Clôture Paris : retour sous les 4.300 points

Clôture Paris : retour sous les 4.300 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 19 mai 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Les marchés boursiers continuent à évoluer sans véritable tendance avec un CAC40 qui ne s'éloigne guère des 4.300 points. Ce jeudi, l'indice de la bourse de Paris a reperdu 0,85% à 4.283 points malgré la contribution de Technip qui s'est illustré après l'annonce du rapprochement avec le groupe américain FMC Technologies côté à Wall Street. Le secteur pétrolier reculait pourtant aujourd'hui, dans le sens de la consolidation du baril avec un WTI de retour sur les 47 dollars (-2%). La bourse américaine restait d'ailleurs orientée à la baisse ce jeudi, après la publication hier soir des Minutes (le compte-rendu) de la dernière réunion de la Fed, les 26 et 27 avril dernier. Les investisseurs ont été surpris par le ton plus "faucon" (haussier) que "colombe" des banquiers centraux, qui remet à l'ordre du jour une possible hausse des taux directeurs dès juin, voire en juillet.

VALEURS EN HAUSSE

* Technip gagne finalement 6,3% à 49,3 Euros mais prenait jusqu'à 13% ce matin. Le nouveau groupe, TechnipFMC, affichera un chiffre d'affaires combiné de 20 milliards de dollars. L'opération sera réalisée en titres : les actionnaires de Technip recevront 2 actions du nouveau groupe en échange d'1 action Technip et les actionnaires de FMC Technologies recevront 1 action du nouveau groupe pour chaque action de FMC Technologies. L'entité sera cotée à New York et à Paris. TechnipFMC sera présidée par le PDG de Technip, Thierry Pilenko. Le siège social devrait déménager à Londres, même si l'entreprise sera dirigée depuis Paris et Houston notamment. "La logique industrielle pour une fusion entre sociétés d'ingénierie pétrolière et équipementiers est forte", expliquait ce matin l'analyste Nicholas J. Green, de Bernstein, en soulignant que les rapprochements sont nécessaires dans le secteur, pour réduire les coûts et débloquer les marchés futurs. "Toute proposition qui peut réduire de façon conséquente le coût de développement de nouveaux champs offshore porte en elle un avantage concurrentiel induit, car ce sont les seuls projets qui seront poursuivis par les compagnies pétrolières", ajoute Green, qui a calculé que TechnipFMC pourrait être en mesure de réduire de 30% le coût de développement d'un projet offshore à un horizon de trois à cinq ans, une analyse déjà mise en pratique par leur coentreprise Forsys Subsea.

* BNP Paribas (+0,7% à 45,3 Euros) va réduire d'environ 5% ses effectifs à Londres, dans le cadre du plan d'économies lancé dans sa banque de financement et d'investissement. La banque française devrait supprimer 233 postes et réaliser une soixantaine d'embauches, ce qui ramènerait les effectifs à environ 3.105 personnes outre-Manche, a indiqué une source à l'agence Reuters. La BFI subit également une cure d'amaigrissements dans d'autres pays d'Europe, ceux où les coûts salariaux sont les plus élevés. A l'inverse, des renforcements d'effectifs seraient prévus dans la péninsule ibérique et en Pologne, où les salaires sont moindres.

* Société Générale progresse aussi de 1,3% à 34,5 Euros. Les valeurs bancaires étaient soutenues par une note d'analystes. Bernstein estime en effet qu'il est normal d'être à "surpondérer" sur le secteur à ce stade alors que les valorisations ont atteint de nouveaux plus bas.

VALEURS EN BAISSE

* Euler Hermes perd 4,5% à 78,4 Euros. Allianz Vie a lancé la vente de 3.879.818 actions de l'assureur crédit, représentant la totalité de sa participation, soit 8,56% du capital social, par voie de placement privé. Euler Hermes va en racheter une partie (4,9%) et va annuler un total de 6,3% de son propre capital.

* Vallourec reperd 5% à 3,18 Euros, CGG 4,5% à 0,64 Euro et Total 2,4% à 42 Euros.

* Seb (-1,2% à 96,6 Euros) va racheter l'allemand EMSA, spécialiste d'articles et d'accessoires de cuisine, notamment les carafes et bouteilles isothermes et les boîtes de conservation. Le chiffre d'affaires d'EMSA s'est établi à 92 ME en 2015.

* Schneider Electric recule de 0,7% à 55,5 Euros. La société américaine Massachusetts Financial Services, agissant pour le compte de clients et de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré à l'AMF avoir franchi en baisse, le 16 mai 2016, le seuil de 5% du capital de Schneider Electric. Ce franchissement de seuil résulte d'une cession d'actions sur le marché et Massachusetts Financial Services détenait encore à cette date 4,99% du capital et 4,66% des droits de vote de Schneider.

* Eutelsat poursuit sa baisse de 2,8% sous les 18 Euros. Le titre a perdu presque 35% depuis son profit warning. Le hedge fund britannique Marshall Wace a déclaré à l'AMF détenir 0,97% du capital d'Eutelsat en position vendeuse à la date du 18 mai. Cette position vendeuse a été légèrement allégée par rapport à 1% du capital le 17 mai et 1,11% le 16 mai. Une autre position vendeuse significatives sur Eutelsat est répertoriée par l'AMF, à l'initiative de l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada (1,12% du capital le 18 février).

 
0 commentaire - Clôture Paris : retour sous les 4.300 points
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]