Mi-séance : le CAC40 perd une partie de sa gains de la veille

Mi-séance : le CAC40 perd une partie de sa gains de la veille©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 juillet 2016 à 12h00

LA TENDANCE

Après leur forte hausse de la veille, les indices européens avaient fait mine de vouloir poursuivre dans cette voie à l'ouverture, mais l'avancée n'a pas duré longtemps. Le CAC40 se retrouve en baisse de -0,5% à la mi-journée, à 4.356 points. Londres, Francfort, Madrid et Milan sont également en repli modéré. Zurich parvient à surnager en grappillant 0,2%. Dans une intervention publique, le patron de la Banque centrale japonaise, Haruhiko Kuroda, a douché les espoirs que nourrissaient certains investisseurs concernant un renforcement du soutien à l'économie nipponne, qui aurait pu sonner une nouvelle vague d'actions par les banques centrales. Cela a contribué à peser sur la tendance matinale.

De banque centrale, il sera encore question rapidement puisque les investisseurs attendent désormais la position de la Banque centrale européenne sur ses taux directeurs et son programme de rachat d'actifs à 13h45, même si le statu quo est quasiment garanti. Ils seront également attentifs à la batterie de statistiques américaines attendue dans l'après-midi, ainsi qu'aux publications trimestrielles d'entreprises programmées : Interpublic, General Motors et Bank of New York avant l'ouverture puis AT&T, Paypal, Schlumberger et Visa en soirée. Une trentaine de valeurs du S&P500 publieront aujourd'hui.

Les "futures" américains sont en légère baisse après les records atteint sur le Dow Jones et le S&P500 (historique) et le Nasdaq (pic de l'année).

ECO ET DEVISES

L'indice du climat des affaires français a retrouvé son niveau de mai dernier en regagnant deux points en juillet, à 102. Les ventes de détail britanniques se sont plus tassées que prévu en juin. Après la décision de la Banque centrale européenne sur ses taux (13h45) et la conférence de présentation qui suivra (à partir de 14h30), place aux Etats-Unis où le programme est chargé avec les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (14h30), l'indice d'activité nationale américaine de la Fed de Chicago (14h30), l'indice FHFA des prix américains de l'immobilier (15h00), les reventes de logements existants (16h00) et l'indice des indicateurs avancés du Conference Board (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1023. Le baril de Brent se négocie 47,16$ et le WTI 45,78$ pour l'échéance de septembre. L'once d'or se traite 1.322$ (+0,5%).

VALEURS EN HAUSSE

* Netbooster (+9,7% à 2,14 euros) : le groupe a réalisé un très bon deuxième trimestre 2016 avec une marge brute en hausse de 16% à 10,1 millions d'euros et un Ebitda en progression de 25% à 1,5 million d'euros. Le taux de rentabilité continue ainsi d'augmenter, atteignant 14,9%, un taux inédit au cours d'un deuxième trimestre. Les objectifs sont confirmés.

* Cellnovo (+8,7% à 4,13 euros) : la société a annoncé hier soir une vive hausse de ses revenus semestriels. Elle reste cependant grevée par le plafond atteint dans les capacités de production, une problématique à laquelle doit répondre le partenariat avec Flex.

* Derichebourg (+7,3% à 2,47 euros) : le groupe a racheté Bartin Recycling à Veolia. Cet acteur majeur du recyclage industriel en France valorise et recycle jusqu'à 450.000 tonnes de métaux par an.

* Solocal (+5,8% à 3,08 euros) : la société a franchi une première étape technique sur la voie de la renégociation de sa dette. Le plus dur reste à faire.

* Korian (+5,7% à 31,36 euros) : le marché salue l'annonce d'une forte croissance semestrielle et le maintien de ses objectifs annuels.

* Publicis (+3,9% à 66,70 euros) : la croissance organique du second trimestre a atteint 2,7%, alors que le consensus de place n'était positionné qu'à 1,6%. Les analystes sont satisfaits.

* Hermès International (+3,1% à 365 euros) : la société n'est pas rentrée dans le rang au second trimestre 2016, comme le craignaient certains : le groupe n'est pas immunisé contre le contexte international actuel, mais il est toujours capable de délivrer des performances haut de gamme. Au second trimestre, sa croissance organique a accéléré par rapport au premier. La marge opérationnelle, qui sera connue mi-septembre, restera élevée.

VALEURS EN BAISSE

* Prodware (-12% à 5,85) : lourde chute pour la société, à l'annonce d'une baisse surprise de ses revenus trimestriels. Suite à cette publication, Gilbert Dupont dégrade le dossier à "accumuler" et réduit son objectif de 9,1 à 6,6 euros.

* Air France KLM (-4% à 5,3 euros) : le titre poursuit sa série baissière entamée la semaine passée, enchaînant une cinquième séance de repli. L'action de la compagnie franco-hollandaise fait cette fois les frais de l'avertissement lancé hier soir par Lufthansa. Le transporteur allemand anticipe désormais une baisse de son Ebit ajusté cette année alors qu'il s'attendait précédemment à ce qu'il soit légèrement supérieur à celui de 2015.

* Witbe (-3,9% à 8,09 euros) : le titre trébuche malgré l'annonce d'une activité dynamique au premier semestre.

* Dassault Systèmes (-2,1% à 70,84 euros) : l'éditeur de logiciels de simulation à une fois encore dépassée les attentes, mais le marché commence à y être habitué.

* Orange, SFR, Ubisoft et Areva sont sous pression, en retrait de plus de 2%.

 
0 commentaire - Mi-séance : le CAC40 perd une partie de sa gains de la veille
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]