Mi-séance Paris : rebond de fin de semaine

Mi-séance Paris : rebond de fin de semaine

Illustration générique bourse

Boursier.com, publié le vendredi 05 février 2016 à 12h00

LA TENDANCE

Après un rebond avorté hier, la bourse de Paris tente à nouveau un sursaut. Le CAC40 gagne 0,8% en fin de matinée autour de 4.260 points mais perd encore plus de 3,5% sur la semaine. La publication des résultats annuels de BNP Paribas aide le secteur bancaire à rebondir. Celle d'ArcelorMittal provoque à l'inverse de la casse alors que le sidérurgiste a annoncé une augmentation de capital de 3 milliards de dollars. Une fois de plus, les actions américaines ont connu jeudi une séance incertaine, les investisseurs s'efforçant de digérer les dernières informations, notamment la baisse accélérée du dollar (1,12) et une série de statistiques décevantes, notamment sur le front de l'emploi. Le pétrole poursuit sa route chaotique, en légère hausse autour de 32 dollars pour le WTI.

VALEURS EN HAUSSE

* BNP Paribas rebondit de 5,5% à 43,2 Euros. La banque a moins engrangé de bénéfices que l'année précédente au 4ème trimestre, 665 millions d'euros contre 1,38 milliard d'euros. Hors éléments non récurrents, le bénéfice net serait ressorti à 1,59 MdE, contre 1,88 MdE un an plus tôt. Le produit net bancaire est proche des attentes à 10,45 MdsE. Le ratio CET1 ressortait à 10,9% à la fin du mois de décembre, un peu plus que prévu (10,8%). La banque doit atteindre 11,5% en 2019, pour se conformer aux exigences réglementaires. Cependant, le management compte atteindre ce niveau dès la mi-2017, par ses efforts internes et par la vente ou l'entrée en bourse de la filiale First Hawaiian Bank, dont la déconsolidation pourrait accroître le ratio de 40 points de base. BNP Paribas cible un ratio de 12% en 2018. Quant au ratio "capital total", il est exigé à 12,5% en 2019, mais la banque cible déjà plus de 15% à cette échéance. L'établissement a annoncé en parallèle de ses résultats un plan de transformation de sa banque de financement et d'investissement.

* La Société Générale en profite pour reprendre 3% à 32,9 Euros et Crédit Agricole 1,5% à 8,74 Euros avec Natixis (+3%).

* Les pétrolières Vallourec et Technip sont en hausse de 2%.

* Vinci gagne 2% à 61,5 Euros. Le groupe a confirmé une quasi stabilité de son chiffre d'affaires 2015 à 38,5 MdsE. L`EBITDA s`élève à 5,7 MdsE. Le bénéfice net recule à 2,05 MdsE mais progresse de 10,7% par rapport à 2014 hors éléments non courants. Les chiffres sont conformes aux attentes. Un dividende de 1,84 euro par action sera proposé. Vinci rappelle que sa priorité demeure l`amélioration des marges avant la recherche des volumes. Cela pourrait conduire cette année à une légère diminution du chiffre d`affaires global à structure comparable, mais à une progression du résultat opérationnel et du résultat net.

* Peugeot reprend 3% à 13,1 Euros. La suppression de l'équipe de nuit à l'usine Citroën de Poissy se confirme. Le constructeur va supprimer progressivement l'équipe de nuit de son usine de Poissy, dans les Yvelines, pour s'adapter à la baisse des volumes prévue. Cette opération entraînera une réduction des effectifs du site de 850 personnes environ. Ces mesures touchant l'emploi se dérouleront sans licenciements.

* Le secteur automobile retrouve des couleurs, Valeo et Faurecia prennent 3% et Renault 1,6%.

VALEURS EN BAISSE

* ArcelorMittal chute de 6% à 3,45 Euros. Le groupe a anticipé la date de publication de ses résultats d'une semaine pour annoncer de grandes manoeuvres, comme cela était pressenti. L'élément le plus spectaculaire est sans doute la réduction de la dette de 4 milliards de dollars, pour la ramener sous le seuil de 12 Mds$. Pour ce faire, l'aciériste a vendu sa participation minoritaire de 35% dans Gestamp pour environ 1 Md$, et va lancer une augmentation de capital pour les 3 Mds$ additionnels. En parallèle de ce désendettement, le groupe a dévoilé un plan stratégique allant jusqu'en 2020, visant à améliorer les performances de ses cinq segments d

* CGG reste en baisse de 3% à 0,61 Euro avec l'arrivée des nouvelles actions ce vendredi.

* Orange reste en baisse de 1,4% à 15,4 Euros. Le titre reprend plus de 5% sur la semaine en attendant le résultat des négociations avec Bouygues Telecom.

 
0 commentaire - Mi-séance Paris : rebond de fin de semaine
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]