Clôture Paris : revoilà les 4.500 pts !

Clôture Paris : revoilà les 4.500 pts !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 04 octobre 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Après déjà quatre séances consécutives de progression, le CAC40 a encore gagné 1,11% ce mardi, dans le sillage notamment du rebond des bourses Allemande et Anglaise. L'indice parisien repasse par la même occasion au-dessus des 4.500 pts, à 4.503 pts en clôture !

A Francfort, le titre Deutsche Bank, après une coupure de trois jours, poursuit sa remontée en gagnant environ 2%. De l'autre côté de la Manche, la chute de la livre sterling ne fait pas que des malheureux... Les investisseurs britanniques en actions peuvent en effet se réjouir du plongeon de la devise locale puisque le FTSE 100 s'affiche sur de nouveaux sommets !

Outre-Atlantique, Wall Street se montre plus prudent actuellement, après les anticipations de croissance US revues à la baisse par le FMI, et en attendant les chiffres de l'emploi de vendredi, avant l'ouverture de la saison des résultats du troisième trimestre dès la semaine prochaine (avec Alcoa le 11 octobre)...

ECO/DEVISES

La croissance économique mondiale restera faible cette année avec le ralentissement américain et la décision de la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne, affirme le FMI dans son dernier rapport sur les Perspectives de l'économie mondiale. L'organisation prévoit une légère reprise en 2017 et au-delà, tirée principalement par la force des marchés émergents. "Prise dans son ensemble, l'économie mondiale s'est déplacée latéralement", déclare l'économiste en chef du FMI. "Nous avons légèrement abaissé les perspectives de croissance pour les économies avancées tout en rehaussant celles pour le reste du monde".

Si au global, le FMI maintient ses prévisions de croissance mondiale à 3,1% en 2016 et à 3,4% en 2017, il réduit nettement ses estimations pour les Etats-Unis. La croissance américaine devrait ainsi se limiter à 1,6% cette année, contre +2,2% espéré précédemment, du fait d'un mouvement prolongé de réduction des stocks et de la faiblesse de l'investissement des entreprises, liée pour une bonne part au secteur de l'énergie. La progression du PIB devrait ensuite accélérer à 2,2% en 2017 (+2,5% anticipé en juillet), l'effet pénalisant de la baisse du pétrole et de la vigueur du billet vert diminuant. Concernant la politique de la Fed, le FMI estime que les futures hausses de taux de la Réserve fédérale "devraient être progressives et liées à des signes clairs que les hausses de salaires et de prix sont durables".

Le FMI a parallèlement révisé en très légère hausse (+0,1 point) ses attentes pour la zone euro, à 1,7% en 2016 et 1,5% en 2017, par rapport à celles publiées juste après le référendum britannique. L'Allemagne (1,7% puis 1,4%) évoluerait dans la moyenne de la zone, la France (1,3% et 1,3%) juste en-dessous et l'Italie (0,8% et 0,9%) bien en deçà. Au niveau de la BCE, l'Institution pense que "la Banque centrale européenne devrait maintenir sa position accommodante actuelle jugée appropriée " et estime "qu'un assouplissement supplémentaire grâce à des achats d'actifs élargis pourrait être nécessaire si l'inflation ne parvient pas à décoller".

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1156$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 49$ et le Brent s'affiche à 51,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* Europcar (+4,5%) organise ce mardi sa première Journée Investisseurs. L'occasion pour la société de dévoiler sa stratégie de développement et ses ambitions à l'horizon 2020. A cette date, le loueur de voitures vise un chiffre d'affaires supérieur à 3 milliards d'euros (contre 2,142 MdsE en 2015), via des initiatives organiques et des acquisitions, avec une marge de Corporate EBITDA Ajusté supérieure à 14% (hors New Mobility).

* Peugeot monte de 3,1% avec Renault (+2,8%).

* Sur le CAC40, Safran s'envole de 3,2% pour sa troisième séance consécutive de progression.

* LVMH gagne 3%. Le groupe va prendre une participation majoritaire au capital de Rimowa, le numéro un mondial du bagage haut de gamme. Des accords ont été signés avec Dieter Morszeck, le petit-fils du fondateur, qui restera associé au capital et conservera les rênes de l'entreprise. Le montant de la transaction atteint 640 millions d'euros pour 80% du capital. L'opération reste soumise au feu vert des autorités de la concurrence. Rimowa a prévu de dépasser cette année 400 millions d'euros de chiffre d'affaires. Kering monte aussi de 3,2%.

* Société Générale gagne 1,4%. UBS a ajusté à la marge son objectif de cours sur la Société Générale, de 34 à 35 Euros, en recommandant à ses clients d'acheter l'action de la banque française.

* Axa (+1,2%). Le nouvel homme fort de l'assureur, Thomas Buberl, a écarté la spéculation estivale sur un intérêt que son groupe prêterait à Generali. Le dirigeant a estimé dans les colonnes du 'Süddeutsche Zeitung' qu'un tel rapprochement n'a pas de sens et qu'Axa est suffisamment gros dans sa configuration actuelle.

* EDF grappille 0,5%. En juin, le Conseil d'Etat avait rétabli les droits d'EDF après une décision arbitraire du gouvernement français concernant la fixation des tarifs réglementés entre novembre 2014 et mai 2015. L'exécutif a pris les arrêtés nécessaires. Cela va permettre à l'énergéticien d'engranger environ 1 milliard d'euros auprès de ses clients "bleus" et "verts". Pour les particuliers, cela représentera un surcoût de 30 euros en moyenne, qui sera étalé sur les prochaines factures. EDF avait déjà inclus le rattrapage dans ses objectifs financiers.

VALEURS EN BAISSE

* TF1 chute encore 1,9%, après avoir perdu 4% la veille et 1,4% lors de la séance précédente. Malgré des audiences très honorables en septembre, des analystes ont hier fait part de leurs doutes quant aux recettes publicitaires du groupe. "Le mois de septembre devrait probablement être difficile après un été déjà très mou", écrivait ce matin Natixis dans une note à ses clients.

* Sur le CAC40, Klépierre recule de 1,1% avec Unibail-Rodamco (-0,8%) ou encore Engie (-0,6%).

* Veolia cède 0,6%. Le groupe avait annoncé hier un beau contrat de 25 ans, représentant 240 millions d'euros en cumulé sur la durée, pour bâtir et opérer une unité de valorisation énergétique pour le Syndicat départemental d'élimination des déchets de l'Aube. Les travaux dureront 43 mois, à l'issue desquels débutera le contrat d'exploitation.

* M6 (-0,2%) Le groupe a annoncé la cession au groupe Alain Afflelou des sites internet Happyview.fr et Malentille.com, qui commercialisent respectivement des lunettes et des lentilles de contact en ligne. M6 avait acquis Happyview.fr et Malentille.com en 2013 mais précise qu'il est désormais temps de les adosser à un professionnel du secteur. L'objectif d'M6 est de poursuivre le développement de son pôle de vente à distance axé autour de ses activités de télé-achat et de sites ciblés de e-commerce.

 
2 commentaires - Clôture Paris : revoilà les 4.500 pts !
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    coucou les revoilà tout mouillés de chaud mais il ne faut pas rever c'est juste une bribe de ciel bleu , dans le lointain s'amoncellent encore et encore de gros nuages noirs lourds de menaces !

  • avatar
    Barbetorte -

    Jusqu'au prochain semblant de d'ombre de doute d'on ne sait quoi qui va nous remettre ces pignoufs cyclothymiques (et nous plus encore) dans le 37 ème dessous

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]