Ouverture : les prises de bénéfices restent maigres

Ouverture : les prises de bénéfices restent maigres©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 12 octobre 2015 à 09h30

LA TENDANCE

Les prises de bénéfices sont maigres ce matin sur le CAC40 (-0,15% à 4.695 points après trente minutes de cotations), alors qu'il a pourtant enchaîné six séances consécutives dans le vert. Preuve que le moral des investisseurs semblent de nouveau au beau fixe, même s'ils gardent en tête les questions au sujet des taux d'intérêt américains. La microéconomie devrait prendre le dessus dans l'immédiat avec beaucoup de publications trimestrielles de grandes entreprises cette semaine, à commencer à Paris par LVMH ce soir après la clôture. Ce matin, le géant indien de l'informatique Infosys a déçu en réduisant ses prévisions de croissance pour l'exercice clos fin mars. La semaine dernière, Alcoa, premier de cordée à Wall Street, avait aussi particulièrement déçu.

WALL STREET

Wall Street a fini en légère progression vendredi, signant ainsi sa meilleure semaine de l'année, grâce à la prudence de la Fed en matière de hausse des taux, et au rebond des valeurs liées à l'énergie et aux matières premières. A la clôture, le Dow Jones a fini vendredi en hausse de 0,20% à 17.084 points, et bondi de 3,7% sur une semaine, tandis que l'indice large S&P 500 a grappillé 0,07% à 2.015 points, inscrivant un saut hebdomadaire de 3,3%. Quant au Nasdaq, il a fini en hausse de 0,41% à 4.830 points et a pris 2,6% en 5 séances. L'indice S&P 500, le plus suivi par les gestionnaires de fonds, a gagné 5% depuis début octobre et a repris près de 8% depuis son plus bas annuel de la fin août.

ECO ET DEVISES

Il n'y a pas d'indicateur majeur aujourd'hui sur les marchés.

La parité euro / dollar atteint 1,1372 ce matin. Le baril de Brent se négocie 53,04$ et le WTI 50,04$ pour l'échéance de novembre. L'once d'or se traite 1.158$ (+0,15%).

VALEURS EN HAUSSE

* Stef (+0,40% à 62,50 Euros) : l'offre de reprise des actifs de la SNCM par d'Orbigny Maritime ne sera finalement pas présentée le 14 octobre, au Tribunal de commerce de Marseille. Les demandes de l'Autorité de la concurrence française et de la Commission Européenne ne permettent pas au transporteur de devenir l'actionnaire de référence de la future compagnie dédiée aux activités Corse, ce qui le pousse à renoncer.

* EDF (+2,50% à 17,92 Euros) : alors que l'Allemagne est engagée dans un processus de sortie du nucléaire, le ministère allemand de l'Economie a déclaré qu'E.ON et RWE ont suffisamment de fonds pour financer la fermeture et le nettoyage des centrales nucléaires. Une déclaration qui entraîne une flambée du titre des deux énergéticiens à Francfort, et qui profite à l'ensemble du secteur en Europe.

VALEURS EN BAISSE

* LafargeHolcim (-0,65% à 51,35 Euros) : le directeur financier, Thomas Aebischer, va voguer vers de nouveaux horizons. Il sera remplacé par Ron Wirahadiraksa, aux commandes des finances de Philips depuis 2011. Ce néerlandais de 55 ans entrera officiellement en fonctions le 1er décembre prochain, et fera partie du comité exécutif.

* Total (-0,20% à 45,16 Euros) : le groupe pétrolier Thetys Petroleum n'a pu honorer l'appel de fonds de septembre dans le cadre de sa participation au projet Bokhtar PSC au Tadjikistan. La société négocie la vente de ses intérêts, mais n'a pas bouclé d'accord. Thetys a entamé des pourparlers avec CNPC et Total, ses co-actionnaires dans le projet tadjik, mais là encore, rien n'a abouti à ce stade.

* Lagardère (-0,30% à 25,28 Euros) : le groupe a reçu d'Uni-éditions, un groupe de presse lié au Crédit Agricole (Santé Magazine, Dossier Familial), une offre ferme de rachat de 'Parents' et du 'Portail Parental'. Le groupe a engagé "positivement" l'analyse de cette offre avec les représentants du personnel concernés.

 
0 commentaire - Ouverture : les prises de bénéfices restent maigres
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]