Mi-séance Paris : difficile d'aller plus haut

Mi-séance Paris : difficile d'aller plus haut©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 25 avril 2016 à 12h00

LA TENDANCE

La bourse de Paris poursuit sa consolidation ce lundi, en baisse de 0,4% pour le CAC40 en fin de matinée autour de 4.550 points. La semaine dernière, les publications trimestrielles bien accueillies avaient permis à la bourse de Paris de retrouver brièvement les 4.600 points mais peu de catalyseurs semblent permettre de faire mieux à court terme. Dans l'immédiat, EDF pèse d'ailleurs sur la tendance générale après son projet d'augmentation de capital. Aux Etats-Unis, la réunion monétaire de la Fed sera à surveiller mercredi mais rien n'est attendu avant juin sur les taux. Le baril de pétrole est en légère baisse, à 43 dollars le WTI.

VALEURS EN HAUSSE

* Trigano gagne 4% à 54,1 Euros. Le marché apprécie logiquement les résultats semestriels publiés ce matin par le groupe, dont les ventes de la période, dévoilées dès le mois de mars, avait déjà été saluées. Les analystes sont particulièrement satisfaits, à l'image de Portzamparc, qui évoque des chiffres de très bonne facture. "Bien que la valorisation soit plus exigeante, nous pensons que le titre conserve tout son potentiel au regard des perspectives favorables et de la génération de cash à attendre", indique le bureau d'études, qui conseille à ses clients d'acheter le titre, en visant 71,90 euros.

* Pénalisé en fin de semaine dernière par son intérêt supposé pour Zodiac, Safran reprend 2% à 62 Euros, en tête du CAC40.

* Eurofins Scientific progresse de 4% à 328,6 Euros), les investisseurs saluant la nouvelle solide publication trimestrielle du groupe. La direction estime que le bon début d'année conforte son objectif d'atteindre 2,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2016. Elle souligne que les États-Unis représentent désormais près du tiers des revenus du groupe (32% exactement), grâce à une croissance organique bien supérieure à la moyenne du groupe. Le curseur de moyen terme est toujours fixé à 4 MdsE de chiffre d'affaires et 800 ME d'EBITDA à l'horizon 2020, un objectif sur lequel le management se dit très optimiste.

* OL Groupe (+5% à 2,6 Euros) gagne du terrain après la nouvelle victoire du club rhodanien à Toulouse samedi. La seconde place, synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions, se précise...

VALEURS EN BAISSE

* Les banques sont parmi les plus fortes baisses du CAC40 en ce début de semaine. BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole reculent d'environ 2%.

* Eramet perd 7% à 29 Euros après la publication de son activité trimestrielle vendredi soir. Le groupe minier a accusé un nouveau repli de 14% de son chiffre d'affaires (à 666 millions d'euros) sur les trois premiers mois de l'année. Pénalisé par la chute des cours du nickel et du manganèse, due au ralentissement chinois et à une offre excédentaire, Eramet anticipe une aggravation de sa perte opérationnelle courante au premier semestre par rapport à celle de 70 ME essuyé un an plus tôt. La société va par ailleurs racheter les parts de Mitsubishi dans Strand Minerals, le holding du projet Weda Bay Nickel en Indonésie.

* EDF plonge aussi de 7% à 11,4 Euros. Le groupe a annoncé vendredi une série de mesures pour renforcer sa structure financière, dont une augmentation de capital de quatre milliards d'euros, mais reporté sa décision sur son investissement dans le coûteux projet nucléaire britannique d'Hinkley Point. "En choisissant de repousser sa décision finale d'Investissement sur le projet Hinkley Point C une partie des risques perçus sur EDF devraient diminuer", estime Oddo Securities ce matin. L'analyste pense en outre que l'augmentation de capital de 4 MdsE devrait in fine être bien perçue, malgré la dilution qu'elle engendre. Natixis est satisfait que des décisions aient été adoptées, mais continue à pointer du doigt les nombreuses incertitudes du dossier. Les deux bureaux d'études conservent une opinion "neutre" du dossier.

* Peugeot (-0,4% à 13,8 Euros) a présenté un nouveau plan stratégique en Chine pour l'ouverture du salon automobile de Pekin. Peugeot et son partenaire chinois Dongfeng ambitionnent d'intégrer d'ici 5 ans le Top 10 des marques les plus vendues en Chine. Dongfeng Peugeot espère même devenir la marque généraliste haut de gamme de référence en Chine. Pour cela, pas moins de 18 nouveaux véhicules seront lancés dans les 5 prochaines années. Parmi ces nouveautés, deux sont présentées cette semaine au salon automobile de Pekin : la nouvelle génération du crossover 3008 et la nouvelle 308 Sedan. Peugeot renouvelle donc deux modèles parmi les plus vendus en Chine (200.000 exemplaires de 3008 ont été commercialisés en Chine sur 3 ans).

* Vallourec cède 3,4% à 4,49 Euros après sa forte hausse de la semaine dernière pour clôturer la période de souscription à l'augmentation de capital. Les nouvelles actions sont attendues le 3 mai.

 
0 commentaire - Mi-séance Paris : difficile d'aller plus haut
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]