Clôture Paris : rebond pour le CAC40

Clôture Paris : rebond pour le CAC40

Illustration générique bourse

Boursier.com, publié le mardi 12 janvier 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Après une première semaine 2016 catastrophique et quatre séances consécutives de baisse, le CAC40 s'est enfin offert un rebond (technique) ce mardi, de 1,53% à 4.379 pts en clôture, après avoir atteint en séance les 4.429 pts. Un rebond qui ne profite néanmoins pas aux valeurs liées au pétrole, alors que les cours du baril flirtent désormais avec le seuil symbolique des 30 dollars... L'indice parisien affiche à présent une baisse de 5,5% depuis le début de l'année. Aux Etats-Unis, Wall Street hésite actuellement, alors que la saison des résultats a débuté hier soir avec les comptes trimestriels d'Alcoa...

ECO/DEVISES

La croissance dans la zone euro aurait atteint 1,5% en 2015, selon le dernier rapport trimestriel réalisé conjointement par l'IFO allemand, l'Insee et l'Istat italien. La reprise devrait se poursuivre en 2016 mais à un rythme limité puisque les 3 Instituts tablent sur une hausse du produit intérieur brut de 0,4% au cours des deux premiers trimestres de l'année en cours. La consommation privée resterait le principal moteur de la reprise ; elle serait soutenue par la nouvelle baisse des prix du pétrole et une hausse des revenus d'activité. En outre, la politique budgétaire soutiendrait davantage la consommation publique, surtout en Allemagne. Avec des conditions de financement favorables et une utilisation accrue des capacités de production, l'investissement accélérerait au premier semestre 2016. Sous l'hypothèse conventionnelle d'un prix du baril de pétrole figé à 35$ et d'un taux de change stable à 1,08 $/EUR, l'inflation augmenterait modérément et atteindrait +0,4% au deuxième trimestre 2016, précisent les 3 Instituts.

Selon le Département américain au travail ce mardi, les ouvertures de postes aux États-Unis pour le mois de novembre 2015 sont ressorties au nombre de 5,431 millions d'unités, contre un niveau révisé à 5,349 millions pour le mois d'octobre 2015. Le consensus pour le mois de novembre était logé à 5,41 millions de postes.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0830$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 30,3$ et le Brent s'affiche à 30,7$.

VALEURS EN HAUSSE

* Gameloft s'envole de 9,8% après deux séances consécutives de nette baisse.

* Nexity reprend 5,9%. Crédit Agricole Immobilier et Nexity ont annoncé la vente en état futur d'achèvement d'un immeuble de bureaux de 21.500 mètres carrés dans le 20ème arrondissement de Paris. L'acquéreur est une société constituée de fonds immobiliers gérés par Amundi Immobilier.

* En tête du CAC40, Peugeot gagne 4,7%. Les ventes mondiales de PSA Peugeot Citroën se sont élevées à 2.973.000 véhicules en 2015, en progression de 1,2% par rapport à 2014. En Europe, la marque principale se taille la part du lion, avec 1.056.000 Peugeot vendues, soit 9,4% de plus qu'en 2014. Citroën n'est pas en reste avec son meilleur volume de ventes depuis 2012, 731.000 véhicules, en hausse de 3%. DS, en cours de repositionnement, recule en revanche à 76.500 véhicules, malgré un sursaut au 4ème trimestre. PSA progresse de 5,9% sur le marché européen, à 1.864.000 unités. En Chine et Asie du Sud-Est, les ventes du constructeur ont légèrement reculé (-0,9%) à 736.000 unités, dont une hausse de 6% à 408.000 véhicules pour Dongfeng Peugeot, tandis que Citroën revendique 300.000 ventes dans le pays et que DS atteint 21.500 unités (+46%), soit plus du cinquième des ventes mondiales de la marque. La zone Moyen-Orient & Afrique est le 3ème pilier du groupe avec 180.200 unités vendues en 2015 (+6,4%). Le groupe conserve des ambitions réduites en Amérique Latine et en Eurasie, où le contexte économique reste difficile. Le management y reste concentré sur la rentabilité de ses activités et sur l'intégration locale de sa production.

* Orange grimpe de 4,1%. L'agence Reuters signale que lors de la présentation de ses voeux à la presse, Stéphane Richard a indiqué que les discussions avec Bouygues étaient désormais entrées dans une phase "approfondie", réaffirmant qu'elles ne devraient pas durer davantage que quelques semaines.

* LVMH grimpe de 3,1% avec Hermès (+1,5%) et Kering (+1,7%).

* BNP Paribas monte de 2,2% avec Société Générale (+0,9%), Crédit Agricole (+1,1%) ou encore Natixis (+1,2%).

* Airbus reprend 1,5%. 635 livraisons ont été réalisées en 2015, a annoncé ce matin le CEO Fabrice Brégier, un peu plus donc que les 629 de 2014. Les commandes nettes ont atteint 1.036 avions, au-delà du cap symbolique des 1.000 unités pour la troisième année consécutive. Le carnet de commandes atteint 6.787 appareils, soit environ 1.000 milliards de dollars aux prix catalogue. Il s'agit d'un nouveau record pour le secteur, qui représente dix années de production. Le ratio commandes sur facturations dépasse 1,5 fois. Le programme A380 a atteint l'équilibre opérationnel, comme cela avait été prévu. Les livraisons d'Airbus ont porté sur 491 monocouloirs et 144 gros porteurs, dont 14 A350, 103 A330 et 27 A380. Le groupe veut livrer plus de 650 appareils cette année, dont au moins 50 A350 et le premier A320neo au plus tôt. Il ambitionne d'obtenir au moins autant de commandes que de livraisons, sans fournir plus de détails à ce stade.

* Edenred (+1,2%) pousse ses pions au Brésil dans les cartes-carburant, en regroupant ses activités de gestion de frais professionnels avec celles d'Embratec. La nouvelle co-entreprise sera détenue à 65% par le français et à 35% par son nouveau partenaire brésilien. La transaction sera honorée par l'apport des actifs précités, ainsi que le versement en numéraire de 790 MBRL, soit environ 180 ME, par Edenred, qui attend un impact relutif d'environ 2% sur son résultat net part du groupe dès cette année, en base annuelle et avant amortissement de l'écart de première consolidation.

VALEURS EN BAISSE

* CGG reste sous pression (-6%) en attendant les modalités de son augmentation de capital.

* EDF perd plus de 4,3%. Déjà "lâché" par bon nombre de brokers, l'énergéticien français fait l'objet de nouvelles notes déprimantes, dont celle d'Exane qui ajuste en baisse son cours cible à 13 Euros, la Deutsche Bank ne visant plus de son côté que 10 Euros !

* Vallourec reste en baisse de 4%. Technip va entrer au capital de la filiale de soudage offshore et onshore Serimax, dans des conditions qui n'ont pas été précisées. Technip, qui sera minoritaire, et Serimax, mettraient en commun leur expertise et déploieraient la technologie de soudage de Serimax sur les conduites sous-marines et les navires de pose de Technip.

* ArcelorMittal rate le rebond et perd encore 3,9% pour sa cinquième séance consécutive de baisse.

 
0 commentaire - Clôture Paris : rebond pour le CAC40
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]