Mi-séance Paris : en mode pause après 7 séances de hausse

Mi-séance Paris : en mode pause après 7 séances de hausse©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 17 juillet 2015 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 consolide ses positions après 7 séances de hausse, quasiment stable ce midi à 5.135 pts (+0,2%). Les investisseurs cherchent désormais de nouveaux catalyseurs à la hausse, alors que 400 points ont été regagnés sur l'indice parisien à l'issue de l'épisode grec... Le Bundestag allemand doit encore se prononcer aujourd'hui au sujet de cet accord du début de semaine. De son côté, Christine Lagarde a réaffirmé ce matin la position du FMI concernant la dette grecque en expliquant la nécessité de la "restructurer pour en alléger le fardeau". Aux Etats-Unis, même si la première hausse de taux se rapproche, l'optimisme est également de mise avec un nouveau sommet pour le Nasdaq hier soir...

ECO ET DEVISES

Après deux mois consécutifs de baisse, le nombre total de créations d'entreprises a augmenté à nouveau en juin (+3,2% tous types d'entreprises confondus, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables), du fait du rebond des immatriculations des micros-entrepreneurs. Hors micro-entrepreneurs, la progression est plus modérée (+1,9%), précise l'Insee.
Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation de juin (14h30) précèdera les mises en chantier de logements et permis de construire de mai (14h30) et l'indice du sentiment des consommateurs américains selon l'Université du Michigan pour juillet (16h00).
La parité euro / dollar atteint 1,0890 ce midi.

VALEURS EN HAUSSE

* CGG : le titre accroît ses gains en milieu de journée, puisque le titre s'envole désormais de 8,4% à 4,85 euros, dans près de 2,4 millions de pièces négociées. C'est JP Morgan qui a mis le feu aux poudres, en relevant sa recommandation à "surpondérer" et en portant son objectif de 4,90 à 5,50 euros.

* Alcatel-Lucent : +3%. Le dossier est porté par les résultats supérieurs aux attentes de son rival Ericsson, qui a de surcroît rassuré les analystes sur le marché nord-américain, en affirmant que la demande est en train de se stabiliser, après une période un peu plus creuse au niveau des dépenses d'investissement des grands opérateurs.

* FNAC : +2,5% avec Numericable, Gameloft, P&V

* bioMérieux : +2%. Le chiffre d'affaires semestriel est en vive hausse de 19,5%, à 933 millions d'euros. Un niveau qui dépasse les attentes du consensus Bloomberg, soit 913 ME. Les acquisitions ont apporté 9,1% à la croissance, mais la progression organique est solide, à 8,1% à taux de change et périmètre constants. Les objectifs sont confirmés.

* Iliad : +1,5% suivi de Areva, Zodiac, Edenred, Aubay et LVMH

* Ipsen : +1%. L'agence américaine du médicament a approuvé la mise sur le marché de Dysport dans le traitement de la spasticité des membres supérieurs chez l'adulte. Ipsen avait déposé son dossier en septembre 2014. La toxine botulique (abobotulinumtoxinA) est également candidate en Europe au renforcement de son libellé actuel d'indications.

* Alstom : stable. Le conglomérat américain General Electric publiera ses résultats trimestriels avant l'ouverture de Wall Street ce 17 juillet. Au-delà des résultats, les investisseurs espèrent avoir de nouvelles informations sur le processus d'acquisition en cours d'Alstom. Hier, GE a remis à la Commission européenne un document comprenant une série de concessions en vue de faire aboutir l'opération, sur laquelle l'antitrust communautaire avait un regard critique. "Ces remèdes répondent aux griefs de la Commission tout en préservant l'intérêt économique et stratégique de l'opération", a fait savoir l'américain.

VALEURS EN BAISSE

* Soitec : redonne 2% avec DBV et Nexans

* NRJ : recule de 1% après sa baisse d'audience sur la dernière vague Mediamétrie, suivi de TF1 et de Ipsos

* Norbert Dentressangle : stable. Le bras de fer s'est durci entre Elliott Capital Advisors et XPO Logistics en marge de l'offre publique d'achat amicale de XPO sur Norbert Dentressangle, qui se termine ce soir. Le fonds d'investissement, qui est monté avec ses affiliés à 9,06% du capital du groupe français, a saisi la justice à son tour et a obtenu la suspension de toutes les opérations d'intégration envisagées avec Norbert Dentressangle, jusqu'au prononcé de l'ordonnance issue de l'audience de référé du 23 juillet.

* PSB Industries : stable. La croissance externe a permis à PSB Industries d'afficher une hausse de 37% de son chiffre d'affaires au second trimestre 2015, à 91,3 millions d'euros. A périmètre et taux de changes constants, la progression est plus modeste, 2,7%. Au cours du premier semestre, les revenus ont progressé de 28,5% en données brutes et de 4% en données constantes, à 168 ME.

 
0 commentaire - Mi-séance Paris : en mode pause après 7 séances de hausse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]