Mi-séance Paris : le CAC40 remonte vers les 4.500 points

Mi-séance Paris : le CAC40 remonte vers les 4.500 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 août 2016 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 reprend le chemin de la hausse à la mi-journée (+0,63% à 4.485 points), bien aidé comme la veille par le compartiment bancaire. Les belles publications de Bouygues, Iliad et Biomerieux soutiennent également la tendance. Sur le front macroéconomique, le taux de chômage s'est maintenu à 10,1% en juillet dans la zone euro alors que l'inflation annuelle est restée stable à 0,2% en août. Aux Etats-Unis, le rapport d'ADP sur l'emploi sera suivi de près dans la mesure où il constitue généralement un bon indicateur avancé des chiffres mensuels officiels, attendus vendredi outre-Atlantique. De bons chiffres pourraient renforcer l'hypothèse d'une hausse des taux de la Fed dès le mois de septembre. L'indice manufacturier PMI de Chicago (15h45), les promesses de vente de logements (16h00) et le rapport hebdomadaire concernant les stocks pétroliers domestiques américains (16h30) sont également à suivre cet après-midi.

VALEURS EN HAUSSE

* DNXCorp (+43,5% à 6,7 euros). Les investisseurs saluent l'amélioration des résultats semestriels de la société, grâce à de gros efforts sur les coûts, ainsi que le retour du l'acompte sur dividende... La politique de distribution généreuse "semble primer sur les investissements à plus long terme et la matérialisation de nouveaux relais de croissance", regrette malgré tout Oddo Midcap dans une note, qui trouve le management trop conservateur.

* Iliad (+6,4% à 188,9 euros). Le groupe clame ce matin avoir récupéré son titre de "premier opérateur alternatif haut et très haut débit en France", grâce au recrutement net de 123.000 abonnés fixes au 1er semestre. Le groupe a également conquis 400.000 nouveaux abonnés mobiles, pour atteindre 17,4% de parts de ce marché. Les résultats sont en progression, malgré un accroissement des investissements.

* bioMérieux (+6,2% à 133,8 euros). Les investisseurs avaient beau s'attendre à ce que le groupe relève ses objectifs annuels, l'annonce fait son petit effet ce matin en bourse, puisque le titre s'envole sur un nouveau record historique depuis l'entrée en bourse en 2004. Gilbert Dupont a relevé de 124,70 à 135 euros son objectif de cours, tout en maintenant sa recommandation d'accumuler les actions. La publication "conforte le scénario d'un retour progressif à une situation normalisée très probablement en 2017", souligne l'analyste Guillaume Cuvillier.

* Bouygues (+3,7% à 29,2 euros). La saisonnalité de l'activité du groupe Bouygues entraîne des performances plus faibles au premier qu'au second semestre. Cela se vérifie encore cette année avec un résultat net déficitaire de -28 ME (-42 ME un an avant). Cela n'empêche pas les performances opérationnelles de s'améliorer avec un résultat opérationnel courant de 206 millions d'euros, en hausse de 73%. Le chiffre d'affaires intermédiaire a reculé de -3% à 14,65 milliards d'euros. Bouygues confirme les perspectives annoncées à l'issue du premier trimestre 2016.

* Gecina (+2,9% à 139,8 euros). Morgan Stanley a profité d'une revue d'effectif des foncières européennes pour relever sa recommandation sur le dossier de "pondération en ligne" à "surpondérer", tout en hissant de 119 à 145 euros son objectif.

* Mauna Kea (+2,3% à 1,78 euro). Les investisseurs saluent la nouvelle commande obtenue pour la plateforme Cellvizio aux Etats-Unis, plus précisément auprès du centre d'endoscopie interventionnelle (CIE) du Florida Hospital à Orlando en Floride.

VALEURS EN BAISSE

* Areva (-5% à 6,6 euros). Le groupe a formellement lancé le processus de transfert des activités du cycle du combustible nucléaire vers "NewCo", la nouvelle entité qui émergera du vaste meccano de réorganisation industrielle. Areva SA transfèrera à NewCo l'ensemble des actifs et passifs liés à son activité sur le cycle du combustible nucléaire (comprenant les activités Mines, Amont et Aval) ainsi que l'ensemble des dettes obligataires. La nouvelle enveloppe sera valorisée 2 MdsE. Le projet sera soumis aux actionnaires le 3 novembre. Auparavant, les obligataires auront eu leur mot à dire. Le groupe lancera une augmentation de capital de 5 MdsE, comme prévu.

* Rémy Cointreau (-1,8% à 78,9 euros). Le groupe démarre aujourd'hui le placement de 275 ME d'obligations convertibles de type OCEANE (obligations à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles et/ou existantes) auprès d'investisseurs professionnels. Les OCEANE, qui auront une échéance 2026, permettront de rembourser l'emprunt obligataire de 205 ME émis en 2010 et arrivant à échéance en décembre.

* Bastide (-1,8% à 21,9 euros) après avoir dévoilé un chiffre d'affaires annuel de 191,9 ME, en augmentation de 12,1%(+9,4% en organique). Pour 2016-2017, Bastide se fixe comme chaque année un objectif d'une croissance globale supérieure à 10%. Suite à cette annonce, Gilbert Dupont passe d'"acheter" à "accumuler" sur la valeur tout en rehaussant son objectif de 23,7 à 25,6 euros.

* Thales (-0,4% à 78,8 euros). Dans une étude publiée hier soir, Oddo Securities a dégradé d'un cran son opinion sur le dossier à "neutre", contre une recommandation "achat" affichée précédemment. L'objectif a été simultanément rehaussé de 75 à 88 euros. Le bureau d'analyses estime qu'après deux années de surperformance au sein du CAC40, l'essentiel du re-rating du titre est accompli.

 
0 commentaire - Mi-séance Paris : le CAC40 remonte vers les 4.500 points
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]