Mi-séance Paris : marche arrière après trois semaines de rebond

Mi-séance Paris : marche arrière après trois semaines de rebond©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 07 mars 2016 à 12h01

LA TENDANCE

Après trois semaines de rebond d'une ampleur cumulée de 14% pour le CAC40, difficile de ne pas faire marche arrière ce lundi. La bourse de Paris cède ainsi 1% vers la mi-journée autour de 4.410 points. La volatilité reste à son comble sur les secteurs pétrolier et minier. Vallourec et CGG poursuivaient notamment leur envolée ce matin avant de rechuter brutalement en fin de matinée. Le baril de pétrole poursuit sa remontée avec un WTI qui dépasse désormais les 36 dollars. En Europe, l'attention est à nouveau concentrée sur la prochaine réunion de la Banque Centrale Européenne, ce jeudi 10 mars. Attention toutefois si rien de spectaculaire n'est annoncé par le Président Mario Draghi...

VALEURS EN HAUSSE

* CGG ne gagne plus de 2,6% à 0,77 Euro après une envolée jusqu'à 0,89 Euro ce matin (+19%). On avait appris vendredi que la position vendeuse de la banque UBS sur CGG dépasse désormais les 5% du capital. Cette position vendeuse a encore été augmentée à 5,14% du capital le 3 mars contre 4,9% du capital la veille, 4,7% du capital le 1er mars et 4,65% le 26 février.

* Vinci se stabilise à 64 Euros. Les lauréats de l'appel d'offres pour la construction de l'un des plus gros ouvrages de génie civil du monde ont été dévoilés en fin de semaine dernière. Il s'agit du tunnel sous-marin routier et ferroviaire de 18 kilomètres qui doit relier l'Allemagne et le Danemark, Fehmarnbelt Link. Parmi les entreprises sélectionnées, figure en bonne place le français Vinci via ses filiales Vinci Construction Grands Projets et Solétanche-Bachy. Le projet coûtera 7 milliards d'euros. Le consortium Vinci aurait décroché deux des trois lots principaux, représentant 4 milliards d'euros, selon les informations du quotidien 'Les Echos'. Des informations qui doivent être crédibles puisque Vinci les a retweetées sur son compte officiel.

DBV Technologies grimpe de 10% au-dessus des 50 Euros, après avoir présenté de nouvelles données issues de l'étude OLFUS-VIPES (IIb) lors du Congrès Annuel 2016 de l'AAAAI (Académie américaine dédiée à l'allergologie et l'immunologie). Le docteur Hugh Sampson, investigateur principal de l'étude a publié des résultats qui continuent de confirmer l'innocuité, l'efficacité et le profil de tolérance du Viaskin Peanut chez les patients allergiques à l'arachide...

* Pas de hausses significatives sur le CAC40. En tête, Air Liquide grappille 0,5% à 98 Euros.

VALEURS EN BAISSE

* EDF replonge de 7% sur les 10 Euros après la confirmation de la démission du directeur financier Thomas Piquemal. L'énergéticien a nommé provisoirement Xavier Girre avec effet immédiat pour lui succéder. Il a notamment occupé le poste de directeur financier du groupe La Poste de 2011 à 2014, après un passage chez Veolia. Il évoluait chez EDF comme directeur financier pour la France depuis 2015.

* Gros retournement sur Vallourec qui gagnait jusqu'à 9% ce matin et chute désormais de 11% à 6,86 Euros.

* Moins volatil, le titre Technip recule de 0,9% à 48,8 Euros.

* Vivendi cède 1% à 18,96 Euros. Les rumeurs se poursuivent concernant le flirt entre Vivendi et Mediaset. 'La Stampa' a révélé la tenue d'une réunion commune à Paris il y a quelques jours, pour évoquer la création d'une plateforme de création de contenu commune. En revanche, l'hypothèse d'un rachat de Mediaset Premium par le français pour renforcer Canal+ semble perdre du crédit, car les positions des deux groupes sont encore assez éloignées.

* Les bancaires sont les premières à rechuter. Société Générale perd plus de 3%, Natixis plus de 4%. Crédit Agricole abandonne 3% et BNP Paribas 2,4%.

* Après une belle semaine de rebond, Zodiac reperd 4,5% à 17,3 Euros.

 
0 commentaire - Mi-séance Paris : marche arrière après trois semaines de rebond
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]