Mi-séance Paris : les 5.000 points se rapprochent !

Mi-séance Paris : les 5.000 points se rapprochent !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 02 mars 2017 à 12h00

LA TENDANCE

Porté par un vent d'optimisme hier, comme l'ensemble des marchés internationaux, lors d'une séance à près de 4 milliards d'Euros échangés, le CAC40 se stabilise aujourd'hui et grappille même quelques points en fin de matinée, à 4.966 points (+0,1%). Après un discours de Donald Trump rassurant pour les investisseurs, le Dow Jones a crevé le plafond des 21.000 points pour la première fois de son histoire hier soir. La possible hausse des taux de la Fed dès la mi-mars continue donc à ne créer aucune crainte des investisseurs... Côté valeurs à Paris, LafargeHolcim et Engie se démarquent en hausse après leurs publications respectives.

VALEURS EN HAUSSE

* Plus forte hausse du CAC40, Engie gagne 6,5% à 12,4 Euros. Le groupe a publié des résultats 2016 médiocres, comme prévu. Le groupe va renforcer son programme d'économies et guide sur des résultats 2017 plutôt supérieurs aux attentes. Le dividende, 1 euro au titre de 2016, va reculer comme prévu par la suite. L'énergéticien a dégagé un chiffre d'affaires de 66,6 milliards d'euros au terme de son exercice 2016, en baisse de -4%. L'EBITDA de la période, à 10,7 MdsE, recule de -2,7%, tandis que le résultat opérationnel courant s'établit à 6,2 MdsE, en hausse de 1,6%. Toutes les variations sont fournies en données organiques. Le résultat net récurrent part du groupe est en retrait de -4,3% à 2,5 MdsE.

* LafargeHolcim (+2,6% à 56,3 Euros) a continué à afficher des résultats en vive amélioration au 4ème trimestre 2016, qui contrastent avec un chiffre d'affaires qui peine à décoller. Le groupe a cependant bon espoir que ses ventes redécollent cette année, tandis qu'il continuera à afficher une forte hausse de ses résultats. Un gros programme de rachat d'actions se profile en parallèle. L'Union européenne a débloqué plus de 222 millions d'euros d'aides à des projets verts et sobres en carbone, au nombre de 144 dans 23 pays. Parmi eux, figure le projet "Solid Life" de LafargeHolcim, qui vise à développer des techniques de production de ciment et de dérivés moins gourmandes en énergie et donc en émissions de CO2, en utilisant les installations existantes. Le Centre de Recherche Lafarge a ainsi obtenu 2,2 millions d'aides sur un budget total de 3,83 ME, dans le cadre du partenariat scellé avec la société américaine Solidia.

* JCDecaux (+4% à 32 Euros) : fin janvier, le groupe avait indiqué que son chiffre d'affaires annuel était finalement plus robuste que prévu. Les résultats, eux, baissent à cause de l'intégration de CEMUSA et de la structure du contrat du plus grand réseau d'abribus publicitaires au monde avec TfL à Londres. Le 1er trimestre 2017 sera un peu ralenti en organique.

* Bonduelle (+2% à 26,7 Euros) : la société a publié des résultats intermédiaires en baisse ce matin. Mais ce qui intéresse surtout le marché, ce sont les conditions d'acquisition de l'américain Ready Pac Foods. Le groupe français va payer 409 millions de dollars, soit moins de 11 fois l'EBITDA de l'année. Les objectifs annuels sont confirmés en haut de fourchette.

* Groupe Flo (+2% à 1,11 Euro) : l'avenir du Groupe Flo reste en suspens, à quelques semaines de la date-butoir d'avril à laquelle prendra fin le moratoire sur les crédits en cours. Walter Butler, Groupe Bertrand, Le Duff et le fonds Neopar seraient sur les rangs, a révélé ce matin 'Le Figaro'.

VALEURS EN BAISSE

* Les résultats publiés par Luxottica pèsent sur Essilor à la Bourse de Paris, avec un titre qui perd 2,2% à 107 Euros. Le transalpin, en cours de rachat par le français, a présenté des chiffres plutôt en ligne avec les attentes mais ses perspectives ont été jugées décevantes. Jefferies, qui jugeait il y a quelques semaines que la parité d'échange du rapprochement entre les deux entreprises était plutôt défavorable aux actionnaires de Luxottica, estime que les résultats de l'italien confirment une position affaiblie par rapport à Essilor.

* Renault (-0,4% à 86 Euros). La marque au losange met à jour son petit crossover urbain à succès Captur avec un design réactualisé à l'intérieur comme à l'extérieur et l'arrivée de nouveaux équipements. Ce nouveau Captur sera dévoilé à partir du 7 mars au salon automobile de Genève.

* Une reprise de cotation catastrophique s'est confirmée ce matin pour Cerenis. Les échanges n'ont pu reprendre que peu après 11h00, devant l'afflux d'ordres vendeurs. Le titre s'effondre de 82% à 1,35 Euro, après un plus bas à 0,99 Euro. Le groupe avait fait suspendre son cours le 28 février, le temps de communiquer une information importante... Comme prévu, elle concerne la phase II Carat. Et malheureusement, c'est une mauvaise nouvelle pour le laboratoire arrivé en bourse au printemps 2015. Le candidat CER-001 a essuyé un échec dans le traitement du syndrome coronarien aigu.

 
2 commentaires - Mi-séance Paris : les 5.000 points se rapprochent !
  • avatar
    Mdr -

    Avec une croissance économique inexistante ou presque,c'est dur de franchir le cap des 5000 points, totalement injustifiés,n'est pas.Alors on fait du surplace en attendant la baisse généralisé des marché.Bonne continuation.

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    mais quel exploit je vais pavoiser et faire sauter le bouchon !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]