agirait alors de la première hausse des taux depuis juin 2006. Le taux des 'fed funds' est au plancher entre zéro et 0,25% depuis fin 2008, et pourrait donc augmenter d'un quart de point. Le verdict monétaire de la Fed est attendu demain soir à 20 heures, avec les perspectives économiques de la Banque centrale. La conférence de presse de Janet Yellen se tiendra demain à 20h30, à l'issue de la réunion. Les investisseurs surveilleront le discours de la Fed, qui devrait confirmer son intention de ne durcir que très graduellement sa politique monétaire.

L'indice du marché immobilier américain mesuré par la National Association of Home Builders est ressorti à 61 pour le compte du mois de décembre 2015, contre un consensus de place de 63 et un niveau de 62 un mois auparavant.

L'indice américain des prix à la consommation pour le mois de novembre 2015 est ressorti stable en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus de place. L'indice 'CPI' considéré hors alimentaire et énergie, quant à lui, progresse de 0,2% par rapport au mois antérieur, conformément au consensus, ici encore. En comparaison de l'an dernier, le CPI progresse de 0,5% (+2% hors alimentaire et énergie).

L'indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York pour le mois de décembre 2015 est ressorti négatif de 4,59 points, contre un consensus de place logé à -7 et un niveau de -10,74 un mois plus tôt. Ainsi, l'indicateur reste négatif, traduisant une contraction de l'activité, mais la régression a tendance à ralentir en comparaison du mois de novembre.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0923$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 37,1$ et le Brent s'affiche à 38,5$.

VALEURS EN HAUSSE

* Nicox (+20%). La spéculation reprend sur le dossier, dont le titre s'envole après avoir déjà pris plus de 11% la veille. Alors qu'une réunion actionnaires est prévue demain soir à Paris, le groupe pourrait en profiter pour revenir sur l'annonce faite en début de mois. Nicox a en effet admis étudier "différentes options stratégiques" pour ses activités commerciales européennes, qui pourraient aller de la vente à l'adossement, afin de réduire la consommation de trésorerie. Il va sans dire que la société préfèrerait sans aucun doute se séparer de ces activités définitivement... Les activités de Nicox en Europe couvrent cinq pays (Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Espagne), une trentaine de produits et 10 millions d'euros de revenus annuels. Nicox entend se concentrer sur le latanoprostène bunod et l'AC-170 et sur les projets de R&D, dont le NCX 4251 pour le traitement de la blépharite et le NCX 470 dans le glaucome.

* Plastic Omnium monte de 8,9% et Faurecia progresse de 6,9% après l'annonce du rachat des systèmes extérieurs de Faurecia par Plastic Omnium, pour 665 millions d'euros. Cette branche forte de 22 sites industriels et 7.700 salariés réalise un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 2 milliards d'euros. Le "nouveau Faurecia" est recentré sur trois métiers, les sièges automobiles, les échappements et les systèmes intérieurs, et peut désormais investir dans d'autres domaines.

* ArcelorMittal grimpe de 5,5% après avoir trébuché de près de 13% au cours des deux dernières séances. Outre un rebond technique évident, la valeur bénéficie d'une décision de la Commission européenne qui a ordonné lundi que les importations de certaines catégories d'acier en provenance de Chine et de Russie soient enregistrées dans le cadre d'une enquête en cours concernant d'éventuelles pratiques de dumping de ces deux pays. "Toutes les annonces protectionnistes sont une bonne nouvelle pour les groupes miniers (...) Ces valeurs sont très affectées par la chute des cours des métaux et c'est l'un des seuls moyens aujourd'hui pour elles de redresser la barre", explique à Reuters, un gérant de fonds parisien.

* Sanofi bondit de 5,3%. Les grandes manoeuvres commencent avant même la fin de l'année chez Sanofi. Le laboratoire a entamé des négociations exclusives avec Boehringer Ingelheim en vue d'un échange d'actifs. Le français apporterait son activité vétérinaire Merial, valorisée 11,4 milliards d'euros, contre l'activité santé grand public de l'allemand, valorisée 6,7 milliards d'euros (hors périmètre chinois, qui ne fait pas partie de la transaction). Boehringer Ingelheim verserait en complément 4,7 MdsE à Sanofi.

* Total suit le rebond du pétrole avec un gain de 4,2%.

* Peugeot gagne 3,2%. Le marché européen a enregistré un 27ème mois consécutif de croissance en novembre, avec un bond des immatriculations de véhicules particuliers de 13,7% à 1.085.259 unités, a révélé ce matin l'association professionnelle ACEA.

* Renault reprend 2,9%. Le compromis signé entre les différents protagonistes du dossier Renault / Nissan n'a pas mis fin à toutes les dissensions existant entre les deux entreprises, loin de là. Carlos Ghosn, qui pilote les deux constructeurs, a certes estimé que la hache de guerre était désormais enterrée avec la France, tout en promettant des lendemains plus compliqués lorsqu'il devra passer la main. Le dirigeant, qui intervenait depuis Yokohama au Japon, a prévu de rester en place tant que ses actionnaires le soutiennent. "Il est très probable qu'à l'avenir, ce système d'un CEO pour deux entreprises ne perdure pas", a-t-il indiqué.

* Technip (+2,8%) a décroché un contrat à prix forfaitaire sur le champ Odd Job, dans le Golfe du Mexique. Le groupe fournira à Deep Gulf Energy II des prestations de management de projet et des services d'ingénierie, et fabriquera et installera des flowlines à double enveloppe, des risers caténaires en acier, le module de support subsea et de l'embout FLET. Technip fabriquera aussi un jumper (conduite flexible de courte longueur utilisée pour raccorder deux structures sous-marines) et assurera la pré-mise en service de la flowline et du système SCR.

* Schneider gagne 1,1%. Le groupe renonce à racheter Aveva. Les deux entreprises regrettent de ne pas avoir pu trouver un terrain d'entente, en dépit de leurs efforts. Elles expliquent que des défis d'intégration ont été identifiés en cours de route, insurmontables sauf à prendre des risques trop importants, pour un coût incertain. Une situation rendue encore plus difficile par la complexité du montage envisagé. Aucune indemnité de rupture n'est due entre les parties, qui ont mis un terme aux négociations par consentement mutuel.

* Alstom (+1%) a décroché un contrat de 160 millions d'euros pour la fourniture de 30 trains électriques Coradia Continental à la Hessische Landesbahn Gmbh à Hesse, en Allemagne. Les trains devraient entrer en service commercial en décembre 2018 sur le réseau Südhessen-Untermain, reliant les villes de Wiesbaden, Mayence, Darmstadt, Francfort et Aschaffenburg, dans la partie Centre-Ouest de l'Allemagne. "En tant que partenaire de longue date, nous sommes heureux de poursuivre notre belle collaboration avec la société Alstom et d'agrandir notre parc avec les trains électriques Coradia Continental", déclare Veit Salzmann, directeur général de HLB GmbH.

VALEURS EN BAISSE

* Bouygues recule de 1,1% alors que plusieurs analystes récemment ont abaissé leurs prévisions concernant les résultats de la filiale TF1.

* Pas de rebond pour Vallourec qui se rapproche des 8 Euros (-0,8%).

 
0 commentaire - Clôture Paris : puissant rebond pour le CAC40 !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]