Mi-séance Paris : les valeurs bancaires confirment leur rattrapage

Mi-séance Paris : les valeurs bancaires confirment leur rattrapage©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 21 septembre 2016 à 12h00

LA TENDANCE

L'attentisme de la veille laisse place aujourd'hui à une nette hausse de la bourse de Paris avant la décision de la FED sur les taux d'intérêt directeurs américains ce soir. Le communiqué monétaire de la Fed est attendu à 20h avant la conférence de presse de Janet Yellen, à partir de 20h30. Le CAC40 progresse actuellement de 1,1% à 4.435 points dans un volume de transaction qui reste cependant assez faible. Si l'éventualité largement attendue d'un nouveau statut quo sur les taux avant une action en décembre semble motiver les investisseurs, ils réagissent aussi à la réunion de la Banque du Japon, qui a annoncé des changements majeurs dans sa politique monétaire. Ce matin, la banque centrale japonaise a laissé comme prévu inchangé son principal taux directeur à -0,1%, mais a abandonné sa cible de monnaie centrale pour lui substituer un contrôle de la pente de la courbe des rendements. L'objectif est de maintenir les rendements à dix ans à leur niveau actuel, ce qui donnera de la visibilité aux investisseurs institutionnels.

VALEURS EN HAUSSE

* Les valeurs bancaires sont bien orientées. Natixis gagne près de 6%, Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole reprennent environ 3%. Les valeurs financières sont sensibles à l'annonce de la Banque du Japon, qui n'a pas fait reculer davantage en territoire négatif ses taux mais qui a annoncé qu'elle concentrerait à l'avenir ses efforts sur le contrôle de la pente de la courbe des rendements.

* Renault (+2,4% à 72,2 Euros) va démarrer le 22 septembre des négociations avec ses représentants syndicaux en vue de signer un nouvel accord pluriannuel.

* Peugeot gagne aussi 2,4% à 13,6 Euros. PSA Peugeot Citroën poursuit activement ses tests de conduite autonome. Autorisé à faire rouler 4 prototypes autonomes dérivés de Citroën C4 Picasso sur route ouverte (sous supervision du conducteur), le groupe a déjà cumulé à ce jour plus de 60.000 kilomètres d'essais sur les voies express d'Europe depuis le début des tests à la mi-2015. Pour l'instant, PSA travaille surtout sur les différents aspects de la sûreté de fonctionnement des systèmes et la détection de situations potentiellement dangereuses, liées aux infrastructures et aux usagers de la route. Les différentes situations rencontrées ont d'ailleurs déjà permis de faire évoluer les algorithmes de pilotage et d'intelligence embarquée. PSA estime que son système de conduite autonome a ainsi atteint un haut niveau de fiabilité face à toutes les situations.

* Alstom gagne 2% à 24,1 Euros. Un comité central d'entreprise extraordinaire devrait avoir lieu le 26 septembre en présence du PDG pour évoquer la situation du site de Belfort.

* Eurofins progresse de 2,3% à 396 Euros mai a largement dépassé les 400 Euros ce matin. La société a révisé à la hausse son objectif annuel d'EBITDA ajusté, le passant à 480 ME contre 460 ME précédemment. Les objectifs de 2017 seront précisés lors de la publication des comptes 2016, mais Eurofins indique qu'il est probable qu'un objectif d'EBITDA de 550 ME soit fixé.

* Alten (+2% à 63,9 Euros) a vu sa marge opérationnelle remonter à 10% au premier semestre 2016, pour un bénéfice net de 60,9 ME (+34,4%). La société vise une croissance organique annuelle supérieure à celle de l'an passé tout en améliorant légèrement sa marge opérationnelle d'activité par rapport à 2015.

VALEURS EN BAISSE

* Genfit reperd 2% à 25,5 Euros après une hausse de 15% en clôture hier soir, en réaction à l'annonce du rachat de l'américain Tobira par Allergan pour 1,7 milliard de dollars.

* Ubisoft perd 2% à 34,22 Euros Le groupe va placer 400 millions d'euros d'obligations convertibles auprès d'investisseurs institutionnels, lors d'un placement privé. Le groupe a opté pour des OCEANE (obligations à option de conversion en actions nouvelles et/ou d`échange en actions existantes) qui doivent lui permettre d'accroître sa flexibilité financière. Elles arriveront à échéance en 2021.

* Pas de baisse significative sur le CAC40, Air Liquide cède 0,5% à 95,5 Euros alors que la période souscription à l'augmentation de capital se poursuit jusqu'au 28 septembre (mercredi prochain).

 
0 commentaire - Mi-séance Paris : les valeurs bancaires confirment leur rattrapage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]