Mi-séance Paris : un début d'année difficile

Mi-séance Paris : un début d'année difficile©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 05 janvier 2016 à 12h00

LA TENDANCE

Le début d'année reste difficile pour les marchés boursiers. Tout est parti de Shanghai qui avait été fermé hier après avoir atteint la limite de volatilité fixée par les autorités, -7%. Ce matin, les indices chinois ont clôturé sur une note stable malgré de nouvelles mesures de soutien annoncées par les autorités chinoises, dont une injection de liquidités de la banque centrale. Le CAC40 gagnait un peu plus de 1% à l'ouverture avant de gommer ses gains dans la matinée puis de repasser dans le rouge. Vers la mi-journée, le CAC40 redonne 0,6% juste sous les 4.500 points. Soutenu hier par le regain de tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite, le baril de pétrole repart déjà à la baisse, sous les 37 dollars pour le Brent et le WTI.

VALEURS EN HAUSSE

* Le secteur télécom se démarque aujourd'hui. Orange, plus forte hausse du CAC40 sur un gain de 1,3% à 15,4 Euros et Bouygues (+0,5%) ont confirmé la reprise des pourparlers en vue d'une opération dans les télécoms. Bouygues évoque des "discussions préliminaires" engagées avec Orange pour "explorer toute éventuelle opportunité", et confirme la signature d'un accord de confidentialité en date du 5 janvier (les rumeurs évoquaient jusque-là un accord de confidentialité signé dès la veille de Noël). "Bouygues attachera dans toutes les discussions qu'il mènera une importance déterminante à l'intérêt des collaborateurs de Bouygues Telecom, ainsi qu'à la dynamique d'investissement du secteur qui doit rester soutenue dans l'intérêt du consommateur", a fait savoir le groupe de BTP, qui précise que rien ne garantit que les discussions aboutiront. Côté Orange, les discussions préliminaires sont également confirmées, "en vue d'un rapprochement avec Bouygues Télécom". "Ces discussions ne sont pas contraintes par un calendrier particulier et ne s'engagent pas sur un schéma prédéfini", assure l'opérateur, qui "n'agira que dans le seul intérêt de ses actionnaires, de ses salariés et de ses clients et sera particulièrement attentif à la création de valeur d'un tel projet".

* La confirmation par Orange et Bouygues de négociations préliminaires en vue d'un rachat de Bouygues télécom par l'ancien opérateur national donnent des ailes aux autres valeurs cotées du secteur des télécommunications. On retrouve ainsi Numéricable SFR en hausse de 14% à 37,7 Euros, tandis qu'Iliad (la maison-mère de Free) s'adjuge 2,9% à 227,3 Euros. Les analystes ont examiné depuis longtemps les différents scénarios du paysage français de la téléphonie, et celui qui leur plaît le plus pour la valorisation des acteurs en place est une réduction du nombre d'opérateurs de quatre à trois, qui semble en train de se dessiner.Les investisseurs se gardent cependant de crier victoire trop vite, car des négociations entre deux opérateurs ont déjà eu lieu par le passé sans aboutir. De surcroît, la menace antitrust n'est pas à prendre à la légère dans ce dossier, car les régulateurs renâclent à voir le nombre de concurrents se réduire sur les marchés nationaux. Mais rien n'empêche pour l'heure un peu de spéculation de relancer des dossiers malmenés récemment, à l'image d'un Numéricable SFR qui a perdu plus de 20% de sa valeur en six mois.

* Trigano (+5% à 58,8 Euros) a démarré son nouvel exercice sur les chapeaux de roues. Trigano a engrangé 311,1 millions d'euros de chiffre d'affaires entre le 1er septembre et le 30 novembre 2015, soit une progression de 29,3% en glissement annuel en données brutes, et de 22,8% à périmètre constant.

VALEURS EN BAISSE

* Technip chute de 6,4% à 42,5 Euros), victime d'un avis négatif de broker. Dans un contexte toujours dégradé pour l'industrie pétrolière et gazière, Bernstein est passé en effet de "surperformance" à "performance de marché" sur le groupe français.

* L'Oréal perd 1% à 149,3 Euros. La filiale américaine a racheté des actifs de Raylon Corporation, détenu par la famille Hafetz, qui fournit les salons de coiffure à travers un réseau de représentants et de points de vente réservés aux professionnels. Cette acquisition va permettre d'étendre le réseau de distribution de SalonCentric avec la couverture de la Pennsylvanie, du New Jersey, du Delaware, d'une partie du Maryland, de la Virginie de l'Est et de New York, représentant au total 3.500 salons.

* Saint-Gobain (-1% à 38,4 Euros) a acquis la société brésilienne SG Plasticos, un des principaux acteurs dans le domaine des tubes de spécialité extrudés au Brésil.

* Renault reperd 1,2% à 88,2 Euros et Peugeot 0,7% à 15,36 Euros. Parmi les plus fortes baisses du CAC40 hier après avoir terminé aux deux premières places en 2015, Renault et Peugeot affichent un bilan commercial mitigé sur le marché automobile français. PSA n'a enregistré que 2,9% de progression de ses immatriculations de véhicules légers (voitures particulières et utilitaires légers) en 2015, dans un marché français en hausse de 5,9%. Les marques Citroën (-0,9%) et DS (-5%) sont en retrait contrairement à Peugeot (+6,3%). Le groupe Renault affiche une performance plus en ligne avec le marché avec +5,1% de progression malgré la baisses des volumes de Dacia (-5,5%).

 
0 commentaire - Mi-séance Paris : un début d'année difficile
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]