Mi-séance Paris : début de semaine hésitant mais en hausse

Mi-séance Paris : début de semaine hésitant mais en hausse©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 22 août 2016 à 12h00

LA TENDANCE

Après un début de séance hésitant, la hausse a repris le dessus et le CAC40 gagnait jusqu'à 1% ce matin. Vers la mi-journée, l'essentiel des gains a fondu puisqu'on observe plus que 0,35% de progression sur le CAC40 à 4.415 points. Les valeurs bancaires se reprennent timidement après une séance de vendredi difficile marquée par le retour des inquiétudes autour de la solidité des banques italiennes. Les commentaires offensifs d'un influent membre de la banque centrale américaine en faveur d'une hausse de taux cette année, laissent les investisseurs dans l'expectative. Le vice-président de la Fed Stanley Fischer a en effet expliqué dimanche que l'économie américaine est proche d'atteindre l'objectif fixé par la banque centrale, ce qui sous-entend qu'il n'y a pas vraiment d'obstacle au programme de resserrement monétaire. A Paris, les publications de résultats du second trimestre vont reprendre, avec de grandes entreprises habituées à attendre la fin août pour dévoiler leurs comptes (Vivendi jeudi, Gemalto vendredi) et des valeurs moyennes qui patientent traditionnellement jusqu'au début du mois de septembre pour publier leurs résultats intermédiaires.

VALEURS EN HAUSSE

* Teleperformance est au plus haut (+6% à 87,5 Euros). Le groupe de centres d'appels vient de conclure un accord en vue d'acquérir la société LanguageLine Solutions LLC auprès du fonds d'investissement privé ABRY Partners et d'actionnaires minoritaires. Le montant de la transaction s'élèvera à 1,52 Md$ payables à la finalisation de l'opération. L'acquisition sera intégralement financée par dette bancaire souscrite auprès du Crédit Agricole, d'HSBC et de la Société Générale.

* BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole reprennent 1%.

* Airbus se stabilise juste sous les 50 Euros. On sait depuis plusieurs semaines qu'Airbus fait des pieds et des mains pour tenir son objectif de livraison d'A350 cette année. Tom Enders, le patron du groupe, avait lui-même qualifié d'ambitieuse la projection initiale de livrer 50 gros porteurs en 2016, alors que 14 seulement avaient été remis mi-juillet à leurs clients. A Toulouse, des horaires aménagés avec recours aux heures supplémentaires ont été déployés pour accélérer la production. Actuellement, 18 A350 auraient été livrés, selon les informations obtenues par le 'Telegraph', qui a consacré samedi un article aux efforts de l'industriel, non sans ironiser sur la tradition française de coupure aoûtienne, "au même titre que le vin et le fromage". Cela représente 36% de l'objectif 2016.

* Sanofi gagne 0,5% à 70 Euros. Aux dernières nouvelles, ce n'est pas Sanofi qui rachèterait Medivation. Courtisé par le français, qui avait même menacé de lancer une OPA hostile, l'américain avait accepté d'ouvrir ses comptes en vue d'un rachat, mais pas seulement au laboratoire dirigé par Olivier Brandicourt. Beaucoup de prétendants avaient alors fait leur apparition, dont Pfizer, dont l'offre aurait les faveurs du management de la société de biotechnologie. Le 'Financial Times' pense qu'un accord pourrait être annoncé dès aujourd'hui, sur la base de 14 milliards de dollars, soit une prime proche d'un tiers sur le cours actuel de Medivation, 67,16$. Loin, très loin au-dessus de la proposition initiale de Sanofi (9,3 Mds$) et même de sa proposition améliorée (10 Mds$). Par ailleurs, la vente aux Etats-Unis de la combinaison d'insuline glargine et de lixisénatide de Sanofi va prendre un peu de retard. Le laboratoire a fourni des données additionnelles à la FDA sur le système d'injection, ce qui retarde de trois mois la décision finale, d'août à novembre.

* Carrefour gagne 2,6% à 22,5 Euros. De source de marché, Bernstein a porté son opinion sur Carrefour à "surperformance", contre un précédent avis "performance en ligne". Le broker a simultanément rehaussé son objectif de cours à 25,5 euros alors qu'il visait 24,5 euros précédemment.

VALEURS EN BAISSE

* Vivendi cède 0,2% à 17,6 Euros. Mediaset a déposé une plainte devant la justice milanaise pour obtenir la conclusion de l'accord signé en avril sur Mediaset Premium. Mediaset réclame aussi des dommages et intérêts, à hauteur de 50 ME pour chaque mois écoulé à partir du 25 juillet 2016. Le groupe transalpin souligne que sa plainte ne porte que sur le retard dans la conclusion. Le non-respect définitif du contrat initial entraînerait un préjudice évalué par Mediaset à 1,5 milliard d'euros minimum. Vivendi n'a pas encore souhaité réagir à cette assignation.

* Des prises de bénéfices sur les pétrolières Vallourec (-2,5% à 4,35 Euros) et Technip (-0,5% à 53,5 Euros). Le baril de pétrole WTI reperd 2% à 48 Euros après sa nouvelle hausse en fin de semaine dernière.

* Pas de baisses significatives sur le CAC40, Total fermant la marche sur un repli de 0,7% à 42,8 Euros.

 
1 commentaire - Mi-séance Paris : début de semaine hésitant mais en hausse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]