Clôture Paris : toujours pas de rebond...

Clôture Paris : toujours pas de rebond...©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 11 janvier 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Après une première semaine de 2016 catastrophique, marquée par une chute de 6,5% à Paris, le CAC40 a tenté, en vain, de se reprendre ce lundi, enregistrant finalement une nouvelle baisse de 0,49% à 4.313 pts en clôture, au terme d'une séance volatile. Après une clôture encore négative à Wall Street vendredi soir et un plongeon de 5% en Chine ce matin, rien n'incite à l'optimisme, d'autant que les cours du pétrole chutent à nouveau lourdement en ce début de semaine, désormais sous les 32$ le baril ! Le salut viendra peut-être des publications d'entreprises alors que les premières publications annuelles de grandes valeurs américaines et européennes approchent à grands pas...

ECO/DEVISES

Les adeptes d'un baril de pétrole à 20 dollars sont de plus en plus nombreux. Il faut dire qu'après avoir perdu environ un tiers de sa valeur en 2015, le brut a très mal débuté l'année 2016 en cédant plus de 10% la semaine passée sur fond d'inquiétudes sur l'état de santé de l'économie chinoise et d'offre surabondante. Après Goldman Sachs il y a quelques mois, Morgan Stanley estime à son tour que les cours de l'or noir pourraient tomber à ce niveau. A la différence de GS, l'autre banque d'affaires américaine justifie cette hypothèse par l'étroite corrélation entre les cours de l'or noir et le billet vert.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0886$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 31,6$ et le Brent s'affiche à 31,7$.

VALEURS EN HAUSSE

* EuropaCorp démarre la semaine sur un gain de 11,8% à la Bourse de Paris, après les révélations du quotidien 'Les Echos' selon lesquelles la société cherche activementun partenaire stratégique depuis plusieurs mois. Un scénario de sortie de la cote parisienne serait même à l'étude, avec l'appui d'un investisseur tiers. Des acteurs chinois ont été évoqués, mais également Vivendi. La banque d'affaires américaine Moelis aurait été mandatée. Les informations du quotidien financier, obtenues en interne, laissent penser que le groupe de Luc Besson n'a plus vraiment d'intérêt à rester en bourse et privilégierait un partenaire de long terme. Le nom de Vivendi avait déjà circulé par le passé, notamment en novembre dernier, lorsque 'La lettre de l'expansion' avait mentionné l'existence d'une offre de prise de participation du groupe dirigé par Vincent Bolloré. Quant à un éventuel retrait de la cote, la même publication en avait déjà parlé au mois de juin 2015.

* Innate Pharma (+8,5%) a signé un partenariat d'envergure avec Sanofi, portant sur une collaboration qui va évaluer jusqu'à deux candidats bispécifiques en utilisant la technologie d'Innate Pharma et les formats d'anticorps bispécifiques propriétaires de Sanofi ainsi que les cibles tumorales. Le jeune laboratoire sera éligible à des paiements d'étapes pouvant atteindre 400 ME ainsi qu'à des redevances assises sur les ventes nettes. Innate a aussi acquis le programme d'anticorps anti-CD39 d'Orega Pharma, en phase préclinique, dans des conditions non divulguées.

* Elior progresse de 2,3%, propulsé par des commentaires favorables d'UBS, entre autres soutiens. Dans une note publiée ce jour, le broker helvétique a initié la couverture sur le groupe de restauration collective avec un avis "achat" et une valorisation théorique de 22 Euros. Pour UBS, le marché surestime l'impact de la perte des contrats des aéroports de Nice et de Paris-Charles de Gaulle, et sous-estime à l'inverse l'effet positif des succès commerciaux engrangés.

* En tête du CAC40, Vinci rebondit de 2,1%. De sources de marchés, Bank of America Merrill Lynch a relevé son conseil sur le dossier à "acheter".

* Renault gagne 1,2%. La promesse de l'Etat de revendre les 4,7% du capital de Renault acquis au printemps dernier, ne pourra pas être tenue avant la mi-février au plus tôt. En effet, comme le souligne un article publié vendredi par 'lesechos.fr', l'Agence des participations de l'Etat (APE), qui gère les participations de l'Etat, ne peut plus agir sur les marchés dans les prochaines semaines, car il lui est interdit de céder des parts de Renault d'ici au 12 février, date prévue de la publication des résultats annuels du groupe.

* Air France KLM gagne 1%. En décembre, le groupe a encore été affecté par les conséquences des attaques terroristes qui ont eu lieu à Paris le 13 novembre 2015. Au cours du dernier mois de l'année écoulée, la compagnie aérienne et ses filiales ont transporté 6,7 millions de passagers, un niveau stable en glissement annuel. Les capacités ont progressé légèrement plus vite (+1,3%) que le trafic (+1,1%), si bien que le coefficient d'occupation se tasse très légèrement, à 82,9%. "L'impact négatif des attaques terroristes sur le chiffre d'affaires de décembre 2015 est estimé à 70 millions d'euros environ", explique le transporteur.

* Nokia monte de 0,7%. L'offre publique d'échange lancée par Nokia sur Alcatel-Lucent, qui a d'ores et déjà permis au groupe finlandais de prendre le contrôle du franco-américain, sera rouverte, conformément à la réglementation, a fait savoir l'AMF. Le calendrier indicatif prévoyait la fourchette 14 janvier au 3 février pour la réouverture. Euronext doit confirmer les dates incessamment sous peu.

VALEURS EN BAISSE

* Vallourec perd encore 6,6%. A la chute des cours du baril, vient s'ajouter deux avis prudents d'analystes. Oddo a ramené son avis de "neutre" à "alléger" sur le titre, tandis que Natixis a réduit son objectif de cours de 7,50 à 6 Euros, en maintenant un avis "alléger".

* CGG perd 3,7%. Le groupe a fait une synthèse de sa situation financière ce matin, alors que se tient aujourd'hui l'assemblée générale qui doit entériner l'augmentation de capital nécessaire à la restructuration de l'entreprise. Le management est parvenu à assouplir plusieurs de ses engagements bancaires, sous réserve de l'acceptation par ses actionnaires de sa levée de fonds. C'est ce qu'il s'emploiera à leur expliquer lors de la réunion du jour, avec quelques arguments à l'appui, notamment un 4ème trimestre 2015 plutôt bien géré compte tenu des circonstances sectorielles.

* LafargeHolcim cède 3%. Le titre n'a connu que du rouge depuis le début du mois, avec un repli cumulé de 11%.

* Groupe Eurotunnel (-2,7%) recule après que le bureau d'études Exane BNP Paribas eut abaissé sa recommandation de "surperformance" à "neutre".

* Sur le CAC40, Essilor perd aussi 2,3% avec ArcelorMittal (-1,3%), Schneider Electric (-1,9%) ou encore Safran (-1,7%).

* Sanofi (-1,3%) a modifié ses accords avec Warp Drive Bio, concernant les plateformes exclusives "SMART" et "Genome Mining", en signant un accord de collaboration de recherche et de licence exclusif axé sur le développement d'une part, de médicaments ciblant d'importants oncogènes humains dont RAS, qui présente l'un des taux de mutation les plus élevés dans le cancer, et d'autre part de nouveaux antibiotiques ciblant les bactéries à Gram négatif. L'américain est éligible à des paiements cumulés de plus de 750 M$.

 
0 commentaire - Clôture Paris : toujours pas de rebond...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]