Mi-séance Paris : la consolidation s'accélère

Mi-séance Paris : la consolidation s'accélère©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 17 février 2017 à 12h00

LA TENDANCE

La consolidation entamée hier s'est nettement accélérée dans la matinée. Le CAC40 avait commencé la séance encore proche des 4.900 points mais s'en éloigne désormais en reculant de 1% autour de 4.850 points. Les secteurs bancaire, pétrolier et automobile sont particulièrement vendus aujourd'hui. Dans l'automobile, le projet d'alliance entre PSA et Opel continue donc à ne pas enthousiasmer les investisseurs. Aux Etats-Unis hier, les trois indices sont restés très proches de leurs records historiques, après avoir accéléré cette semaine dans le sillage de la promesse de Donald Trump de faire des annonces phénoménales en matière de fiscalité...

VALEURS EN HAUSSE

* Seule hausse significative sur le CAC40, Solvay gagne 1,5% à 115,5 euros. Le chimiste profite du relèvement de la recommandation de Goldman Sachs de neutre à "surpondérer", pour un objectif de cours largement rehaussé de 100 à 135 euros. La banque américaine affiche désormais la valorisation la plus élevée sur le titre, à égalité avec sa compatriote Goldman Sachs et la suisse Baader-Helvea.

* Arkema en profite pour prendre 0,8% à 95,7 euros.

* Futuren (+5%) aurait engagé des conseils pour une éventuelle mise en vente, a appris Bloomberg d'une source bien informée. Le portefeuille de la société, désormais redressée après une longue période de disette, pourrait intéresser des concurrents, des énergéticiens traditionnels ou des fonds spécialisés dans les infrastructures.

* TF1 s'adjuge 0,5% à 10,66 euros, toujours soutenu par sa publication annuelle et la présentation de sa stratégie 2019. La société prévoit d'atteindre une marge à deux chiffres d'ici cette date en se concentrant sur une multitude de petites opportunités génératrices de revenus, combinée à un contrôle strict des coûts, souligne Liberum. Le broker estime que cet objectif devrait être réalisable même sans une reprise du marché de la publicité télévisuelle, qui si elle s'avérait, serait très positive pour le groupe. Liberum se dit encouragé par l'attitude entrepreneuriale du nouveau PDG face à la position relativement défensive de la société auparavant, et passe à l'"achat" sur la valeur. L'objectif est rehaussé de 10 à 12 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Les banques BNP Paribas (-2,8%), SG et Crédit Agricole (-2%) occupent les trois plus fortes baisses du CAC40.

* Renault et Peugeot perdent aussi près de 2%. PSA a annoncé un investissement de 200 millions d'euros pour moderniser son site historique de Sochaux. Ce projet de modernisation "Sochaux 2022" permettra de pérenniser le site avec notamment l'acquisition d'une nouvelle ligne de presses (une première en France depuis plus de 20 ans), l'amélioration des flux logistiques avec la construction d'un nouveau bâtiment pour l'emboutissage, un flux multi-silhouettes polyvalent permettant de fabriquer jusqu'à six types de carrosseries différentes et plus de 60.000 heures de formation pour accompagner ce projet et des progrès significatifs en termes d'ergonomie au poste de travail.

* Airbus (-0,3%) a fait part de sa surprise après que le gouvernement autrichien eut manifesté sa volonté de déposer une plainte en justice contre Airbus Defence and Space et le consortium Eurofighter, invoquant de prétendus soupçons de fraude et de corruption dans le cadre de la commande de l'avion de combat Eurofighter par l'Autriche en 2003.

* Archos chute de 10% après un chiffre d'affaires annuel décevant.

* Essilor perd 1% à 107,4 euros. Les résultats annuels ont désormais une importance relative pour le marché, qui n'a d'yeux que pour le mariage annoncé entre le français et l'italien Luxottica mi-janvier. Le groupe a malgré tout respecté les objectifs annoncés en octobre, qui avaient été abaissés par rapport aux ambitions initiales. Le dividende est plus élevé que prévu.

 
1 commentaire - Mi-séance Paris : la consolidation s'accélère
  • lugin -

    ça recommence, prise de bénéfices tous les 2 jours. Au moins Wall Street fait des records. Tandis que le cac40 ne pourra jamais en faire; puisque les spéculateurs ne se contentent pas des dividendes, il leur faut en plus des bénéfices

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]