Mi-séance Paris : troisième séance de consolidation

Mi-séance Paris : troisième séance de consolidation©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 22 juin 2017 à 12h00

LA TENDANCE

Le marché parisien connaît pour l'instant une troisième séance consécutive de baisse (-0,5% à 5.246 points), toujours affecté par la poursuite de la décrue du pétrole qui continue à plomber le moral des investisseurs et sert aussi de prétexte à une consolidation des marchés (le CAC40 progresse encore de près de 8% depuis le début de l'année). Hier, le Brent de Mer du Nord a clôturé sous les 45$ pour la première fois depuis le 15 novembre. Il a perdu près de 20% depuis la mi-avril. Dans le même temps, les financiers ne savent trop sur quel pied danser avec des banques centrales qui font face à des situations divergentes à cause d'une inflation mal ancrée et des perspectives économiques américaines peu lisibles. Une nouvelle batterie d'indicateurs macroéconomiques est d'ailleurs attendue cet après-midi aux Etats-Unis.Du côté des valeurs, les opérations financières se poursuivent à un rythme soutenu à l'image de l'entrée en bourse de la filiale américaine d'Altice ou du retour de la rumeur d'un rachat de Groupe ADP par Vinci.

VALEURS EN HAUSSE

* Parmi les rares hausses sur le CAC40, Sanofi gagne 0,4% à 86,9 euros. JP Morgan a rehaussé de 87 à 95 Euros son objectif de cours sur le laboratoire, tout en maintenant une opinion neutre.

* Safran grappille 0,2% à 81,6 Euros. Le Salon du Bourget n'est pas encore achevé, mais CFM International, la coentreprise entre Safran et General Electric, a déjà dressé un bilan particulièrement flatteur. Le motoriste a engrangé 27,3 milliards de dollars de commandes sur la base des prix catalogue. La somme réelle est nécessairement moins conséquente, par le jeu des rabais systématiquement accordés, mais elle n'en demeure pas moins impressionnante, même si sa teneur exacte restera secrète. CFM a vendu 1.658 réacteurs LEAP et CFM56, ce qui fait plus que doubler le montant déjà engrangé en 2017 avant le début du Salon. Elle intègre les accords de services qui accompagnent en général les ventes de réacteurs. Depuis le 1er janvier, 2.850 moteurs sont venus gonfler le carnet. Le nouveau moteur LEAP dépasse désormais les 14.000 unités. "Ce Salon a dépassé nos attentes, et de loin", a commenté Gaël Méheust, le président et CEO de CFM.

VALEURS EN BAISSE

* Altran (-4,8% à 15,3 Euros). Altrafin et les actionnaires fondateurs ont cédé 11,2% du capital à des institutionnels. L'opération a été réalisée à 15 euros pièce. Altrafin conserve 8,4% du capital.

* STMicroelectronics (-4% à 13,2 Euros) a lancé l'émission d'1,5 Md$ d'obligations senior non garanties convertibles en actions ordinaires nouvelles ou en actions existantes. En parallèle, il propose de procéder au remboursement anticipé des 600 M$ d'obligations convertibles 2019 à coupon zéro restant en circulation à ce jour. Enfin, un programme de rachat d'actions va démarrer, pour alimenter les besoins des produits échangeables en titres et les programmes d'attributions d'actions.

* Airbus perd 1% à 74,4 Euros. La moisson 2017 d'Airbus au Salon du Bourget n'est pas aussi impressionnante que lors des éditions précédentes, mais elle reste honorable en l'absence de nouveaux appareils. L'avionneur a reçu 326 engagements, dont 144 commandes fermes, pour près de 40 milliards de dollars aux prix catalogue. Les prix de vente réels ne sont pas connus, mais ils sont significativement inférieurs aux prix théoriques, par le jeu des rabais commerciaux. Près de 94% des engagements (306) portent sur le fonds de commerce de l'industriel, la famille A320. Airbus a aussi vendu 20 gros porteurs A330 et A350. En revanche, aucune commande d'A380 n'a été engrangée, en dépit de l'annonce d'un A380plus, aux coûts d'exploitation réduits. Boeing de son côté a réalisé un salon bien plus lucratif, notamment parce qu'il présentait son nouveau B737MAX-10. Le groupe américain n'a pas encore fourni de décompte définitif mais les trois commandes annoncées ce matin portent le bilan provisoire à 563 appareils.

* Du côté des pétrolières, Total reperd 1,3% à 43,8 Euros et TechnipFMC lâche 0,6% à 23,6 Euros, sixième baisse consécutive.

* Nouvelles prises de bénéfices sur les bancaires, Société Générale perd notamment 1,5% à 45,8 Euros.

 
2 commentaires - Mi-séance Paris : troisième séance de consolidation
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]