Mi-séance Paris : les 4.700 points sont là !

Mi-séance Paris : les 4.700 points sont là !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 07 octobre 2015 à 12h00

LA TENDANCE

La marche en avant du marché parisien se poursuit à la mi-journée avec un CAC40 en hausse de 0,81% à 4.699 points. Depuis la fin de semaine dernière, le CAC40 affiche un gain de plus de 400 points ! Les valeurs "matières premières" tirent les indices vers le haut, bien aidées par le rebond du baril de pétrole. A l'inverse, Air France KLM est à nouveau sous pression après avoir fait la une de tous les journaux suite aux actes de violence qui ont eu lieu en début de semaine lors du Comité d'entreprise d'Air France. Sur le plan macro-économique, aucun indicateur de taille n'est au programme aujourd'hui.

ECO ET DEVISES

Nouvel indicateur décevant pour l'économie allemande. La production industrielle locale a reculé de 1,2% en août après avoir progressé de 1,2% le mois précédent (contre une hausse de 0,7% annoncé initialement), annonce l'Office fédéral de la statistique. Il s'agit du plus fort repli depuis un an. Le consensus tablait sur une augmentation de la production de 0,2%.

Aux Etats-Unis, les marchés prendront connaissance du rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques (16h30) et des données sur le crédit à la consommation d'août (21h00).

La parité euro / dollar atteint 1,124 ce midi. Le baril de Brent se négocie 52,7$ et le WTI 49,4$ pour l'échéance de novembre. L'once d'or se traite 1.153$ (+0,6%).

VALEURS EN HAUSSE

* ArcelorMittal (+8,7% à 5,6 euros). Les valeurs liées de près ou de loin aux matières premières sont à la fête sur la place parisienne. Comme souvent, les phases de rebond brutal du marché après une période de purge sont l'occasion pour les spéculateurs de jouer les actions à fort effet de levier. Le net rebond du baril de pétrole depuis le début du mois d'octobre soutient également les valeurs pétrolières. Vallourec en profite pour remonter de 8,2% à 10,6 euros, CGG avance de 7% à 3,8 euros et Technip prend 4,6% à 50,7 euros.

* Archos (+7,7% à 1,83 euro), les investisseurs étant visiblement séduits par la forte croissance affichée par le groupe au troisième trimestre. Après trois trimestres de croissance continue, +17% au 1er trimestre, +25% au 2ème et +30% au 3ème, Archos se dit "très confiant" dans la poursuite de cette dynamique au dernier trimestre, ce qui porterait le niveau de croissance sur l'année au-delà de 20%. Le maintien de l'euro au-dessus de 1,10 par rapport au dollar, conjugué à un mix produit favorable et à une meilleure gestion de la chaîne de valeur, "devraient conduire à une amélioration de la marge brute" en pourcentage et valeur au second semestre 2015.

* Nexans (+7,50% à 34,3 euros) : grâce à la décision de Bank of America Merrill Lynch de relever sa recommandation de "sousperformance" à "achat". Morgan Stanley, de son côté, a réitéré son avis "pondération en ligne", en ajustant de 40,50 à 38 euros son objectif.

* Renault (+5,5% à 73,3 euros) : les bruits de couloirs se multiplient sur une initiative de Renault et Nissan pour modifier leurs relations. Un conseil d'administration aurait eu lieu hier pour évoquer une telle évolution. Ce matin, le 'Nikkei' japonais croit savoir que la marque au losange s'apprête à conférer des droits de vote à Nissan sur sa participation de 15% au capital.

* Faiveley (+2,2% à 94,8 euros) : le groupe et Wabtec ont signé leur accord final de rapprochement, tel qu'annoncé en juillet dernier. L'opération doit encore obtenir un certain nombre de feu verts réglementaires. L'américain déposera ensuite une offre publique aux minoritaires, qui pourront soit obtenir 100 euros pour chacune de leurs actions, soit obtenir 1,125 actions Wabtec pour 1 action Faiveley.

VALEURS EN BAISSE

* Vet'Affaires (-37,3% à 1,8 euros) alors que le groupe n'a reçu aucune offre de reprise au 5 octobre, date limite fixée par l'administrateur judiciaire pour trouver un repreneur ou un partenaire à qui s'adosser. La société travaille en parallèle à la construction d'un plan de continuation, qui sera présenté prochainement au Tribunal de commerce de Paris. Le redressement judiciaire de la société a été assorti de la période d'observation habituelle de six mois.

* Air France KLM (-4,6% à 5,8 euros). 5.000 postes supprimés en plus des 2.900 annoncés lundi chez Air France ? Selon Reuters, qui cite deux sources syndicales, la compagnie nationale pourrait éliminer ces 5.000 emplois après 2017, confirmant ainsi un article du "Canard Enchaîné". AF a toutefois rapidement démenti ces informations : "Il n'existe aucun plan caché concernant les évolutions d'effectifs en 2018, 2019 et au-delà"..."Air France rappelle sa stratégie qui consiste à reprendre sa croissance grâce à la négociation de mesures de productivité".

* Elior (-4,21 à 17,1 euros) : Charterhouse et Chequers ont mandaté Deutsche Bank et Nomura pour placer 17,13 millions d'actions, soit environ 9,94% du capital de la société. Sur la base du cours de clôture de la veille, cela représente une valeur de marché de 305,8 millions d'euros.

 
0 commentaire - Mi-séance Paris : les 4.700 points sont là !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]